Republic Pictures

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Republic Pictures est un studio de cinéma hollywoodien qui a été créé en avril 1935 par Herbert J. Yates. La firme s’installe au côté d’autres firmes de second plan comme Monogram Pictures et la Grand National dans un quartier d’Hollywood appelé péjorativement « Poverty Row ». C’est le « Hollywood du pauvre » des sociétés de production « mineures » spécialisées dans les films de série B.

Historique[modifier | modifier le code]

L'affiche d'une production Republic
Pals of the Saddle avec John Wayne

L'origine de Republic Pictures remonte en fait à 1915, lorsque Herbert J. Yates, un ancien cadre de l'American Tobacco Company (en) fait son entrée dans l'industrie du cinéma en créant puis en acquérant des laboratoires de traitement des films, pour regrouper finalement ces différentes entités dans une société appelée Consolidated Film Laboratories. Puis en 1935, il décide de regrouper les différentes compagnies utilisant ses laboratoires en une seule unité opérationnelle : Republic Pictures Corporation. Il s'agissait de Mascot Pictures (dirigée par Nat Levine), de Monogram Pictures (dirigée par Trem Carr et W. Ray Johnston), de Liberty Pictures (dirigée par M. H. Hoffman), de Majestic Pictures (dirigée par Phil Goldstone et Larry Darmour (en)) et de Supreme Pictures (dirigée par A. W. Hackel). Mais des conflits entre Yates et certains de ses associés vont les conduire à se séparer et dès 1936 Johnson et Carr vont reformer la Monogram.

La première production de Republic Pictures est un western, Westward Ho!, avec en vedette le jeune John Wayne, qui restera avec Republic 17 ans, et la deuxième est Tumbling Tumbleweeds, avec Gene Autry, le cow-boy chantant, qui deviendra une vedette de la société, tout comme plus tard Roy Rogers. En 1936, Nat Levine devient responsable des productions de serials, et ce type de film restera une spécialité de Republic, même après le départ de Levine pour Metro-Goldwyn-Mayer.

Republic se spécialise dans les films de série B, mais à l'occasion elle produit aussi des films de série A, comme L'Escadron noir de Raoul Walsh ou plus tard Iwo Jima d'Allan Dwan, Macbeth d'Orson Welles, L'Homme tranquille et Rio Grande de John Ford ou Johnny Guitare de Nicholas Ray.

Les années 1950 voient le déclin de Republic en tant que studio, avec l'arrivée de la télévision et l'évolution des goûts du public. Malgré l'expertise de Republic dans la production de séries, ils n'arrivent pas à percer dans ce domaine à la télévision. À la fin de cette décennie, Yates passe la main à Victor M. Carter, un banquier et promoteur immobilier, qui décide finalement de vendre à CBS. Actuellement Republic Pictures n'existe plus que comme une division de Spelling Entertainment.

westerns.

Filmographie sélective[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article (en) Len D. Martin : The Republic Pictures Checklist: Features, Serials, Cartoons, Short Subjects and Training Films of Republic Pictures Corporation, 1935-1959, Éd. McFarland (ISBN 9781476609607)