Disney Publishing Worldwide

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Disney Publishing Worldwide est une filiale de la Walt Disney Company qui gère les nombreuses publications utilisant des personnages de Disney de par le monde. Elle est rattachée à la division Disney Consumer Products de la société qui est consacrée aux "produits de consommation".

L'histoire de la société remonte aux premières publications de bandes dessinées Disney dans les années 1930 mais ce n'est qu'en 1950 qu'une société, Walt Disney Publications, a été créée pour dissocier les productions non cinématographiques de la filiale mercantile Walt Disney Entreprises et regrouper les activités liées à l'édition. Auparavant, ces productions étaient supervisées par un département. Ironie du sort, la partie édition est revenue dans le giron des "produits de consommation".

Le Disney Book Group, regroupant les différentes entités d'édition aux États-Unis est une importante entité de cette filiale[1]. Il a été créé en 1991, au même moment que Disney Press. La société possède deux sièges sociaux, l'un à White Plains, État de New York et l'autre à Milan, en Italie. La société fut temporairement rattachée au début des années 2000 à un groupe de Buena Vista nommé Buena Vista Publishing Group.

Disney Publishing vend 274 titres de magazines et 120 millions de livres pour enfants par an. Les livres, magazines et autres publications sont publiées dans 74 pays et 55 langues. Disney annonçait en 2002 que 100 millions d'enfants par mois lisent leurs publications.

Il existe aussi une filiale nommée Walt Disney Music Publishing pour la gestion des droits sur les partitions musicales produites par Disney et qui est rattachée au Disney Music Group.

Historique[modifier | modifier le code]

1930-1945 : Une distribution internationale rapide[modifier | modifier le code]

Débuts aux États-Unis[modifier | modifier le code]

La première bande dessinée (comic strip) Disney est Mickey dans l'île mystérieuse[2] publiée dans plusieurs quotidiens américains à partir du 13 janvier 1930 et dessinée par Ub Iwerks[3]. Les premières histoires sont distribuées aux États-Unis par le syndicat de producteurs-éditeurs King Features Syndicate. Iwerks réalise les strips durant un mois puis est remplacé par Win Smith, remplacé au bout de trois mois par Floyd Gottfredson qui dirigera la production de comics jusqu'en 1975[3].

Le 10 janvier 1932, une nouvelle série de bande dessinée débute avec une parution hedbomadaire nommée Mickey Mouse Sunday, dessinée par Manuel Gonzales jusqu'en 1962[3]. La même année, les Silly Symphonies ont eu leur propre série de planches hebdomadaires[4], parues dans les quotidiens américains de 1932[5] à 1945 ainsi qu'en 1950 et 1951[6].

Le premier comic (format livre) Disney est The Mickey Mouse Magazine, qui sort sous une première version en 1930, une seconde en 1932 puis une troisième version en 1935, c'est cette dernière qui adoptera dans les années 1940 un format classique pour ce type de publications[7]. Ce nouveau format prend ensuite le nom de Walt Disney's Comics and Stories[3].

La bande dessinée quotidienne de Donald Duck débute elle le 7 février 1938, dessinée par Al Taliaferro jusqu'à sa mort en 1969[3]. Elle est rapidement suivie par une édition hebdomadaire. D'autres publications existent aussi comme les Silly Symphonies (hebdomadaire), les « spéciales films » dédiées aux longs métrages d'animation, les Uncle Remus Sunday (d'après les personnages du film Mélodie du Sud), les Drôle de zoo (Merry Menagerie), True-Life Adventures, Scamp et Winnie l'ourson[3].

Internationalisation[modifier | modifier le code]

Durant les années 1930, un grand nombre d'histoires de Mickey apparaissent, aux États-Unis mais également en Europe (Angleterre, Serbie, Italie), parfois sans licence officielle. Les premières histoires de Mickey Mouse ont été publiées au Brésil en 1930 dans le magazine O Tico Tico sous le nom Ratinho Curioso (la « Souris curieuse »)[8]. En 1934, les histoires sont publiées dans le Suplemento Juvenil du journal d'Adolfo Aizen[8].

En 1932, Disney autorise un journal italien à reproduire et traduire les histoires en Italie dans des magazines, nommé simplement Topolino (le nom italien de Mickey) publié par Mondadori[9] à partir de décembre 1932[10]. Dès les débuts de cette publication, des histoires originales sont produites par des auteurs italiens dont Giove Toppi.

Elles apparaissent en France dans Le Journal de Mickey, par l'intermédiaire d'Opera Mundi, dès 1934[11], qui possèdent les droits de distribution de KFS pour une bonne partie de l'Europe.

1945-1990 : Production internationale[modifier | modifier le code]

Après la Seconde Guerre mondiale, la production se rationalise et les éditeurs sous licence Disney reprennent les bandes dessinées américaines publiées dans les quotidiens et comic books. Cependant, dans certains pays, le besoin d'histoires nouvelles est tel qu'une production locale apparait, notamment en Italie et dans les pays scandinaves.

En 1945, Aizen en visite en Argentine rencontre les frères Civita qui ont fondé Editora Abril quelques années auparavant et dès l'année suivante ils forment un partenariat pour lancer un magazine avec des personnages Disney sous licence, nommé Seleções Coloridas qui est alors édité par Editora Brasil-América (EBAL)[12], société fondée le 18 mai 1945.

En 1947, Dell Comics lance la publication du comic Uncle Scrooge aux États-Unis.

En 1949, le journal italien Topolino est remplacé par un magazine homonyme Topolino.

À partir de 1950, Abril s'installe au Brésil sous le nom Editora Primavera[13]. La première publication Pato Donald débute le 12 juillet 1952[14].

En 1952, un comic Donald Duck est publié de manière mensuelle aux États-Unis[3] tandis qu'Uncle Scrooge est repris par Western Publishing.

La production hollandaise démarre en 1953 avec Ed Lucaks, un dessinateur d'origine hongroise. La production danoise débute en 1959 avec Niels Rydahl, l'un des premiers dessinateurs danois.

En 1960, le Reader's Digest édite au Japon des albums regroupant des histoires des personnages Disney sous le titre Disney Nokumi (ディズニーの国, Mondes de Disney?) et poursuit la publication jusqu'en 1964[15],[16].

Pour répondre au besoin international de nouvelles histoires, Disney crée en 1962 le Studio program, un programme de création d'histoires destinées aux magazines en Europe et Amérique du Sud. Ce programme prend fin en 1990, alors que d'autres pays (Brésil, Italie, Danemark, France) ont développé leur propre production à la demande de Disney.

En 1964, la publication japonaise est reprise par Kōdansha sous le titre Disneyland (ディズニーランド?)[15],[17] qui se poursuit encore.

En 1986, l'éditeur Gladstone Publishing reprend les publications Disney aux États-Unis, et ce jusqu'en 1990, date à laquelle Disney lance sa propre maison d'édition Disney Comics[3].

1990-1999 : Disney Books et Disney Press[modifier | modifier le code]

En 1990, Disney lance sa propre publication de comics non liées aux syndicats (ou agence de presse) avec le magazine Disney Adventures[18].

Le 13 septembre 1991, Disney Publishing Worldwide achète le magazine de vulgarisation scientifique Discover[19].

Le 11 février 1992, Disney annonce le rachat du titre FamilyFun, qu'elle associe aux publications Disney Adventures et Discover[20].

En 1993, Disney arrête son aventure d'éditeur de comics et signe à nouveau avec Gladstone et Marvel Comics, pour quelques titres[3].

Le 15 août 1994, Disney lance le magazine Family PC[21].

Le 10 mai 1999, Disney réorganise sa division publication, le Buena Vista Publishing Group devient le Disney Publishing Worldwide et est rattaché à la division Disney Consumer Products tandis que Hyperion Books devient une filiale de ABC[22].

Depuis 2000 : Disney Publishing[modifier | modifier le code]

Le 23 juin 2003, DPW et Gemstone lancent la republication des comics classiques Disney[23], Walt Disney's Comics and Stories.

Le 23 janvier 2006, Disney annonce le lancement au mois de février d'un nouveau magazine mensuel Wondertime[24]. Le premier numéro est publié le 14 février 2006[25].

Le 17 octobre 2007, Disney Publishing déménage son siège social du 114 Cinquième avenue à New York pour White Plains à 25 milles (40 km) au nord de la mégapole[26], dans un immeuble situé au 44 South Broadway. 175 employés doivent investir les nouveaux locaux mais une partie des employés dont des éditeurs continuent d'occuper ceux de la cinquième avenue[26]. L'espace libéré a permis à Hyperion d'investir deux étages du 114 Cinquième Avenue[27].

Le 1er mai 2008, Disney annonce le lancement d'un magazine en espagnol aux États-Unis pour le mois de juillet[28]. Le 9 septembre 2008, Disney Publishing Worldwide lance Disney en Familia, un magazine à destination des mères en espagnol ainsi que le site web associé[29].

Le 22 janvier 2009, Disney Publishing Worldwide annonce l'arrêt du magazine au profit de FamilyFun, le dernier numéro est publié en mars 2009[30]. Le 15 avril 2009, DPW annonce le lancement d'une publication de bandes dessinées Disney en Inde à la fois en anglais et en hindi[31]. Le 11 juin 2009, DPW annonce le renommage de FamilyFun en Disney FamilyFun à partir de son numéro d'août 2009[32]. Mais Disney avait stoppé la publication en 2007 de Disney Adventures et début 2009 de Wondertime. Le 29 septembre 2009, DPW et Panini signent un accord pour l'édition de publications Disney par Panini en Europe[33]. Le même jour, DPW lance le site www.DisneyDigitalBooks.com qui propose pour un un abonnement de 8,95 dollars par mois (6,1 euros) ou de 79,95 dollars par an (54,9 euros) valable pour jusqu'à trois enfants par famille de consulter en ligne des livres numérisés des produits de Disney[34]. Le catalogue initial est de 500 livres, uniquement en langue anglaise et différents services complètent l'offre comme un dictionnaire illustrés ou la création d'histoires[34]. Ce service peut être rapproché de Marvel Digital Comics Unlimited, site et service de Marvel Entertainment, société dont le rachat par Disney a été annoncé fin août 2009.

Le 1er juin 2010, Glénat annonce la publication en bande dessinée des œuvres complètes de Mickey Mouse et Donald Duck en 2011 et 2012 ainsi que de nouvelles histoires[35]. Le 30 juin 2010, Disney Books annonce une série jeunesse écrite par le joueur de baseball Cal Ripken, Jr., le premier tome Hothead est prévu pour l'hiver 2011 chez Disney-Hyperion[36]. Le 29 septembre 2010, Disney démarre en Italie la publication de DYOU, un mensuel pour préadolescente de Disney Publishing Worldwide qui sera décliné dans 30 pays[37]. Le 7 octobre 2010, DPW lance sa première application de type puzzle sur App Store avec Winnie l'ourson[38]. Le 8 décembre 2010, la filiale indienne de DPW signe un contrat de publication et de distribution avec l'India Today Group[39].

Le 6 janvier 2011, lors du CES, Disney Publishing annonce avoir atteint 1 million de téléchargement sur son application Disney Books Apps qui propose 9 livres électroniques[40]. Le , Marvel Comics et Disney Publishing annoncent leur première collaboration concrète avec le lancement d'un mensuel nommé Disney-Pixar Presents en mai 2011 avec des personnages de Pixar[41]. Le 10 mars 2011, le mensuel FamilyFun propose désormais une version pour iPad[42]. Le 22 mars 2011, Disney Publishing annonce le lancement de plusieurs magazines liés aux personnages de Disney Channel, Pixar et de Marvel Comics[43]. Le , Marvel Comics et Disney annoncent qu'ils lanceront en juin une publication grand format sur les Muppets[44]. Le , Disney annonce la publication de 1,5 million exemplaires du second tome de la série The Kane Chronicles de Rick Riordan, Throne of Fire prévu pour le 3 mai[45]. Le , Egmont annonce le lancement de DYOU un nouveau magazine Disney au Royaume-Uni pour les filels de 10 à 14 ans[46].

Le 25 juin 2011, Disney lance Disney Comics, une application pour iOS avec l'ensemble des productions américaines classiques ou récentes, dont des personnages Pixar[47]. Le 5 août 2011, l'éditeur américain Boom! Studios annonce l'arrêt des publications Disney aux États-Unis à partir d'octobre 2011[48]. Le 7 novembre 2011, DPW annonce le lancement du magazine FamilyFun Kids[49]. Le 1er décembre 2011, Disney lance Disney Reads un hub pour réseaux sociaux[50].

Le 4 janvier 2012, Disney vend le magazine FamilyFun à Meredith Corporation ainsi que le portefeuille d'applications et de produits dérivés associés avec effet à compter de mars 2012[51]. La vente du magazine, lancé en 1991 et axé vers les mères d'enfants de 3 à 11 ans, permet à Disney de se recentrer sur les publications jeunesses[52]. Le 3 février 2012, Disney Publishing Worldwide lance un magazine Club Penguin au Royaume-Uni[53]. Le 13 février 2012, Disney Publishing Worldwide annonce emménager dans le même immeuble que Marvel Comics à New York[54] au 417 Fifth Avenue. Le 24 avril 2012, Disney précise qu'au plus tard le 30 septembre, 100 employés de la direction et liés aux contenus numériques iront à Glendale tandis que 50 employés du Disney Book Group retourneront à New York à proximité des éditeurs[55]. Le 11 octobre 2012, Disney annonce une nouvelle politique environnementale pour le papier utilisé pour ses livres et magazines suite à une campagne de protestations menée en mai 2011 par des écologistes[56].

Le 28 juin 2013, Disney revend le catalogue de titres adultes et hors fiction de Hyperion à Hachette Book Group et reprend les franchises et publications internes[57]. Le 16 septembre 2013, Disney Publishing Worldwide lance plusieurs applications de lecture pour Android sur Google Play[58]. Le 16 novembre 2013, Disney lance son premier comic book publié par la maison d'édition Marvel Comics, une filiale de Disney depuis 2009 intitulé Disney Kingdoms : Seekers of the Weird[59]. Le 1er novembre 2013, Disney Publishing Worldwide et POW! Entertainment annoncent une série basée sur le zodiaque chinois écrite par Stan Lee et Stuart Moore illustrée par Andie Tong[60]. Le 13 novembre 2013, Disney Publishing annonce de nouvelles publications au travers de l'éditeur Disney Comics, la première basée sur Space Mountain est prévue pour mai 2014 ainsi qu'un nouveau magazine intitulé Disney Comic Zone[61]. Le 6 décembre 2013, l'éditeur Egmont annonce le lancement en février 2014 au Royaume-Uni d'un magazine mensuel sur l'univers du jeu Disney Infinity[62].

Organisation[modifier | modifier le code]

En 2009, les activités sont regroupées sous le nom Disney Book Group aux États-Unis et sont réparties en quatre divisions[63]

Ainsi que les filiales à l'international :

Un réseau de producteur-éditeur[modifier | modifier le code]

La société Disney, bien que reconnu pour "ses" nombreuses bandes dessinées, n'est que rarement la société de production et de distribution de ses œuvres, Disney Publishing Worldwide ne faisant que superviser et gérer les contrats. Plusieurs sociétés se partagent la production et la distribution. La production se fait selon des zones géographiques bien définies et souvent les productions sont revendues entre distributeurs pour couvrir les autres zones.

Article détaillé : Bandes dessinées Disney.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jonas Brothers Sign First Ever Book Deal with Disney Book Group
  2. (en) Base I.N.D.U.C.K.S : YM 000
  3. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 112
  4. Le code INDUCKS de ces histoires est sous la forme ZS YY-MM-DD
  5. (en) Base I.N.D.U.C.K.S : ZS 32-01-10 Bucky Makes His Name
  6. (en) Base I.N.D.U.C.K.S : ZS 51-09-02 Alice in Wonderland
  7. (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 111
  8. a et b (pt) Marcus Ramone, « Os 80 anos dos quadrinhos Disney », Universo HQ,‎ 13/01/10 (consulté en 21/05/2010)
  9. (en) A century of history - Between the wars
  10. (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 565
  11. (en) Base I.N.D.U.C.K.S : ZS 34-03-11 Woody goguenarde dans le no 1.
  12. Gonçalo Júnior, A guerra dos gibis: a formação do mercado editorial brasileiro e a censura aos quadrinhos, 1933-1964, Editora Companhia das Letras,‎ 2004 (ISBN 9788535905823)
  13. (pt) Paulo Ramos, « Coleção reúne histórias literárias com personagens Disney », UOL,‎ 26/05/10
  14. (pt) Centenário Victor Civita Com o Pato Donald
  15. a et b (ja) 海外のマンガの棚その1
  16. (en) Base I.N.D.U.C.K.S : jp/DK ディズニーの国.
  17. (en) Base I.N.D.U.C.K.S : jp/DL ディズニーランド.
  18. (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 2005 - Key Dates »,‎ 29 juin 2006 (consulté le 26 janvier 2010), p. 718
  19. (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 142
  20. Disney Agrees to Buy FamilyFun Magazine
  21. (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 195
  22. Disney Reorganizes Buena Vista, Hyperion Publishing
  23. (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 2003 - Key Dates »,‎ 28 janvier 2004 (consulté le 24 janvier 2010), p. 61
  24. 'Wondertime': New Parenting magazine by Walt Disney
  25. Disney Publishing Worldwide Debuts New Parenting Magazine; Wondertime Promises to Redefine Category
  26. a et b Disney Heads to White Plains
  27. Hyperion to Move Downtown
  28. Introducing Disney En Familia; Disney's First U.S. Family Magazine in Spanish
  29. Disney en Familia Readies for Holiday Issue
  30. Disney shutters Wondertime magazine
  31. Disney launches comic books in India
  32. Disney to Rebrand FamilyFun
  33. PANINI AND DISNEY SIGN NEW MULTI-TERRITORY, MULTI-PROPERTY MAGAZINE AGREEMENT WHICH SOLIDIFIES THE ALLIANCE
  34. a et b Disney tente l'aventure de l'édition en ligne
  35. Mickey et Donald de nouveau en librairie
  36. Cal Ripken Jr. Signs Middle Grade Book Deal With Disney Book Group
  37. Disney Introduces DYOU Pre-Teen Girls Magazine, Plans U.S. Rollout in 2011
  38. Disney Publishing Worldwide Launches Original Winnie the Pooh Puzzle Book App on the App Store
  39. Disney Publishing Worldwide, India Today Group ink deal for Disney-content magazines news
  40. Disney Publishing Worldwide Hits 1 Million App Downloads
  41. Marvel, Disney To Launch "Disney•Pixar Presents" Magazine
  42. Disney FamilyFun Magazine Now Available on iPad
  43. Disney Publishing to expand
  44. Marvel, Disney Announce Giant-Sized "Muppets"
  45. Disney to Print 1.5 Million of Riordan’s ‘Throne of Fire’
  46. Egmont to launch Disney magazine in UK
  47. Disney brings its comic collection to the iPad and iPhone with the launch of Disney Comics
  48. BOOM’s Disney Era Officially Ends in October
  49. Disney Publishing Worldwide Announces Launch of 'FamilyFun Kids', a New, Interactive Children's Magazine
  50. Disney Publishing launches social media hub
  51. Meredith Acquires FamilyFun Magazine from Disney Publishing Worldwide
  52. Meredith Buys FamilyFun Magazine From Disney
  53. Disney's Club Penguin to launch magazine in UK
  54. Disney Publishing To Move Into The Same Building As Marvel Comics
  55. Disney Publishing Leaving White Plains for California, NYC
  56. Disney adopts new paper policy after protest
  57. Hachette To Buy Disney’s Hyperion Adult Trade Imprint
  58. Disney Publishing Worldwide Brings the Magic of Disney Storytelling to Android
  59. Marvel, Disney unveil 1st comic under new imprint
  60. Disney Publishing Worldwide Announces New Zodiac-Based Book with Comics Legend Stan Lee
  61. Disney Expands Its Comics Program
  62. Egmont unveils Disney Infinity magazine
  63. Disney Digital Books Offers An Interactive Reading Experience With Over 500 Books And 'Flip-Book' Technology
  64. a et b This Day in Disney History: MAY 31
  65. (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 149

Articles connexes[modifier | modifier le code]