Jim Lee

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jim Lee

alt=Description de l'image Jim Lee.jpg.
Naissance 11 août 1964 (50 ans)
Seoul
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Profession
dessinateur, scénariste, éditeur, encreur
Autres activités
Distinctions

Jim Lee est un dessinateur de comics coréano-américain né le 11 août 1964 à Seoul, Corée du Sud connu pour son style détaillé et dynamique.

Au début des années 1990, Lee devient une star dans son domaine pour son travail sur la franchise Marvel, les X-Men. Plus tard, il fonde les productions Wildstorm, filiale d'Image Comics et rencontre le succès avec des titres comme WildC.A.T.s et Gen 13 vendues à des millions d'exemplaires chaque mois, malgré les retards. Actuellement, Jim Lee réalise les dessins des super-héros classiques de DC Comics, Batman et Superman avec un grand succès.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jim Lee naît à Séoul, en Corée du Sud puis grandit aux États-Unis. Il entre à l'université de Princeton et sort diplômé en psychologie en 1986, souhaitant devenir docteur en médecine. Mais au lieu de cela, il décide de poursuivre sa carrière dans l'illustration de comics.

Après avoir fait de l'encrage pour un petit éditeur indépendant, Lee rencontre le succès en tant que dessinateur chez Marvel Comics. Ses premiers travaux incluent Alpha Flight et Punisher War Journal.

En 1989, il succède à Marc Silvestri sur la série Uncanny X-Men et en devient responsable après le départ du scénariste Chris Claremont en 1990. Pendant cette période, il rencontre l'encreur Scott Williams, avec lequel il fait longtemps équipe.

Les dessins de Lee rencontrent rapidement une grande popularité chez les fans, ce qui lui donne une plus grande liberté créative. En 1991, il coscénarise avec Chris Claremont la série Uncanny X-Men tout en illustrant une autre série appelé simplement X-Men, le scénario étant coécrit avec Chris Claremont. Lee créé des nouveaux uniformes pour certains personnages comme Cyclope, Gambit, Jean Grey, Malicia, Psylocke et Tornade, que toute une génération de lecteurs associent désormais aux personnages. Le numéro 1 de la nouvelle série X-Men est toujours le comics le plus vendu de tous les temps avec 8 millions d'exemplaires. Ce chiffre est atteint en comptant les nombreuses versions avec des illustrations de couvertures différentes réalisées par Jim Lee (provoquant des achats multiples par les fans et les spéculateurs).

Lee est toutefois un personnage critiqué. Chris Claremont trouve très difficile de travailler avec lui, car leurs visions créatives des personnages et de leurs histoires divergeaient. Le futur des X-Men reste alors incertain jusqu'à ce que le responsable de Marvel, Bob Harras, se range du côté de Lee, provoquant le départ de Claremont après le numéro 3. Malgré cela, Claremont et Lee travailleront à nouveau ensemble sur divers projets Image et Wildstorm.

En 1992, Lee est l'un des sept artistes à partir de chez Marvel pour former Image Comics (les autres étant Marc Silvestri, Rob Liefeld, Erik Larsen, Jim Valentino, Todd McFarlane et Whilce Portacio). La production de Lee est labellisée Wildstorm Productions, et comporte des titres comme Gen 13, Stormwatch et WildC.A.T.s (adaptée en dessin-animé). Ces séries sont critiquées par certains car elles privilégient le dessin au détriment du scénario. Elles se vendent pourtant très bien et dépassent souvent le million d'exemplaires par mois.

Lee et Liefeld retournent chez Marvel en 1996 pour relancer des personnages classiques : Liefeld travaille sur Captain America et les Vengeurs et Lee écrit pour Iron Man et illustre Les Quatre Fantastiques. Si les ventes grimpent très vite, les réactions des fans sont plutôt mitigées.

Peu de temps après, il travailla sur une mini-série originale appelée Divine Right : The Adventures of Max Faraday, dans laquelle un internaute télécharge les secrets de l'univers et se voit propulsé dans un monde fantastique. Wildstorm casse alors avec les stéréotypes associés à Image comics en publiant les séries The Authority et Planetary, donnant une profondeur et une mythologie à l'univers Wildstorm, grâce au scénariste anglais Warren Ellis. En publiant ensuite les America's Best Comics d'Alan Moore, ils ramenèrent cet auteur indépendant sur le devant de la scène après des titres comme From Hell, Brought to Light et Lost Girls. Ce fut en grande partie dû au respect de Moore pour Lee, sur un plan professionnel et gentleman à la fois.

Fin 1998, Lee quitta Image Comics, vendant Wildstorm à DC Comics. Sa carrière d'éditeur mettait un frein à sa carrière d'artiste, et il souhaitait retrouver ses racines. En 2003 il travailla sur Batman avec le scénariste Jeph Loeb, et en 2004 sur Superman avec Brian Azzarello.

En 2005 il lance sous le nouveau label All-Star de DC, la série Batman and Robin, The Boy Wonder, scénarisée par Frank Miller, mettant en scène la formation de Robin par Batman.

Lee continue de diriger la société qu'il fonda, lançant de nouveaux artistes comme J. Scott Campbell et Travis Charest.

Jim Lee n'a aucun lien familial avec l'illustrateur de comics Jae Lee ni avec Stan Lee.

Bibliographie France[modifier | modifier le code]

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Documentation[modifier | modifier le code]

  • Jim Lee Millenium édition, Delcourt, 2007.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :