Predator (créature)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Predator.
Yautja
Personnage de fiction apparaissant dans
Univers de Predator.

Image illustrative de l'article Predator (créature)

Alias Predator
Espèce Extraterrestre
Cheveux Dreadlocks noirs, (Elder)
Yeux Jaunes, verts
Activité(s) Guerrier, chasseur
Caractéristique(s) Grand
Ennemi(s) Soldat, Alienetc.

Créé par John Thomas, Jim Thomas
Film(s) Predator
Predator 2
Predators
Alien vs. Predator
Aliens vs. Predator: Requiem
Première apparition Predator
Dernière apparition Predators


Les Yautja, aussi appelés Hish et plus connus sous le nom de Predator, sont des créatures fictionnelles créées par Stan Winston. Ce sont des extraterrestres apparaissant notamment dans le film Predator et ses suites.

Ils sont dotés d’un armement guerrier de pointe qui dépasse l’entendement des protagonistes des films, tels que les personnages joués par les acteurs Arnold Schwarzenegger et Danny Glover, qui n’ont que leur musculature et leur ruse à leur opposer pour assurer leur héroïque survie.

La créature[modifier | modifier le code]

Connue sous le nom de « Predator » (Yautja dans sa propre langue), il s’agit d’une créature humanoïde bipède mesurant environ 2,20 m avec un poids moyen, pour les mâles, de 190 kg. Son poids est composé en grande partie de masse musculaire et très peu de graisse, du fait de son style de vie et son régime de « prédateur ». La couleur de sa peau est généralement jaune, chiné avec des taches noires. La couleur des yeux est verte ou jaune. Sur sa tête, on peut noter la présence de ce qu’il semblerait être l’équivalent de nos cheveux, ressemblant à des « dreadlocks » noires.


Bien que le corps du Yautja semble être humanoïde en général, ce n’est absolument pas le cas de la partie faciale, qu’on pourrait qualifier de « crabe mutant ». Le Yautja possède quatre mandibules proéminentes dont le centre est caractérisé par une petite bouche garnie de petites dents. Ces mandibules sont utilisées afin de communiquer ; tout comme le chien utilise sa queue pour évoquer son humeur. Cela dit, le Yautja possède aussi un langage verbal (composé de grognements, cliquetis et autres bruitages). Il utilise son générateur de son embarqué pour reproduire des enregistrements ou des morceaux de paroles.

Biologiquement, le Yautja est beaucoup plus fort et rapide que ne le sera jamais l’espèce humaine. Il possède une dextérité et des réflexes hors du commun. Son sang est vert phosphorescent. Les sens du Yautja sont beaucoup plus développés que ceux des humains ; toutefois, on ne sait pas si l’odorat fait partie des sens que possède le Yautja. Il est d’usage que le Yautja utilise une technologie très avancée, basée sur l’équivalent de notre système de vision infra-rouge et autres amplificateurs, afin d’améliorer et de pousser au maximum ses sens. Il utilise aussi un système avancé de camouflage « transparent », capturant les ondes lumineuses d’un côté et les recomposant de l’autre. De ce fait, ils sont extrêmement difficiles à localiser par les humains qui ne peuvent parfois juste percevoir « une forme », due à la latence de la combinaison, à la réflexion des rayons lumineux tangentiels sur leur armure. Au niveau de l’environnement, le Yautja préfère être dans des conditions chaudes et humides avec une atmosphère riche en azote. Il ne fait aucun doute que cela est dû aux conditions de vie de sa planète d’origine.

La durée de vie du Yautja s’étend à plusieurs décennies, pouvant aller jusqu’à 300 ans. Cette longévité laisse à supposer que les fils vivent avec leurs mères durant de nombreuses années, le temps pour eux d’apprendre à se défendre seuls. Les filles restent probablement avec leurs mères par la suite afin d’élever leurs propres enfants et assurer la descendance du clan. Ces femelles donnent des naissances toutes les décennies environ. Ils n’existent pas de liens familiaux chez les Yautja et les femelles changent souvent de partenaires, ce qui entraîne inévitablement une lutte entre les différents mâles.

Les mâles vivent en groupes indépendants. Dans cette atmosphère de compétition, ils luttent afin d’obtenir le droit de procréer. Beaucoup de mâles n’obtiennent pas ce droit. Ces mâles frustrés ne peuvent qu’exciter les subalternes. Afin d’obtenir ce droit, les Yautja doivent chasser de dangereuses proies et ramener d’impressionnants trophées. Les mâles chassent principalement pour obtenir l’admiration des femelles et de leurs aînés.

Les Yautja possèdent en outre une connaissance profonde de la médecine et peuvent souvent se soigner eux-mêmes de blessures même lourdes, en utilisant un arsenal de poudres, de précipités et de combustions moléculaires utilisant une technique de fusion cicatrisante. Le code de l’honneur pousse aussi les Yautja à renoncer à toute capture, considérée comme déshonneur profond de leur clan. Ils préfèrent parfois, dans le cas de blessures mortelles, d’immobilisation ou d’emprisonnement, déclencher un explosif nucléaire à retardement situé dans la manchette de leur armure, et ainsi regagner l’honneur de leur clan rappelant un mélange entre guerriers samouraï et les kamikazes.

Le rite de la chasse[modifier | modifier le code]

Le Yautja vit en clan. Il peut chasser en groupe ou en solitaire.

Leur culture tourne essentiellement autour du concept de la chasse et de la traque de leurs proies, concept associé à celui d’une culture tribale, guerrière et initiatique. Le membre le plus fort et le plus efficace est le chef du clan ; c’est ce membre qui contrôle les actions du groupe.

Tandis qu’ils peuvent paraître impitoyables, cruels et brutaux, les guerriers Yautja agissent selon un code éthique, ressemblant au « Bushido » japonais ou encore à la chevalerie car il favorise le courage, la compétence martiale ainsi que la fidélité à son groupe. La plupart des Yautja ne chassent pas les créatures qu’ils considèrent comme faibles ou sans défense, si ce n’est par pure vengeance.

Les Yautja se considèrent comme une race supérieure. Ainsi, ils n’attaqueront jamais un homme désarmé ou faible, ni un enfant, ni une femme enceinte même si elle est armée (Predator 2 et Alien Versus Predator illustrent cet exemple). Lorsqu’il arrive sur le terrain, la proie du Yautja est, la plupart du temps, prédéfinie.

Le Yautja préfère chasser des proies dangereuses ainsi que d’autres prédateurs, ce qui pourrait expliquer leur préférence pour la proie humaine (surtout des militaires, et troupes d’élite surarmées, surentraînées : Predator illustre cet exemple). Comme rite de passage à l’âge adulte, chaque Yautja mâle entraîné pour la chasse (classe des Unblooded) doit chasser sa première kainde amedha (« viande difficile ») ; ces créatures sont, communément, des humains ou bien des Xénomorphes (aliens). Mais attention, le choix des proies ne se fait pas à la légère. Les aliens en sont l’exemple parfait : en effet, ces créatures vues dans les films Alien sont des proies extrêmement difficiles à attraper et à tuer. D’ailleurs, dans certains clans, les jeunes mâles sont emmenés dans un endroit hostile afin de les chasser. Il est arrivé qu’un jour un humain fasse partie d’un clan de Yautja. Une femme a combattu au côté d’un Yautja et lui a sauvé la vie, et a pu adhérer au clan (dans le film Alien vs. Predator), évènement lui-même inspiré par le tout premier comic crossover Aliens Versus Predator de chez Dark Horse Comics.

On peut classer les différents types de Yautja selon leurs expériences et l’éthique à laquelle ils adhèrent pendant leurs combats :

  • La classe « Unblooded » (« n'ayant pas fait couler le sang ») regroupe les Yautja n’ayant pas encore l’expérience de la chasse. Ils doivent alors passer l’épreuve du « kainde amedha » qui est un rite d’initiation à la chasse. Son échec signifie généralement la mort, tandis qu’en cas de réussite le Yautja devient un « Young blooded » (« jeune ayant fait couler le sang ») ou jeune initié. Le Yautja doit alors se marquer le front avec le sang acide d’un Xénomorphe. Cette marque est aussi un symbole de respect et d’appartenance à un clan. Chaque marque est spécifique à un clan et uniquement utilisée par ce groupe. Ce symbole peut-être utilisé pour différencier les différents vaisseaux des clans ainsi que pour reconnaître leurs membres lors des cérémonies ; il est souvent marqué sur le masque du Yautja en plus d’être sur les fronts des « Young Blooded ». Les « Young Blooded » sont plein d’ambition et de fierté une fois qu’ils ont obtenu leur premier trophée : le crâne de leur proie. Le chasseur qui possède cette marque depuis plusieurs années peut alors passer à la classe supérieure qui est celle des « Blooded ».
Le groupe des trois Yautjas du film Alien vs. Predator tentent ce rituel.
  • La classe « Warrior » (« guerrier ») comporte les Yautja très expérimentés, qui adhèrent complètement aux croyances et aux codes. Ce sont des chasseurs solitaires voyageant de planètes en planètes et utilisant une technologie de pointe afin de trouver des proies honorables ainsi que d’obtenir de nombreux trophées. Les Yautja appartenant à cette classe sont très respectés par les autres membres du clan. Ils connaissent notre planète depuis des millions d’années probablement depuis l’ère des dinosaures (dans la salle des trophées visible à la fin de Predator 2, outre un crâne de xénomorphe, on aperçoit des crânes de plusieurs créatures extra-terrestres, mais aussi ce qui pourrait ressembler à un crâne de Tyrannosaurus rex. Le T-Rex pouvant représenter par sa férocité, une proie de choix pour un Yautja).
Les Yautjas des films Predator, Predator 2, Predators (le prisonnier) ainsi que Aliens vs. Predator: Requiem font partie de cette classe.
  • La classe « Elder » (ou « anciens ») est la plus sage et la plus respectée de toutes. Quand un Yautja fait preuve d’honneur et de respect mutuel, qu’il a des milliers de trophées à son actif, il est apte à passer au stade d’« Elder ». Ce sont les Yautja ayant vécu le plus longtemps, ayant survécu à des milliers de chasses. Ils respectent les autres espèces et ne craignent pas de prouver leur amitié (en échangeant différents trophées par exemple). Si un Yautja a failli au code d’honneur en assassinant un autre Yautja ou en combattant en tant qu’ennemi, l’« Elder » se devra de livrer un combat à mort contre ce traître.
Les chefs de clans dans les films Predator 2 et Alien vs. Predator font partie de cette classe.
  • La classe « Bad Bloods » (« mauvais sang ») constitue le bas de l’échelle, ce sont les Yautja ayant commis des crimes : tels des meurtres, des chasses déshonorantes, des vols de trophées, etc. Si ce Yautja est démasqué et cherche à fuir plutôt que de subir sa punition, il n’y aura aucune rémission. On permet alors à la classe « Warrior » (« guerrier ») d’éliminer ces traîtres. Les « Bad Blood » ne sont jamais épargnés. Cependant, il arrive que certains d’entre eux s’échappent, ils sont alors bannis à jamais et sont condamnés à errer dans la galaxie en chassant toute forme de vie, même les autres Yautja.
Les trois Yautjas du film Predators font partie de cette classe.

Les terrains de chasse des Predators[modifier | modifier le code]

Sur Terre[modifier | modifier le code]

Sur d'autres planètes[modifier | modifier le code]

  • Sur une planète conquise par les predators : vue dans Predators

On les retrouve dans divers jeux vidéo, sur les planètes fictives suivantes :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]