Anthony Le Tallec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Tallec.
Anthony Le Tallec
Anthony Le Tallec2 (cropped).jpg
Le Tallec sous le maillot du Mans en 2009.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France Valenciennes
Numéro 10
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance 3 octobre 1984 (30 ans)
Lieu Hennebont (Morbihan)
Taille 1,84 m (6 0)
Poste Attaquant
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
2001-2003 Drapeau : France Le Havre 061 0(8)
2003-2007 Drapeau : Angleterre Liverpool 032 0(1)
2004-2005 Drapeau : France Saint-Étienne 010 0(1)
2005-2006 Drapeau : Angleterre Sunderland 031 0(5)
2006-2007 Drapeau : France Sochaux 029 0(7)
2007-2010 Drapeau : France Le Mans 108 (22)
2010-2012 Drapeau : France Auxerre 062 0(9)
2012- Drapeau : France Valenciennes 052 (10)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2001 Drapeau : France France -17 ans 006 0(3)
2002-2006 Drapeau : France France espoirs 034 (12)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 8 novembre 2014

Anthony Le Tallec (né le 3 octobre 1984 à Hennebont dans le Morbihan), est un footballeur français qui évolue au poste d'attaquant.

Il joue actuellement au Valenciennes FC dans le championnat de France.

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Débuts de carrière[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 2002-2003, Anthony Le Tallec découvre la Ligue 1 à 17 ans et demi comme titulaire au Havre, après avoir déjà été un des joueurs les plus précoces en Ligue 2 la saison précédente. À la même période, il est convoqué en équipe de France espoirs, alors que beaucoup de joueurs de son âge évoluent encore en CFA. Il forme avec Florent Sinama-Pongolle une paire de jeunes attaquants. Les deux signent avec Liverpool en 2002, mais sont prêtés un an à leur club formateur. À l'issue d cette première saison en ligue 1, les deux joueurs s'envolent Outre-Manche.

Liverpool FC[modifier | modifier le code]

Souvent blessé à Liverpool, Anthony Le Tallec, à 18 ans, joue peu. En juillet 2004, il est prêté à Saint-Etienne. Mais de retour à Liverpool en janvier 2005, il ne se doute pas encore qu'il va connaître le pic de sa jeune carrière. Il joue alors en quart-de-finale aller de la Ligue des champions 2004-05 contre la Juventus et impressionne d'être aussi présent physiquement à ce niveau pour son jeune âge. Il ne dispute cependant pas la finale contre l'AC Milan, remportée par les Reds aux tirs au but. Relégué en tribune, il ne se lasse pourtant pas d'évoquer ce moment:

« Cela reste une grande fierté. Bien sûr, j'ai été très déçu que le coach (Rafael Benitez) ne me retienne pas. Surtout quand j'ai vu Kewell, avec qui j'étais en concurrence, se blesser au bout de vingt minutes. J'ai eu les boules. J'avais pourtant joué en quart contre la Juventus et j'étais sur le banc en demie contre Chelsea. A la mi-temps (3-0 pour Milan), j'ai cru qu'on allait en prendre cinq. Mais quel retournement ! Le coach a su trouver les mots et a fait les bons changements. C'est là que tu te dis que le football est magique. Je suis allé récupérer ma médaille et j'ai pu toucher la coupe. Mais c'est en rentrant le lendemain à Liverpool que j'ai vraiment réalisé qu'on avait réussi quelque chose d'extraordinaire. »

— Anthony Le Tallec[1]

Mais le jeune homme peine toujours à trouver sa place dans un effectif pléthorique. C'est pourquoi, en août 2005, Anthony Le Tallec est à nouveau prêté par Liverpool à Sunderland pour une saison puis, en août 2006, il est encore prêté pour une saison avec option d'achat en faveur de Sochaux.

FC Sochaux[modifier | modifier le code]

En Franche-Comté, toutes les parties espèrent qu'Anthony retrouvera du temps de jeu et du panache. En 2007, il gagne la Coupe de France avec ce club en marquant un but de la tête dans les dernières minutes de la prolongation. Et Le Tallec repart à l'intersaison pour Liverpool. Mais, Jean-Claude Plessis, le président du FC Sochaux, essaye de faire revenir le joueur dans son club pour un contrat définitif. À la suite de multiples différends entre les différents protagonistes, Le Tallec est finalement prêté au MUC 72 pour une saison avec option d'achat afin de pallier le départ du Brésilien Grafite en Allemagne.

Le Mans UC[modifier | modifier le code]

Il réalise au Mans une saison en demi-teinte, malgré une belle association avec Tulio De Melo. À la fin de la saison 2007-08, le MUC 72 lève l'option d'achat posée par Liverpool et parachève avec le joueur un contrat d'une durée de 4 ans. Il devient alors un élément important du groupe manceau. Il est même nommé vice-capitaine par le nouvel entraîneur du Mans, Yves Bertucci. Après une saison 2008-09 moyenne, Anthony Le Tallec perdit sa place dans l'effectif à la fin de la saison. L'arrivée de Paulo Duarte au MUC 72 redonne une confiance au joueur qui retrouve un meilleur niveau. Il devient un élément clé de l'attaque en se montrant décisif, sa détente lui permet de gagner de nombreux duels aériens et il démarre la saison en marquant 4 buts en 15 matchs et en faisant trois passes décisives. Il ne peut toutefois sauver le club de la relégation en ligue 2.

AJ Auxerre[modifier | modifier le code]

En juin 2010, il signe un contrat de quatre saisons à l'AJ Auxerre. Son transfert est évalué à trois millions d'euros. Anthony Le Tallec marque sous ses nouvelles couleurs dès le premier match amical de la saison contre Sarrebruck sur une passe de Roy Contout[2]. Le 7 août 2010 lors de la première journée de ligue 1, il marque son tout premier but en championnat avec Auxerre face à l'équipe de Lorient en seconde période. Malheureusement, il se blesse pour trois mois à la cheville au mois de septembre. À son retour de blessure en janvier, il ne retrouvera pas une place de titulaire.

En juin 2011, avec l'arrivée comme entraîneur de Laurent Fournier à l'Auxerre, il refuse d'être transféré et commence une nouvelle saison animé par un « sentiment de revanche »[3]. Après quelques apparitions dans l'équipe première durant les deux premiers mois de la nouvelle saison, il affirme vouloir se stabiliser à l'AJA et se fixe comme objectif de réaliser un total confondu de quinze buts et passes décisives[4]. Mais cette seconde saison s'avère plus difficile que la première avec une descente en Ligue 2. La deuxième de sa carrière.

Valenciennes FC[modifier | modifier le code]

Le 4 septembre 2012, Le Tallec signe un contrat de trois ans en faveur du Valenciennes FC[5]. Le 30 septembre 2012, il marque ses deux premiers buts sous le maillot de son nouveau club et contribue à la victoire des siens face à l'Olympique de Marseille (4-1)[6]. Le 20 octobre 2012, il récidive en inscrivant un nouveau doublé contre le FC Lorient contribuant à la large victoire de son club (victoire 6-1).

En analysant sa trajectoire de carrière sportive, il dit être « passé à côté d'une très grande carrière » en la comparant à celles de Carlos Tévez et de Fernando Torres qui ont le même âge. Il ajoute que sa plus grosse erreur est sa demande de prêt lors de la saison 2003-04 alors qu'il évoluait sous les couleurs de Liverpool:

« J'ai demandé à Benitez de me prêter. C'était un problème de maturité. J'étais mal entouré. Je voulais disputer tous les matches. Je n'aurais pas dû frapper à sa porte. Benitez, un entraîneur extraordinaire qui m'a énormément appris sur le plan tactique, était déçu. Tant pis pour moi[7]. »

L'aventure nordique est hélas encore une fois difficile avec une relégation à la clé en 2014. Malgré plusieurs soucis financiers, le club finit par repartir dans l'antichambre du football français pour la saison 2014/2015, et le joueur redémarre une fois encore en L2...

Statistiques[modifier | modifier le code]

Saison Club Pays Championnat Coupes nationales Coupes d'Europe
Division Matchs Buts Cartons Matchs Buts Type Matchs Buts
Carton jaune Carton rouge
2001-2002 Le Havre AC Drapeau de la France France Ligue 2 24 6 1 0 4 0 - - -
2002-2003 Le Havre AC Drapeau de la France France Ligue 1 30 2 3 0 3 0 - - -
2003-2004 Liverpool FC Drapeau de l'Angleterre Angleterre Premier League 13 0 - - 6 0 C3 4 1
2004-2005 AS Saint-Étienne Drapeau de la France France Ligue 1 7 1 - - 3 0 - - -
Liverpool FC Drapeau de l'Angleterre Angleterre Premier League 4 0 - - - - C1 3 0
2005-2006 Liverpool FC Drapeau de l'Angleterre Angleterre Premier League - - - - - - C1 2 0
Sunderland AFC Drapeau de l'Angleterre Angleterre Premier League 27 3 - - 4 2 - - -
2006-2007 FC Sochaux Drapeau de la France France Ligue 1 25 4 4 0 4 3 - - -
2007-2008 Le Mans UC Drapeau de la France France Ligue 1 26 5 2 1 5 1 - - -
2008-2009 Le Mans UC Drapeau de la France France Ligue 1 34 6 2 0 4 0 - - -
2009-2010 Le Mans UC Drapeau de la France France Ligue 1 36 8 8 0 3 2 - - -
2010-2011 AJ Auxerre Drapeau de la France France Ligue 1 22 1 2 0 2 0 C1 3 0
2011-2012 AJ Auxerre Drapeau de la France France Ligue 1 24 3 1 2 3 1 - - -
2012-2013 AJ Auxerre Drapeau de la France France Ligue 2 6 4 - - 2 0 - - -
Valenciennes FC Drapeau de la France France Ligue 1 20 5 2 - 1 0 - - -
2013-2014 Valenciennes FC Drapeau de la France France Ligue 1 18 2 - - - 0 - - -

Dernière mise à jour le 24 février 2013

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En sélection[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Anthony Le Tallec l'a déjà gagnée !, leparisien.fr, 15 septembre 2010
  2. Matches amicaux : l'AJA débute par un nul
  3. Le Tallec : « Très revanchard ». Équipe.fr.
  4. Le Tallec : Je commence mon aventure. Équipe.fr. Consulté le 14 octobre 2011.
  5. Le Tallec au VAFC pour 3 ans, va-fc.com, 4 septembre 2012.
  6. Valenciennes croque le leader, francefootball.fr, 30 septembre 2012.
  7. Le Tallec en toute sincérité, lequipe.fr, le 23 novembre 2012.
  8. Le Tallec ne dispute pas la finale remportée par le Liverpool en 2005, mais l'UEFA d'après l'article 4.03 (Cf. uefa.com) de son règlement accorde 30 médailles d'or au club vainqueur dont Le Tallec fait partie, l'UEFA organisateur de la compétition compte à Le Tallec la Ligue des Champions 2005.
    Cf. uefa.com règlement

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :