Walt Disney Studios Burbank

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Walt Disney Studios.
Walt Disney Studios Burbank
Image associée au film
Entrée sur Alameda Avenue
Localisation 500 South Buena Vista Street
Burbank
 Californie
Drapeau des États-Unis États-Unis
Coordonnées 34° 09′ 22″ N 118° 19′ 35″ O / 34.156, -118.326486134° 09′ 22″ Nord 118° 19′ 35″ Ouest / 34.156, -118.3264861
Inauguration 1941
Nombre de plateaux
(stages)
11
Propriétaire The Walt Disney Company
Site web http://studioservices.go.com/

Géolocalisation sur la carte : Grand Los Angeles

(Voir situation sur carte : Grand Los Angeles)
Walt Disney Studios Burbank

Walt Disney Studios Burbank est à la fois le siège social de la Walt Disney Company et un lieu de production cinématographique, situé à l'adresse postale 500 South Buena Vista Street à Burbank en Californie. Il regroupe des plateaux techniques cinématographiques et un grand nombre de bâtiments aux usages aussi variés que la société.

À la différence d'autres studios hollywoodiens, le complexe de Disney ne compte que très peu de plateaux de tournage (« Stage ») mais comprend plusieurs œuvres architecturales hébergeant les bureaux ou les studios pour l'animation dont l'ABC Building d'Aldo Rossi, le Team Disney Building de Michael Graves et le Feature Animation Building de Robert A. M. Stern.

Historique[modifier | modifier le code]

Après avoir eu des studios sur Kingswell Avenue entre 1923 puis à partir de 1926 sur Hyperion Avenue[1], dans le milieu des années 1930, Walt Disney s'aperçut que ses studios d'Hyperion Avenue devenaient trop petits pour accueillir ses équipes en croissance permanente. Le succès de Blanche-Neige et les Sept Nains a permis financièrement à Walt Disney de construire un nouveau studio[2]. Le 31 août 1938, Walt et Roy Disney déposent un chèque de 10 000 USD pour acheter 51 acres (20,64 ha), première parcelle des futurs studios Disney[3]. Sur ce terrain d'environ 20 ha situé à Burbank au nord de Los Angeles[1], il demande à l'architecte, issu du mouvement Art déco, Kem Weber de réaliser un campus créatif[4].

Sa volonté était de permettre à chaque dessinateur de travailler avec une lumière naturelle. Ainsi le bâtiment principal de trois étages, depuis nommé Animation Building, présente la forme d'un double H[5]. L'ensemble devait ressembler à un campus et ouvrit en 1941. Au début des années 1940, Disney utilisait parfois l'adresse postale 2400 W Alameda Avenue[6], adresse de l'entrée nord du complexe.

Le film Le Dragon récalcitrant sorti en le 24 décembre 1939 offre une visite des studios juste avant son ouverture[7] car le déménagement a pris fin le 6 mai 1940[8]. Le studio ne compte qu'un seul hangar de tournage, le Studio 1 construit dès 1940 pour tourner les séquences avec acteurs du film Fantasia (1940)[9]. Alors que les équipes d'animation achèvent Pinocchio (1940) et travaillent sur Fantasia (1940), l'équipe en charge de Bambi (1942) doit s'installer dans des locaux en location sur Seward Street[10]. Le déménagement débute selon Jimmy Johnson en janvier 1940[5].

L'utilisation du studio pour du cinéma en prise de vue réelle et aussi la télévision n'a débuté que dans les années 1950 car le studio avait du produire plusieurs films au Royaume-Uni[9]. À la fin de l'année 1948, les fonds de la société bloqués dans les pays étrangers, dont le Royaume-Uni, dépassent les 8,5 millions d'USD[11]. Walt Disney décide de créer un studio en Grande-Bretagne, Walt Disney British Films Ltd[11] dont la première production est L'Île au trésor (1950).

En Californie, en plus du premier plateau, un second est construit en 1949 pour la télévision et sert aux premiers épisodes de Badge 714 réalisé par Jack Webb[9]. Mais c'est réellement avec Vingt mille lieues sous les mers (1954) que le studio débute la production de films en raison des besoins techniques requis[9]. Le Studio 3 est construit entre 1953 et 1954 et comprend un réservoir souterrain pour des scènes aquatiques ou sous-marines[9]. En plus, un bâtiment de trois étages pour le département des accessoires est construit avec à sa tête Emile Kuri, débauché par Walt Disney de l'équipe d'Alfred Hitchcock, dont la tâche fut de le remplir[12].

En juin 1955, le studio entame la construction de ses premiers décors permanents afin de tourner la série Zorro comprenant plusieurs bâtiments du village de « Pueblo La Reina de Los Angeles », la caserne de soldats avec ses palissades[13]. Le budget monte à 100 000 USD[13],[14].

En 1958, le studio construit un quatrième plateau pour accueillir les décors du film Darby O'Gill et les Farfadets (1959)[12]. Le studio comprend alors plusieurs départements dont le département artistique dirigé par Carroll Clark, ancien directeur chez RKO Pictures, le département effets spéciaux dirigé par Robert A. Mattey et le département musique comprenant 5 ou six compositeurs à plein temps pour les films et les émissions de télévision[12]. Robert Mattey et le réalisateur Arthur J. Vitarelli ont souvent fait équipe sur des films avec des scènes d'éléments volants[12]. Le campus avec ses différents départements nécessaire à la création de films a marqué d'un style indélébile les productions du studio des années 1950 et 1960 tant au niveau visuel que sonore[14]. A la fin des années 1950, le studio produit 3 long métrages en prise de vue réelles par ans et 3 séries télévisées ce qui pousse le studio à construire des décors permettant qui renforce par la suite ce style Disney[14]. Au début des années 1960, le studio engage John B. Mansbridge pour construire à l'arrière du studio, à l'Est, une rue résidentielle des années 1920, une place de centre ville et une rue de style western[14] (voir #Éléments disparus).

En 1976, le Roy O Disney Building ouvre à l'ouest de l'Animation Building[15],[16].

Le Team Disney œuvre de Michael Graves est construit en 1991 au nord-ouest du site le long d'Alameda Avenue et Buena Vista Drive[17], il est renommé Michael D. Eisner Building en 2006.

Le 13 octobre 1992, la ville de Burbank accepte un projet de Disney estimé à 600 millions d'USD pour construire de nouveaux bâtiments dans le complexe dont deux tours de 15 étages, deux de 12 étages et 1 parking souterrain[18]. Ce projet devant porté le nombre d'employé de 2 700 à 8 000 en ajoutant 1 900 000 pieds carré (176 516 m2) ne semble pas été nommé à l'époque[18]. Ce projet correspond vraisemblablement au Frank Wells Building et au Roy E. Disney Animation Building bien qu'aucun ne fasse la hauteur mentionnée.

En décembre 1994, un nouveau bâtiment dédié à l'animation, œuvre de Robert A. M. Stern, est ouvert de l'autre coté de la Riverside Drive, le Feature Animation building[19], rebaptisé Roy E. Disney Animation Building en janvier 2010[20].

En 1997, le Frank Wells Building est inauguré au nord du complexe ainsi que deux plateaux de tournages juste derrière les Stages 6 & 7[21].

En novembre 2000, l'ABC Building d'Aldo Rossi est inauguré de l'autre coté de la Riverside Drive[22]. Quelques mois plus tard le Zorro Parking permet d'accueillir les voitures des employés

En décembre 2012, un studios de production numérique, le Digital Studio Center, est inauguré dans l'ancien bâtiment 78 réaménagé juste à l'entrée sur Riverside Drive[23].

Organisation des studios[modifier | modifier le code]

Les studios Warner Bros avec à l'arrière-plan la tour ABC et les studios Disney.
Plan schématique des studios

L'extérieur[modifier | modifier le code]

Le complexe se situe le long de la Ventura Freeway, au nord du parc Griffith dans la banlieue nord de Los Angeles. Juste à côté se trouve l'hôpital St Joseph où mourut Walt Disney.

La Buena Vista Drive sépare les studios de l'hôpital, c'est l'ancienne entrée principale et l'adresse officielle des studios. Une route, Riverside Drive, longe la Ventura Freeway et coupe la zone en deux. Au nord c'est le complexe principal, au sud on retrouve le Feature Animation Building et l'ABC Building. L'Alameda Avenue délimite au nord les studios et c'est sur cette rue que se trouve la nouvelle entrée principale.

Au travers de différentes sociétés, Disney possède quelques terrains à proximité de son siège social:

  • La Walt Disney Properties possède le lot 2401 sur West Alameda Avenue[24], utilisé comme crèche
  • La Disney Keystone Properties possède huit lotissements sur la South Keystone Street à l'est du studio à savoir
    • le lot 2021 sur Riverside Drive (à l'angle avec Keystone Street) [25]
    • les lots 410, 426, 436, 514, 518, 522, 534 et 540 sur Keystone Street[26],[27],[28],[29].

L'intérieur[modifier | modifier le code]

Plusieurs voies organisent l'espace intérieur des studios. Trois avenues découpent le studio dans le sens nord-sud.

  • La plus à l'ouest est la Mickey Avenue.
  • Celle au centre est la Minnie Avenue.
  • La plus à l'est est la Donald Avenue.

Au nord du complexe la Disney Legends Plaza relie la Mickey et la Minnie Avenue avec l'entrée sur Alameda Avenue. La route au sud de l'Animation Building s'appelle Dopey Drive.

Juste en dessous à partir de l'entrée sur Buena Vista Drive, la voie s'appelle Snow White Avenue.

Les bâtiments actuels[modifier | modifier le code]

Les bâtiments sont nombreux sur ce site. Ils servent à la fois de bureaux pour de nombreuses filiales de la Walt Disney Company, de studios de tournage et de réalisation de dessins animés pour Walt Disney Pictures.

La série Sonny de Disney Channel, entamée en 2009, comprend des intermèdes montrant les édifices du studio tel que les différents stages ou le Commissary (véritable cafétéria du complexe).

Animation Building[modifier | modifier le code]

C'est le premier bâtiment construit avec sa forme de double H. Il est l'œuvre de l'architecte Kem Weber qui a également conçu le mobilier. Le bâtiment s’élève sur trois étages construit selon des normes anti-sismiques et présente un style moderne aéronautique, très profilé, typique des années 1950[30]. Les fameuses voitures Chrysler de l'époque en sont l'archétype. Des auvents en aluminium protègent les fenêtres de la lumière crue de Californie. Chaque étage est d'une couleur différente. Le rez-de-chaussée est en brique ocre rouge, le deuxième en brique saumon très clair et le dernier en blanc écru. Des lignes vertes soulignent chaque changement d'étage et renforcent la géométrie du lieu.

L'Animation Building a longtemps accueilli la totalité des bureaux et ateliers de dessins des studios Disney. Le bureau de Walt Disney se trouvait dans l'angle nord-est du bâtiment au 3e étage[30]. Toutefois, étant le bâtiment principal du complexe pendant de nombreuses années, de moins en moins d'espace était occupé par le département de l'animation. En 1985, tous les bureaux de l'animation furent déplacés dans un bâtiment proche de Walt Disney Imagineering à Glendale. Fin 1994, un nouveau bâtiment a de nouveau accueilli les animateurs dans le complexe, le Feature Animation Building.

Pour information: le décor présenté dans les émissions de télévision, tel que Le Monde merveilleux de Disney, est irréel puisqu'on peut voir par la fenêtre située derrière le bureau, l'aile du bâtiment contenant le bureau de Walt!.

Le bâtiment a été plusieurs fois utilisé comme décor pour des films Disney, et souvent présenté comme un bâtiment universitaire[30].

Les rues autour de Animation Building

  • Au nord c'est la Disney Legends Plaza.
  • La rue située à l'ouest, séparant le bâtiment du Roy O Disney Building, s'appelle Mickey Avenue.
  • Celle à l'est le séparant des bâtiments généraux s'appelle Minnie Avenue.
  • Celle au sud la Dopey Drive (Dopey = Simplet) sépare le bâtiment des studios d'enregistrements (stage) sonores A, B, C et D. Le D sert aussi de salle de cinéma pour la visualisation finale et s'appelle le Walt Disney Theater.
  • L'angle de la Mickey Avenue et de Dopey Drive s'appelle le Pluto Corner et des pattes de chien sont visibles dans l'asphalte. Le poteau indicateur avait été posé pour le film Le Dragon récalcitrant mais n'a ensuite jamais été enlevé[1].

Roy O. Disney Building[modifier | modifier le code]

Le Roy O Disney Building est un bâtiment de style international, situé entre l'Animation Building et le Team Disney Building. Il a ouvert en 1976 et accueillait le service Publicité[15] et les Walt Disney Archives[16], avant le transfert de ce dernier dans le Frank Wells Building en 2000. Ses parois sont en béton et en verre fumé noir mais les murs sont recouverts en majorité de vigne vierge afin d'adoucir l'impression générale.

Frank Wells Building[modifier | modifier le code]

Le Frank Wells Building depuis l'entrée sur Alameda Avenue.

Situé juste à gauche de l'entrée sur Alameda Avenue, le Frank Wells Building a été construit en 1997 spécialement pour les productions télévisées de Disney. La façade donnant vers le Team Disney Building comporte une fresque représentant une bobine de film que la bande traverse de part en part.

Il accueille les bureaux de Walt Disney Television (dont le siège de Walt Disney Television Animation), la Disney University ainsi que les Walt Disney Archives depuis l'année 2000.

Toutefois les locaux de Disney Channel sont situés dans une tour plus à l'ouest sur Alameda Avenue.

L'extérieur est recouvert d'un décor aux couleurs saumon, bleu et argenté formant des vagues. L'intérieur est en marbre blanc et rose. Il porte le nom de Frank Wells en l'honneur de ce directeur financier de la Walt Disney Company mort prématurément en 1994 dans un accident d'hélicoptère.

Il a été construit à la place de la Western Street et de la Business Street, aussi surnommé Zorro backlot où ont été tournées des scènes de la série Zorro (1957-1961) et certains films comme Rentrez chez vous, les singes ! (1967)[31].

Team Disney - Michael D. Eisner Building[modifier | modifier le code]

D'autres Team Disney Building existent aux États-Unis à Anaheim (Team Disney Building Anaheim) et à Orlando (Team Disney Building Orlando).
Le Team Disney - Michael D. Eisner Building depuis Buena Vista Drive

Ce bâtiment, œuvre de Michael Graves, a été construit en 1991[17] à la place d'une prairie autrefois utilisée par les employés pour déjeuner ou pour certains à s'exercer au golf. Le bâtiment est constitué de grès rouge et de stuc. Le bâtiment a été nommé Team Disney - Michael D. Eisner Building le 26 janvier 2006 durant la période de rachat de Pixar.

Les sept nains servent de colonnes pour la façade. Six des sept nains soutiennent les 3e et 4e étages et Simplet sur le fronton, soutient le toit. Les étages sont regroupés par deux afin de réduire l'importance du bâtiment qui semble ne s'élever que sur trois niveaux au lieu de six. Une rotonde accueille le visiteur derrière la porte. Elle compose une charnière entre les autres parties du bâtiment situées derrière et sur la gauche et permet d'épouser la forme du terrain. Ainsi la façade est perpendiculaire (ou parallèle selon où l'on se place) au très géométrique Animation Building alors que les deux bâtiments sont positionnés en biais derrière et occupent parfaitement l'angle nord-ouest de la propriété.

Après la rotonde, où une photo grandeur nature de Walt Disney accueille le visiteur, on peut rejoindre le corps principal du bâtiment. Deux ailes encadrent une cour rectangulaire, surmontée par des couloirs ajourés à colonnades. Les ailes se rejoignent en un cube qui occupe l'angle.
Ensuite le bâtiment se poursuit par une aile le long de la Buena Vista Drive et forme ainsi un "L". Un jardin permet de se reposer entre cette aile et le Roy O Disney Building.

Disney Legends Plaza[modifier | modifier le code]

C'est la place située devant le Team Disney Building. Une pergola ressemblant à un péristyle romain encadre un bassin. Au milieu de la "Place des Légendes", rebaptisée ainsi le 16 octobre 1998, une statue a été érigée et dévoilée lors de la cérémonie d'inauguration. La statue est une version de 4,5 m du trophée décerné aux grands personnages de Disney : les Légendes Disney depuis 1987.

C'est la seconde version de cette statue dévoilée pour la première fois en 1997 dans les Fantasia Gardens à l'entrée de Parc Disneyland lors du 5e anniversaire du parc.

Les statues Partners (avec Walt et Mickey) et Sharing the Magic (avec Roy et Minnie sur un banc) sont aussi présentes sur cette place.

Les colonnes protègent les plaques décernées aux Légendes Disney, inspirée de la tradition du Walk of Fame d'Hollywood. Sous la place, un parking est accessible depuis une rampe à gauche de l'entrée.

ABC Building[modifier | modifier le code]

L'ABC Building

En 1997 à la suite du rachat de ABC, Walt Disney Company a décidé de construire un bâtiment afin de regrouper différents bureaux de la société précédemment répartis entre New York, la Century City et surtout le ABC TV Center à Los Angeles. L'ABC Building inauguré le 30 novembre 2000[22] accueille aussi les bureaux de ABC Television Studio (ex-Touchstone Television) et Buena Vista International. Pour ABC c'est le siège du service des programmes[32].

Il est situé de l'autre côté de la Riverside Drive à côté du Feature Animation Building, juste dans l'angle de la parcelle.

Conçu par l'architecte italien Aldo Rossi, il évoque un gratte-ciel new-yorkais et rappelle l'architecture de Kem Weber pour l'Animation Building. Ouvert en 1999 Il semble être composé de trois parties :

  • une petite tour carrée de couleur rouge brique en bas pour les deux premiers étages puis saumon avec des fenêtres noires et surmontée d'une antenne et du logo d'ABC.
  • un bâtiment rectangulaire légèrement plus haut aux parois de verre fumé noir et des murs verts.
  • une autre tour carrée un peu plus large et plus haute.

Une piste d'hélicoptère existe au-dessus de la plus large tour.

Le bâtiment est le plus haut du complexe avec ses 10 étages de bureaux et son parking souterrain accessible sous la première tour.

Une passerelle a été construite en 2000 afin de relier les deux parties du complexe. Elle serpente au-dessus de la Riverside Drive, s'accrochant au premier étage de l'ABC Building et arrive au pied des Stages 4 & 5. C'est au premier étage que se trouve le Riverside Commissary, une cafétéria[33].

Roy E. Disney Animation Building[modifier | modifier le code]

Entrée du Roy E. Disney Animation Building.

En 1994, un nouveau bâtiment pour l'animation a été construit de l'autre côté de la Riverside Drive derrière l'ABC Building, le Feature Animation building. C'est une œuvre de Robert A.M. Stern ouverte en décembre 1994[19]. Ce nouveau bâtiment de quatre étages et de près de 22 300 m² révèle une architecture colorée et ludique et permet d'accueillir plus de 700 employés[34].

L'entrée est ornée du chapeau géant de Mickey dans L'Apprenti Sorcier. Un immense couloir surmonté d'une frise rouge et blanche, traverse le bâtiment par le sud le long de l'autoroute. À l'ouest le couloir se termine par un patio et son toit, une crête bicolore, est surnommée "Mohawk" en référence au style capillaire punk. Cette avancée a contenu le bureau de Roy E. Disney, ancien directeur de Walt Disney Feature Animation.

À l'intérieur, de nombreux éléments rappellent l'architecture de Kem Weber dans l'Animation Building[34] comme les insignes sur les portes. Un parking souterrain présente une entrée avec rampe circulaire identique à celle de l'entrée de Walt Disney Studios Burbank, le long de la Alameda Avenue.

Le 10 janvier 2010, lors de la cérémonie funéraire en hommage à Roy Edward Disney, Robert Iger a annoncé que le bâtiment serait renommé Roy E. Disney Animation Building[35].

Les plateaux de tournage (stages)[modifier | modifier le code]

Un « stage » (plateau) est une salle d'enregistrement que ce soit pour le son, les images ou des effets spéciaux. La plupart des grandes sociétés de cinéma ont dans leurs studios, plusieurs de ces plateaux permettant de tourner des séquences de films ou d'émissions télévisées. En raison de la faible taille des studios, Disney ne possède pas énormément de plateaux, comparé à la trentaine de Warner ou à la vingtaine de Universal.

Stages A, B, C et D[modifier | modifier le code]

Situés le long de la Dopey Drive juste au sud de l'Animation Building, entre la Mickey Avenue et la Minnie Avenue, ils sont destinés à la sonorisation des films.

  • Le Stage A est situé à l'ouest du Main Theater, près de la Mickey Avenue et a servi surtout à l'enregistrement des musiques de films jusqu'en 1985 où il a été converti en studio de doublage[21].
  • Le Stage B est réservé à l'enregistrement de dialogue. La plupart des dessins animés de Disney a été enregistré ici et la tradition continue avec les dernières productions Disney et Pixar Animation Studios[21].
  • Le Stage C a été surtout dévolu aux effets spéciaux sonores mais en raison de la part croissante des émissions de télévision, il sert plutôt de studio de doublage. Il a été rénové en 2001 et accueille un système numérique dernier cri[21].
  • Le Stage D est un studio d'enregistrement simulant un cinéma au trois-quarts plein afin d'avoir un rendu sonore le plus proche possible des conditions des spectateurs[21]. Il contient de vrais sièges et sert de salle de cinéma pour visualiser les films terminés. Il est aussi appelé Main Theater.

Stage 1 : Annette Funicello[modifier | modifier le code]

C’est le premier plateau à avoir été construit en même temps que l’Animation Building en 1940[21]. Il a été utilisé pour filmer les scènes réelles dans Fantasia[9]. Depuis de nombreuses productions s’y sont succédé. Entre 1952 et 1955, il a permis de construire certaines parties des attractions de Disneyland.

Il se situe avec le Stage 3 dans le prolongement de la Dopey Drive au même niveau que le bloc des stages ABCD et propose une surface de 11 000 pieds carré (1 022 m2)[36].

Le 24 juin 2013, le Stage 1, où l'émission The Mickey Mouse Club avait été tournée dans les années 1950 est dédicacé à Annette Funicello, décédée en avril 2013[37],[38].

Stage 2 : Julie Andrews[modifier | modifier le code]

Il a été construit en 1949 en collaboration avec Jack Webb qui a utilisé ce plateau pour filmer la série Badge 714 (Dragnet)[9],[21]. Il a servi dans le début des années 1960 pour tourner les scènes d'extérieur de Mary Poppins. Ainsi le jardin et les toits de Londres ont été reconstitués dans ce studio de 31 200 pieds carré (2 899 m2)[36].

À l'occasion de ses 50 ans d'existence, le Stage 2 a été baptisé Julie Andrews en l'honneur de cette actrice le 2 août 2001. Une plaque commémorative est visible à l'entrée[39].

Stage 3[modifier | modifier le code]

Situé à côté du Stage 1, il a été construit en 1954 spécialement pour le film Vingt Mille Lieues sous les mers avec un réservoir central de 335 m² et profond de 2,6 m[21]. Il propose une surface de 19 000 pieds carré (1 765 m2)[36].

Stages 4 & 5[modifier | modifier le code]

À l'origine, le plateau réunissant les Stage 4 & 5, construit en 1958 pour le film Darby O'Gill et les Farfadets, présente la même surface que le Stage 2[21],[12]. Il se situe juste au sud de ce dernier, à proximité de la Riverside Drive.

En 1985, il a été divisé en deux, Stage 4 et Stage 5, de respectivement 14 351 pieds carré (1 333 m2) et 15 113 pieds carré (1 404 m2)[36], en raison de la demande importante de "petits plateaux" pour la télévision[21].

Stages 6 & 7[modifier | modifier le code]

Situé derrière le Frank Wells Building et le long de la Donald Avenue, ils ont été construits en 1997 à la place de la Residential Street qui servait de zone de tournage en plein air[21]. Il reste toutefois une portion de la rue. Ils proposent une surface de deux fois 15 000 pieds carré (1 394 m2)[36].

Les autres bâtiments[modifier | modifier le code]

Il existe d'autres bâtiments à la fonction plus ou moins définies de manière officielle.

  • Commissary, C'est la principale cafétéria du studio, située juste à l'ouest de l'ensemble Stages A-B-C-D. Jimmy Johnson détaille le contenu du bâtiment qui comprend en plus de la salle principale, la Coral Room pour la direction, la Ink & Paint Tea room pour prendre le thé ou le café et le Penthouse Club, une salle de gym attenante située derrière le restaurant[40]. D'après Douglas Brode, la cafétéria du studio a longtemps été l'une des seules d'Hollywood à servir de la bière durant les repas[41].
  • L'Hyperion Bungalow est la reconstruction pièce par pièce du bâtiment de la direction de Disney au studios d'Hyperion Avenue. Il accueille aujourd'hui un Disney Store et une infirmerie au sud du complexe Stages A-B-C-D.
  • Le Département des accessoires (Prop shop) édifice 3 étages construit en 1952[12] situé à l'ouest du complexe.
  • Digital Studio Center, ancien bâtiment de production numéro 78, il a été rénové et transformé en un centre de post-production numérique[42]. Il est situé entre la caserne de pompiers et les studios 2, 4&5. Il été inauguré le 12 décembre 2012[23]. Il comporte trois services[42],[23] :
    • Digital Media Center pour le service de transformation des vidéos pour les plateformes numériques sur 8 000 pieds carré (743 m2) au rez-de-chaussée
    • Disney Golden Eyes and Ears les archives sonores et vidéos de Disney
    • Creative Editorial, Sound Design and Global Collaboration Center pour la post-production numérique interne mais aussi externe à Disney sur 17 000 pieds carré (1 579 m2) au second étage
  • la caserne de pompier et la station essence sont situées face au Zorro Parking.
  • Le Zorro Parking ouvert en 2001, permet de garer les voitures d'une partie des nombreux employés des studios.

La bibliothèque Disney[modifier | modifier le code]

D'après le catalogue de l'exposition Il était une fois Walt Disney[43] Walt Disney regroupe pour les besoins de ses animateurs de nombreuses œuvres littéraires ou artistiques afin de les aider. En 1934, la Disney Animation Library ouvre au sein des studios d'Hypérion puis emménage en 1941 dans le tout nouveau Animation Building. Le principe de ce service était une véritable bibliothèque à usage interne ou pour les employés. En 1935, la collection s'est enrichie de nombreuses œuvres européennes achetées spécialement par Walt Disney lors d'un voyage de onze semaines en Europe durant l'été. Plus de 350 livres furent ainsi achetés en France, au Royaume-Uni, en Allemagne et en Italie.

La tenue des fiches d'emprunt permet de connaître les lectures de chacun des livres et de faire ressortir les sources d'inspiration des productions de Disney ou les intérêts personnels des employés.

En 1986, la collection fut dispersée entre plusieurs services de la Walt Disney Company dont l'Animation Research Library (rattachée à Walt Disney Pictures) ou l'Information Research Center (rattaché à Walt Disney Imagineering).

Éléments disparus[modifier | modifier le code]

À partir de 1941, le studio possédait des bâtiments temporaires en bois récupérés des studios d'Hypérion et hébergeant le service publicité jusqu'au transfert dans le Roy O. Disney Building et la destruction des édifices en 1977[15] sauf l'Hyperion Bungalow.

La zone Zorro Street a été construite pour la série Zorro[14] en juin 1955 et comprenait plusieurs bâtiments du village de « Pueblo La Reina de Los Angeles », la caserne de soldats avec ses palissades[13]. Ils ont été construits la direction de Marvin Aubrey Davis pour un budget de 100 000 USD[14]. L'ensemble a servi pour des scènes supposées se dérouler en France comme Rentrez chez vous, les singes ! (1967) ou l'Italie dans The Treasure of San Bosco Reef (1968)[14], téléfilm en deux épisodes de Walt Disney's Wonderful World of Color.

La zone Western Street a été utilisée pour plusieurs films et séries comme The Nine Lives of Elfego Baca et Texas John Slaughter[14]. Elle a été conçue par John B. Mansbridge et construite avec un budget de 175 000 USD[44]. Elle comprend aussi quelques façades construites pour le village irlandais de Darby O'Gill et les Farfadets (1962)[14]. En plus des films de western, la rue se transforme en un village de pêcheur du Maine pour le film Peter et Elliott le dragon (1977)[14]. Pour devenir la ville fictive de Passamaquody, le décorateur Jack Martin Smith a du maquiller les 30 bâtiments western existants et superviser la construction de 8 autres[45].

Les zones Zorro et Western étaient entourées par des collines artificielles plantées d'arbres servant de « décors naturels » pour les séries Zorro ou Daniel Boone (1960)[46]. Elles ont ainsi servi pour figurer des jardins de maison dans le film L'Été magique (1963)[47]. Ce système appelé « Berm » a servi pour entourer le parc Disneyland[46] et a été utilisé par d'autres studios comme le Ranch Columbia qui comprenait une plage artificielle dans les années 1960[48]. Cette implantation de talus a été proposée à Walt Disney par le réalisateur William H. Tuntke et la terre nécessaire provient à la fois du studio et d'une entreprise de piscine locale[46]. En 1966, à la mort de Walt Disney, le studio compte cinq collines différentes[46]. Une colline avec un lagon tropical utilisée pour Lieutenant Robinson Crusoé (1966) convertie par la suite en bayou pour le téléfilm Bayou Boy (1971)[46]. Une seconde le long de la Western Street et de la Residential Street[46]. La troisième, le long de la Zorro Street, comprenait une rivière avec une cascade en circuit fermé[46]. La quatrième a été utilisée comme arrière-plan de la ville dans Quatre bassets pour un danois (1966)[46]. La cinquième et dernière comprenait un bassin et une cabane en bois utilisés pour figurer le lac Vermont dans Calloway le trappeur (1965)[49]. La colline quatre et la colline cinq ont été utilisées pour tourner les scènes du camp de mineurs d'or californien dans L'Honorable Griffin (1967)[49].

La Zorro Street, la Residential Street et la Western Street ainsi que la place centrale de village ont été détruits en 1984 pour y placer des caravanes et bureaux mobiles pour les producteurs indépendants engagés par le studio[49], comme les productions du label Touchstone Pictures. Les parkings seront remplacé par des édifices en dur dans les années 1990, les plateaux 6&7 et le Frank Wells Building. Au milieu des années 1990 le seul éléments restant est un décor de place centrale d'une ville construit en 1982 pour La Foire des ténèbres (1983)[49].

Les autres lieux de tournages de Disney[modifier | modifier le code]

La société Disney gère, en plus des « stages » décrits ci-dessus, d'autres lieux de tournages

La société Disney a par deux fois maintenu une présence au Royaume-Uni pour la production cinématographique, la première à partir de la fin des années 1940 puis à la fin des années 1950[50]. Le studio utilise d'abord les locaux des Denham Film Studios dans le Buckinghamshire près de Londres[51]. Mais dès 1952 le studio de Denham ferme ses portes, la dernière production tournée au studio est Robin des Bois et ses joyeux compagnons de Disney[52]. De juin à septembre 1952, Walt Disney retourne en Grande-Bretagne pour la production de La Rose et l'Épée (1953)[53].

La seconde présence était établie aux Pinewood Studios sous la direction de Hugh Attwooll mais dans le petit groupe d'employés aucun n'était sous contrat avec Disney alors que tous travaillaient presque exclusivement sur des projets Disney[50].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 594
  2. (fr) Sébastien Roffat, Animation et Propagande, p. 194.
  3. (en) Bob Thomas, Walt Disney, an american original, p. 145
  4. (en) Beth Dunlop, Building a Dream : The Art of Disney Architecture, p. 18
  5. a et b (en) Jimmy Johnson, Inside the Whimsy Works, p. 20
  6. (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 80
  7. (en) Bob Thomas, Disney's Art of Animation, p. 94.
  8. (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 1997 - Disney Through the Decades »,‎ 17 février 1998 (consulté le 22 janvier 2010), p. 2
  9. a, b, c, d, e, f et g (en) John G. West, The Disney Live-Action Productions, p. 87.
  10. (en) Jimmy Johnson, Inside the Whimsy Works, p. 19
  11. a et b (en) Richard Holliss, Brian Sibley, The Disney Studio Story, p. 60.
  12. a, b, c, d, e et f (en) John G. West, The Disney Live-Action Productions, p. 88.
  13. a, b et c (en) Bill Cotter, « Zorro - A history of the series », sur billcotter.com,‎ 1998 (consulté le 9 août 2013)
  14. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (en) John G. West, The Disney Live-Action Productions, p. 89.
  15. a, b et c (en) Jimmy Johnson, Inside the Whimsy Works, p. 181
  16. a et b (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 143
  17. a et b (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 540
  18. a et b Council Expected to Approve Expansion of Disney Studios
  19. a et b (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 523
  20. (en) Sunday memorial held for Walt Disney's nephew
  21. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k (en) The Walt Disney Studios - History
  22. a et b (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 2002 - History »,‎ 30 janvier 2003 (consulté le 24 janvier 2010), p. 68
  23. a, b et c Digital Studio Center Debuts at The Walt Disney Studios
  24. Property valuation of Alameda Avenue, Burbank, CA: 2301, 2307, 2323, 2401, 2601, 2625, 2701, 2727, 2800, 2813 (tax assessments)
  25. Property valuation of Riverside Drive, Burbank, CA: 2021, 2900, 2907, 2910, 2912, 2915, 2920, 2921, 2923, 2924 (tax assessments)
  26. Property valuation of Keystone Street, Burbank, CA: 410, 413, 414, 417, 418, 421, 422, 425, 426, 429 (tax assessments)
  27. Property valuation of Keystone Street, Burbank, CA: 430, 433, 436, 437, 510, 510, 513, 514, 514, 517 (tax assessments)
  28. Property valuation of Keystone Street, Burbank, CA: 518, 518, 520, 521, 522, 524, 525, 526, 530, 531 (tax assessments)
  29. Property valuation of Keystone Street, Burbank, CA: 532, 533, 534, 537, 540, 540, 541, 542, 545, 546 (tax assessments)
  30. a, b et c (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 29
  31. (en) Leonard Maltin, The Disney Films : 3rd Edition, p. 247.
  32. « frequently asked questions » (consulté le 18/08/2010) : « Audience Relations department : ABC, Inc. 500 S. Buena Vista Street Burbank, CA 91521-4551. »
  33. (en) The Walt Disney Studios - Facilities
  34. a et b Feature Animation Building sur Robert A.M. Stern Architects
  35. Sunday memorial held for Walt Disney's nephew
  36. a, b, c, d et e (en) The Walt Disney Studios - Production Services - Sound Stages
  37. Disney renames "The Mickey Mouse Club" stage for beloved Mouseketeer Annette Funicello
  38. Disney renames “The Mickey Mouse Club” stage for beloved Mouseketeer Annette Funicello
  39. Sue Kruse, « Jolly Holiday - Dedicating the Julie Andrews Soundstage », Disneyland Diary, sur mouseplanet.com,‎ 2 août 2001 (consulté le 15 octobre 2012)
  40. (en) Jimmy Johnson, Inside the Whimsy Works, p. 107
  41. (en) Douglas Brode, Multiculturalism and the Mouse, p. 126.
  42. a et b (en) Under Construction - The New Digital Studio Center
  43. Il était une fois Walt Disney, p. 20, 38, 112
  44. (en) John G. West, The Disney Live-Action Productions, p. 116.
  45. (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 434-435
  46. a, b, c, d, e, f, g et h (en) John G. West, The Disney Live-Action Productions, p. 90.
  47. (en) John G. West, The Disney Live-Action Productions, p. 183.
  48. Kipp Teague, « TV Studios and Ranches in the 1950's-1970's - Columbia Ranch » (consulté le 3 novembre 2013)
  49. a, b, c et d (en) John G. West, The Disney Live-Action Productions, p. 91.
  50. a et b (en) John G. West, The Disney Live-Action Productions, p. 92.
  51. (en) Leonard Maltin, The Disney Films : 3rd Edition, p. 105.
  52. Denham Studios
  53. (en) Michael Barrier, Hollywood Cartoons, p. 552.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]