Dark Horse Comics

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dark Horse.

Dark Horse Comics

Description de l'image  Dark Horse Comics Logo.svg.
Création 1986
Fondateurs Mike Richardson
Siège social Drapeau des États-Unis Milwaukie, Oregon (États-Unis)
Activité Comics
Site web Dark Horse
Le siège de Dark Horse Comics

Dark Horse Comics est un éditeur de comics dont le siège est situé à Milwaukie, Oregon. Il a été créé en 1986 par Mike Richardson (en). C'est le troisième éditeur de comics aux États-Unis.

Histoire[modifier | modifier le code]

Mike Richardson (en), en 1986, est le propriétaire d'une chaîne de magasins spécialisés dans la vente de comics, nommée Pegasus Books, située à Portland dans l'état de l'Oregon. Le commerce est alors florissant et il décide cette année là de fonder sa propre maison d'édition qu'il baptise Dark Horse Comics. En juillet, sort son premier comic book, une anthologie intitulée Dark Horse Presents. Il publie ensuite Concrete de Paul Chadwick qui récoltera en deux ans 26 récompenses ou nominations. Par ailleurs, Dark Horse publie à partir de 1988 des séries adaptées de licences de films comme Alien, Predator, Star Wars, et plus tard Buffy contre les vampires, etc. Ces adaptations sont un succès mais l'éditeur ne se contente pas de ce filon et lance aussi de nombreuses séries qui restent la propriété de leurs créateurs. On trouve ainsi Grendel, Sin City de Frank Miller, Hellboy de Mike Mignola[S 1],[B 1]. Un autre domaine développé par Dark Horse est la publication de mangas comme Ghost in the Shell ou Lone Wolf and Cub[B 1].

À partir de 1992, Dark Horse se diversifie et crée plusieurs filiales : Dark Horse Entertainment en 1992, Dark Horse.com en 1995 et Dark Horse Indie pour produire des films indépendants en 2005. Déjà auparavant Dark Horse avait participé à l'adaptation de comics en films (The Mask en 1994, Mystery Men en 1999, etc.)[B 1].

Titres originaux[modifier | modifier le code]

Sous licences en comics[modifier | modifier le code]

Mangas[modifier | modifier le code]

Dark Horse adapte aussi pour le marché américain de nombreux mangas :

Adaptation en film[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Adaptation en jeux[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références bibliographiques[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c p. 136
  1. p. 120

Références[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article source utilisée pour la rédaction de cet article

Liens externes[modifier | modifier le code]