Michel Bastos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bastos (homonymie).
Michel Bastos
Michel Bastos 2013-06-29.jpg
Michel Bastos en 2013
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Italie AS Rome
Numéro 20
Biographie
Nom Michel Fernandes Bastos
Nationalité Drapeau du Brésil Brésil
Naissance 2 août 1983 (30 ans)
Lieu Pelotas (Brésil)
Taille 1,77 m (5 10)
Poste Milieu offensif, ailier, arrière
Parcours junior
Saisons Club
1994-2001 Drapeau : Brésil Esporte Clube Pelotas[1]
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
2001-2002 Drapeau : Pays-Bas Feyenoord Rotterdam 000 0(0)
2002-2003 Drapeau : Pays-Bas Excelsior 032 0(0)
2003-2004 Drapeau : Brésil Atlético Paranaense 010 0(0)
2004-2005 Drapeau : Brésil Grêmio 019 0(4)
2005-2006 Drapeau : Brésil Figueirense FC 035 (10)
2006-2009 Drapeau : France Lille OSC 113 (29)
2009-2013 Drapeau : France Olympique lyonnais 142 (40)
2013 Drapeau : Allemagne FC Schalke 04 016 0(5)
2013- Drapeau : Émirats arabes unis Al Ain Club 019 0(6)
2014- Drapeau : Italie AS Rome 014 0(1)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
2009- Drapeau : Brésil Brésil 010 0(1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 24 avril 2014

Michel Fernandes Bastos, dit Michel Bastos, né le 2 août 1983 à Pelotas (Rio Grande do Sul), est un footballeur international brésilien évoluant à l'AS Rome en prêt de l'Al Ain Club pouvant évoluer au poste d'ailier, milieu offensif ou défenseur latéral gauche. Il mesure 1,79 m pour 71 kg. Ce footballeur est caractérisé par sa vitesse et sa lourde frappe de balle.

Carrière[modifier | modifier le code]

Ses débuts[modifier | modifier le code]

Prénommé Michel par son père en hommage à Michel Platini (l'un de ses frères s'appelle Daniel en hommage à Daniel Passarella), Michel Bastos joue jusqu'à 18 ans dans le club brésilien de l'EC Pelotas. Il démarre sa carrière professionnelle en Europe en 2001. Pendant sa première saison aux Pays-Bas dans le club du Feyenoord Rotterdam il ne dispute aucun match, puis est prêté la saison suivante à l'Excelsior Rotterdam. Après ces débuts difficiles, il retourne jouer au Brésil où il est auteur d'une excellente saison 2005-2006 dans laquelle il marque 10 buts avec le club brésilien du Figueirense FC. En juin 2006 Jean-Luc Buisine, responsable de la cellule recrutement des Dogues, prend le pari de lui faire retraverser l'Atlantique et il signe pour le Lille OSC[2].

Son retour en europe avec le LOSC[modifier | modifier le code]

Au LOSC, il commence au poste d'arrière gauche puis joue plus souvent comme milieu offensif gauche. Il marque de nombreux buts et devient un titulaire indiscutable au sein de l'effectif nordiste avec 113 matchs joués et 29 buts marqués en trois saisons. Il est surtout réputé pour son pied gauche puissant et ses coups francs dangereux.

La saison 2008-2009, sa troisième en Ligue 1, semble être celle de son explosion. Lors de cette saison, il inscrit 14 buts et délivre 10 passes décisives, ce qui en fait le joueur le plus décisif de l'hexagone, et son influence dans le jeu est indéniable. Il fait partie des nominés pour le trophée UNFP du meilleur joueur de Ligue 1 et est élu dans l'équipe type de Ligue 1 grâce à une saison pleine et une belle cinquième place européenne qualificative pour l'Europa League du LOSC. Durant le mercato estival il est convoité par certains clubs français mais aussi étrangers. Aussi, le sélectionneur brésilien déclare que Bastos a un profil intéressant et qu'il pourrait un jour intégrer la Seleçao. Lors d'une interview, Bastos dévoile son intérêt pour l'Olympique lyonnais, provoquant la colère des supporters lillois.

À l'Olympique lyonnais[modifier | modifier le code]

Lundi 13 juillet 2009, le LOSC et l'OL trouvent un accord sur un transfert de 18 millions d'euros plus quelques bonus et un contrat de quatre ans[3]. Bastos inscrit son premier but avec l'OL le 19 août 2009, lors du tour préliminaire de la Ligue des champions face à Anderlecht (match remporté 5-1 par Lyon). Il inscrit également, face à L'AS Nancy-Lorraine un but de 25 mètres lors de la 4e journée de Ligue 1 et a marqué le seul but dans le match OL-Schalke le 14 septembre 2010 dans la Ligue des Champions.

Venu à l'OL pour intégrer la sélection brésilienne juste avant la coupe du monde 2010, il est convoqué pour la première fois par le sélectionneur Dunga le 27 octobre 2009 pour les matchs amicaux contre l'Angleterre et Oman qui se déroulent à Doha au Qatar les 14 et 17 novembre 2009[4]. Il joue l'intégralité des deux matchs au poste d'arrière gauche. Il est encore convoqué avec la sélection pour un match amical face à l'Irlande le 2 mars, il est titulaire. Le 21 février, Bastos inscrit un triplé lors d'un match de championnat face au FC Sochaux (match remporté 4-0 par l'OL). Par ailleurs, ce triplé est le premier de sa carrière. En 2009 il inscrit le cinquième but de Lyon lors de l'incroyable match nul contre l'Olympique de Marseille (5-5). Trois ans plus tard il marque contre le Paris Saint-Germain (score final 4-4).

Le 9 février 2011, lors du match amical France-Brésil, n'ayant pas été appelé par Mano Menezes pour disputer cette rencontre, il est consultant pour TF1 sur le terrain aux côtés de Frédéric Calenge[5].

Durant l'été 2012, Jean-Michel Aulas, président de l'OL, lors d'une sortie médiatique agressive, décide et confirme que le Brésilien est placé sur la liste des joueurs transférables, son comportement, ses prestations en demi-teinte et son gros salaire étant mis en cause.

Le 4 août 2013, il quitte l'Olympique lyonnais et rapporte au club une indemnité de 4 millions d'euros. Il a été poussé vers la sortie par ses dirigeants en raison de son irrégularité sur le terrain et de son salaire conséquent (4,3 millions d'euros par an avec un contrat expirant en 2015). Il est aussi victime du dégraissage massif que réalise l'OL lors de l'été 2013 en raison d'une conjoncture financière difficile que traverse le club.

Au FC Schalke 04[modifier | modifier le code]

Le 29 janvier 2013, il est prêté pour 18 mois en l'échange de 2 millions d'euros, au club allemand du FC Schalke 04[6]. Le 2 février 2013, pour son premier match avec sa nouvelle équipe, il ouvre le score d'une superbe frappe de loin croisée contre Greuther Furth, mais ça ne suffit pas et son équipe s'incline dans les arrêts de jeu (1-2) [2] Le 16 février 2013, pour son 3e match avec Schalke 04, il inscrit un doublé qui permet à son équipe de prendre le point du match nul (2-2) contre Mayence.

à Al Ain Club[modifier | modifier le code]

Le 4 août 2013, il signe a Al Ain Club pour la somme de 4 millions d'euros.

À l'AS Roma[modifier | modifier le code]

Le 20 janvier 2014, Michel Bastos est prêté à l'AS Roma pour un montant de 1,1 million d'euros, avec une option d'achat de 3,5 millions d'euros à la fin de la saison.

Sélection nationale[modifier | modifier le code]

Michel Bastos joue pour le Brésil depuis 2009. Il inscrit son premier but face au Zimbabwe le 2 juin 2010 en match amical juste avant la Coupe du monde d'une frappe en pleine lucarne sur un coup franc à l'entrée de la surface. Sa frappe a été mesurée à 139 km/h[7].

À Lyon, on a pour habitude de le voir évoluer milieu offensif : pourtant, Dunga l'utilise en tant que défenseur gauche qui était son poste de prédilection quand il jouait au Brésil. Cependant, Michel Bastos a affirmé à la fin de la Coupe du Monde 2010 qu'il ne voudrait plus évoluer au poste de défenseur latéral, hormis pour dépanner.

Bastos a été retenu dans la liste des 23 sélectionnés du Brésil pour la coupe du monde 2010. Il a participé aux 5 matches de la sélection qui a échoué dans cette compétition en quarts de finale contre les Pays-Bas (défaite 2-1).

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Michel Bastos est gaucher et peut jouer à des postes défensifs ou offensifs. Il est ainsi capable d'évoluer au poste d'ailier, de milieu offensif ou de défenseur latéral gauche. Il joue ainsi arrière gauche à ses débuts en sélection brésilienne[8].

Son jeu est caractérisé par une grande vitesse et par une frappe de balle lourde, qui lui permet notamment de frapper des coup francs très puissants.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Saison Club Pays Championnat Coupe nationale Europe
Division Matchs Buts Passes Cartons Matchs Buts Passes Type Matchs Buts Passes
Carton jaune Carton rouge
1994 - 2001 Pelotas (RS) Drapeau du Brésil Brésil Série C ? ? ? ? ? ? ? ? / 0 0 0
2001 - 2002 Feyenoord Rotterdam Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Eredivisie 0 0 0 0 0 0 0 0 / 0 0 0
2002 - 2003 Excelsior Rotterdam Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Eredivisie 28 0 3 1 0 4 0 0 / 0 0 0
2003 Atlético Paranaense Drapeau du Brésil Brésil Brasileirão 10 0 0 0 0 0 0 0 / 0 0 0
2004 Grêmio Porto Alegre Drapeau du Brésil Brésil Brasileirão 19 4 0 0 0 0 0 0 / 0 0 0
2005 Figueirense FC Drapeau du Brésil Brésil Brasileirão 35 10 0 14 0 0 0 0 / 0 0 0
2006 Atlético Paranaense Drapeau du Brésil Brésil Brasileirão - - - - - - - - / 0 0 0
2006 - 2007 Lille OSC Drapeau de la France France Ligue 1 25 3 0 4 0 4 1 0 C1 5 1 0
2007 - 2008 Lille OSC Drapeau de la France France Ligue 1 35 8 1 2 0 3 0 0 / 0 0 0
2008 - 2009 Lille OSC Drapeau de la France France Ligue 1 37 14 9 2 0 4 2 0 / 0 0 0
2009 - 2010 Olympique lyonnais Drapeau de la France France Ligue 1 32 10 1 3 0 4 2 1 C1 11 3 3
2010 - 2011 Olympique lyonnais Drapeau de la France France Ligue 1 28 5 4 3 1 3 0 1 C1 7 3 1
2011 - 2012 Olympique lyonnais Drapeau de la France France Ligue 1 26 6 8 4 0 9 1 2 C1 8 0 1
2012 - 2013 Olympique lyonnais Drapeau de la France France Ligue 1 12 5 0 0 0 1 0 0 C3 1 0 1
FC Schalke 04 Drapeau de l'Allemagne Allemagne 1.Bundesliga 14 4 0 0 0 C1 2 1 0

Mis à jour le 20/05/2013

Palmarès[modifier | modifier le code]

Drapeau de la France Olympique lyonnais[modifier | modifier le code]

Distinctions individuelles[modifier | modifier le code]

  • Meilleur passeur de la saison 2008-2009 de Ligue 1
  • Michel Bastos est élu dans l'équipe type de la saison 2008-2009 de Ligue 1 lors des trophées UNFP du football

Références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche de Bastos, sur national-football-teams.com
  2. [1]Ch'ti Bastos devenu grand - Fifa.com
  3. L'OL attrape Bastos, par Olivier De Los Bueis le 13 juillet 2009 sur mercato365.com
  4. (pt) Dunga chama Hulk e mais três novidades para amistosos contra Inglaterra e Omã, par Thiago Dias le 27 octobre 2009 sur globo.com
  5. Michel Bastos consultant lors de France-Brésil
  6. Bastos à Schalke sur L'Équipe, 29 janvier 2013
  7. « Bastos à 139 km/h », sur coupe-du-monde.tf1.fr (consulté le 3 juin 2010)
  8. Bastos, ses premiers pas en sélection

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :