Claude Puel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Claude Puel
Claude Puel.jpg
Claude Puel en 2006
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France OGC Nice
Biographie
Nom Claude Puel
Nationalité Drapeau : France Française
Naissance 2 septembre 1961 (53 ans)
Lieu Castres
Taille 1,77 m (5 10)
Période pro. 1979 - 1996
Poste Milieu récupérateur puis entraîneur
Parcours junior
Saisons Club
1970-1977 Drapeau : France Castres FC
1977-1979 Drapeau : France AS Monaco
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1979-1996 Drapeau : France AS Monaco 601 (4)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1996-1999 Drapeau : France AS Monaco B
1999-2001 Drapeau : France AS Monaco
2002-2008 Drapeau : France Lille OSC
2008-2011 Drapeau : France Olympique lyonnais
2012- Drapeau : France OGC Nice
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

Claude Puel est un footballeur français devenu entraîneur né le 2 septembre 1961 à Castres. Il joue au poste de milieu récupérateur et effectue toute sa carrière au sein de l'AS Monaco. Il remporte avec ce club deux championnats de France et deux coupes de France.

Comme entraîneur, il dirige d'abord l'AS Monaco, avec qui il remporte le championnat de France en 2000, puis le Lille OSC et l'Olympique lyonnais. Après une saison sabbatique en 2011-2012, il est nommé officiellement entraîneur général de l'OGC Nice le 24 mai 2012.

Ses fils, Grégoire et Paulin sont également footballeurs.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le joueur[modifier | modifier le code]

Claude Puel débute le football au Castres FC où il est remarqué par l'AS Monaco dont il intègre le centre de formation en 1977. Il dispute son premier match professionnel lors de la saison 1979-1980. Il joue au total 601 matchs officiels, dont 488 de championnat avec Monaco de 1979 à 1996. Il est un élément incontournable de l'ASM où il passe toute sa carrière. Au poste de milieu récupérateur, il est connu pour sa forme physique hors norme et sa grande assiduité lors des entraînements physiques. Il gardera cette réputation par la suite quand il deviendra entraîneur.

Il remporte deux championnats et deux Coupes de France avec le club du Rocher.

Claude Puel a porté une fois le maillot de l’équipe de France de football, lors d'un match non officiel entre la France et les Girondins de Bordeaux, à l'occasion du jubilé Marius Trésor au Parc Lescure de Bordeaux le 15 juillet 1985.

L'entraîneur[modifier | modifier le code]

Avec l'AS Monaco[modifier | modifier le code]

Sa carrière d'entraîneur commence en janvier 1999 à Monaco, après avoir été successivement préparateur physique et entraîneur de l'équipe réserve du club. À la tête de l'équipe, il remporte le titre de Champion de France avec des joueurs tels que Ludovic Giuly, David Trezeguet, Marco Simone ou Marcelo Gallardo. La saison suivante étant nettement moins glorieuse, son contrat n'est pas renouvelé. En juin 2001, il quitte alors Monaco, 24 ans après y être arrivé.

Avec Lille[modifier | modifier le code]

C'est le 29 avril 2002 qu'il retrouve un poste d'entraîneur de Ligue 1, au LOSC, poste qu'il occupe jusqu'en juin 2008. Durant ses six saisons à Lille, il parvient à qualifier le club pour la Ligue des Champions à deux reprises, dont un huitième de finale en 2007 contre Manchester United et une victoire historique pour un club français à San Siro contre l'équipe d'un Milan AC déjà qualifié en 2006. Le club termine à la deuxième place du championnat en 2005, son meilleur classement depuis le dernier titre de 1954.

Avec l'Olympique Lyonnais[modifier | modifier le code]

Claude Puel succède à Alain Perrin et prend les rênes de l'Olympique lyonnais à l'été 2008. L'OL, sept fois champion de France consécutivement, compte sur Puel pour franchir un nouveau palier et enfin atteindre les sommets européens. C'est pourquoi il signe un contrat de quatre ans avec la fonction d'« entraîneur général »[1]. Après des débuts encourageants, où l'OL est en tête du championnat de France et est qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, l'équipe lyonnaise sombre peu à peu. Lyon cède finalement le titre, qu'il détenait depuis 2002, aux Bordelais mais se qualifie pour le tour préliminaire de la Ligue des Champions. Après une saison sans titre, alors que son prédécesseur avait réalisé le doublé Coupe-Championnat, Claude Puel est confirmé dans ses fonctions.

Lors de la saison 2009-2010, Claude Puel façonne une équipe selon ses volontés, dépense ainsi 72 000 000 Euros au mercato estival en recrutant Lisandro López, Aly Cissokho, Michel Bastos et Bafétimbi Gomis [2] Il devient également le premier entraîneur de l'histoire du club à qualifier l'Olympique lyonnais pour les demi-finales de la Ligue des Champions.

Durant la saison 2010-2011, il est de plus en plus contesté, sous pression à la suite du plus mauvais départ de l'Olympique lyonnais depuis 15 ans malgré de lourds investissements et une défaite à Lyon contre le rival stéphanois (0-1). Malgré ces échecs (3 années successives sans titre : une première depuis 2001), il est maintenu par le président Aulas durant toute la saison et ce n'est que le 15 juin 2011 qu'une procédure de rupture de contrat est engagée[3],[4]. Il quitte ses fonctions le 20 juin 2011[5]. Il engage une procédure en référé devant le conseil des prud'hommes de Lyon pour obtenir le versement de près de 5 millions d'euros correspondant à une année de salaires et à des dommages et intérêts pour préjudice moral et professionnel : le rejet de cette demande en première instance en décembre 2011[6] est confirmé en appel le 28 septembre 2012[7]. En mars 2014, devant le conseil des prud'hommes de Lyon, il est débouté de l'ensemble de toutes ses demandes d'indemnitées liés à son licenciement, qui se montaient à près de 7 millions d'euros.

Avec l'OGC Nice[modifier | modifier le code]

Le 24 mai 2012, Claude Puel devient l'entraîneur de l'OGC Nice[8]. Le 31 octobre 2012, il rencontre son ancienne équipe, l'Olympique lyonnais, en huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue (score de 3-1 pour l'OGC Nice). Lors de cette saison, il fait jouer à son fils, Grégoire, son premier match de Ligue 1 contre le SC Bastia[9]. La saison 2012-2013 s'avère extrêmement brillante pour le nouvel entraîneur avec une quatrième place en championnat et une qualification en Coupe d'Europe que le club niçois n'avait plus décrochée depuis des décennies.

La saison 2013-2014 débute par une élimination en barrages de la Ligue Europa. En championnat, l'OGC Nice réalise un bon début de saison avant de connaître une série historique de sept défaites consécutives qui fait reculer le club en seconde partie de tableau. Après la trêve, et face à des performances en demi-teinte, les choix de Claude Puel commencent à être discutés[10],[11]. En coupes, l'OGCN, peu favorisé par le tirage au sort qui ne lui désigne que des adversaires mieux classés, réalise un parcours honorable avec des victoires à l'extérieur face au FC Nantes et l'Olympique de Marseille.

Malgré les difficultés, Claude Puel bénéficie du soutien du président de l'OGCN Jean-Pierre Rivère qui souhaite développer avec lui un projet à long terme de développement du club.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Claude Puel effectue toute sa carrière sous les couleurs de l'AS Monaco. Il dispute avec ce club 486 matchs de championnat ce qui en fait le 24e joueur le plus capé du championnat[12]. Il remporte avec les Monégasques le titre de champion de France en 1982 et 1988, il termine vice-champion en 1984, 1991 et 1992. Il gagne également la Coupe de France en 1991 et est finaliste de la compétition en 1989.

Au niveau européen, il est demi-finaliste de la Coupe des clubs champions 1994. En 1992, l'AS Monaco est finaliste de la Coupe des Coupes mais Claude Puel ne dispute pas la finale. Enfin, il remporte le Trophée des champions en 1985 et est finaliste de la Coupe de la ligue (coupe d'été) en 1984[12].

Entraîneur[modifier | modifier le code]

En tant qu'entraîneur de l'AS Monaco, Claude Puel remporte le Championnat de France de football en 2000. La même année, il gagne le Trophée des champions. En 2001, il amène son club en finale de la Coupe de la Ligue.

Avec le Lille OSC, il gagne la Coupe Intertoto en 2004. Le club termine vice-champion de France en 2005. Claude Puel est élu entraîneur de l'année 2005 par France Football et remporte le Trophée UNFP du meilleur entraîneur 2006. Avec ce club, Claude Puel est aussi finaliste du Trophée des champions en 2008.

À la tête de l'Olympique Lyonnais, il termine vice-champion de France en 2010 et atteint les demi-finales de la Ligue des Champions la même année.

En tant qu'entraîneur de l'OGC Nice, il amène le club niçois à la quatrième place du championnat en 2013 et qualifie ainsi le « Gym » pour la Ligue Europa.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

  • 18 matchs et 0 but en Ligue des Champions
  • 22 matchs et 0 but en Coupe des Coupes
  • 9 matchs et 0 but en Coupe de l'UEFA
  • Championnat : 486 matchs et 4 buts en Division 1

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Mis à jour le 29 août 2013.

Club Début Fin Résultats[13]
M V N D  % Victoires
Drapeau : France AS Monaco 13 janvier 1999 30 juin 2001 113 56 24 33 49.5
Drapeau : France Lille OSC 1er juillet 2002 17 juin 2008 283 110 91 82 38.8
Drapeau : France Olympique lyonnais 18 juin 2008 20 juin 2011 156 76 44 36 48.7
Drapeau : France OGC Nice 24 mai 2012 en cours 48 23 12 13 47.9
Total 600 265 171 164 44.1

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]