Jim Steranko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
James Steranko en février 2009
James Steranko en février 2009

James Steranko (né le 5 novembre 1938 à Reading, États-Unis) est un dessinateur ainsi qu'un scénariste et historien de comics. Il est célèbre pour son travail sur Nick Fury, Agent of S.H.I.E.L.D. dans les années 1960.

Artiste et éditeur[modifier | modifier le code]

Steranko écrivant, encrant, et coloriant lui-même son travail, il était incapable de respecter les délais éditoriaux demandés. Il freina son activité dans la séries régulières, et travailla sur des couvertures ou des projets spéciaux. Ne voulant pas se cantonner seulement aux comics, il décida d'éditer diverses œuvres, dont certains portfolio des acryliques de divers artistes. Puis il illustra les couvertures de nombreux albums reliés, dont ceux du fameux pulp The Shadow.

Steranko a créé en 1969 sa propre maison d'édition, Supergraphics. En 1970, il travaille sur un comic book distribué dans les écoles élémentaires sensibilisant les jeunes contre la drogue. En 1970 et 1972, Supergraphics publia deux volumes de The Steranko History of Comics, dans lesquels on retrouve des centaines de reproduction de couvertures en noir et blanc, une ré-impression d'une histoire complète de Le Spirit de Will Eisner, et divers interviews de scénaristes et dessinateurs de l'âge d'or des comics.

Avec Supergraphics, Jim Steranko créa un magazine appelé Comixscene (renommé Mediascene puis Prevue), qui fut d'abord un périodique parlant du monde des comics, mais évolua vers un magazine plus généraliste. Ce magazine exista de 1972 à 1994.

Steranko fut chargé du concept artistique de Les Aventuriers de l'arche perdue. C'est lui qui créa le look d'Indiana Jones ainsi que l'aspect visuel du film. Il a aussi aidé à faire le concept artistique autour du Dracula de Francis Ford Coppola. Brad Bird a avoué que l'œuvre de Steranko a été sa plus grande influence pour Les Indestructibles.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ordre chronologique. Oeuvres réalisées pour Marvel Comics sauf précision.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Documentation[modifier | modifier le code]

  • Guillaume Laborie, Jim Steranko. Tout n'est qu'illusion, Les Moutons électriques, coll. « Bibliothèque des miroirs », 2009.

Références[modifier | modifier le code]