Kevin Smith (réalisateur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kevin Smith.

Kevin Smith

Description de cette image, également commentée ci-après

Kevin Smith, lors de la promotion de Red State au Midtown Comics, à New York le

Nom de naissance Kevin Patrick Smith
Naissance (43 ans)
Red Bank, New Jersey
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Profession Réalisateur
Scénariste
Acteur
Producteur
Auteur de Comics
Films notables Clerks, les employés modèles
Les Glandeurs
Dogma
Clerks 2
Top Cops
Site internet ViewAskew

Kevin Smith (né Kevin Patrick Smith) est un réalisateur, scénariste, producteur et acteur américain, né le à Red Bank, dans le New Jersey (États-Unis). Il est le créateur de l'univers de fiction View Askewniverse et cofondateur, avec son ami Scott Mosier de la société de production View Askew Productions.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né Kevin Patrick Smith le , le futur réalisateur connu pour incarner le personnage mutique Silent Bob, naît et grandit à Red Bank dans le New Jersey, ce dont il est très fier. Après avoir fréquenté l’atelier d’écriture du Eugene Lang College de la New School for Social Research de Manhattan et le College de Brookdale et la Henry Hudson Regional en Highlands dont il sort diplômé en 1989 dans le New Jersey, il travaille pendant quatre mois à la Vancouver Film School et s’avère être un étudiant turbulent.

Les débuts[modifier | modifier le code]

De retour dans le New Jersey, il est amené à travailler comme caissier dans une épicerie de la ville de Leonardo, qui lui donnera l’idée du film, Clerks, les employés modèles (Clerks.), en 1994, une comédie intelligente qui aborde des thèmes sérieux, aux dialogues de grande qualité et très crus. En effet, il écrit, tourne et produit dans cette petite épicerie de province aux heures de fermeture son premier film dans lequel il intègre les anecdotes qu’il a collectées en y travaillant. Il y fait également tourner sa sœur, Virginia, qui joue également dans son troisième film. Sorti en France en 1994, Clerks, les employés modèles remporte le Prix de la Jeunesse à la Semaine internationale de la critique à Cannes, le Prix du Public au Festival du film américain de Deauville et la récompense la plus élevée, celle du meilleur réalisateur, au festival de Sundance, la Mecque du cinéma indépendant américain. Tourné en 21 jours, en noir et blanc pour un budget de 27 575 $ que Kevin Smith finance en partie par la vente d’une collection de bandes dessinées et qu’il rachètera avec le succès rencontré, le film, distribué par Miramax Films, rapporte 3,2 M$ au box-office américain[1] et 6 M$ au total.

Kevin Smith avec des fans au WonderCon en 2005.

Le réalisateur[modifier | modifier le code]

Le succès de son premier film permet à Kevin Smith d’obtenir de Miramax Films un budget de 6 millions de dollars pour son deuxième film, Les Glandeurs (Mallrats) en 1995 qui met en scène deux fainéants et dont il veut faire un « Porkys futé ». Mais le film, qui se déroule presque intégralement dans un centre commercial situé non pas dans le New Jersey mais à Minneapolis pour des raisons de production, est un échec artistique et commercial. Il rapporte 2,1 M$ au box office US et n’est même pas distribué en France, mais remporte un grand succès en vidéo et semble être le favori des fans. Il permet tout de même à son réalisateur de former une bande d’acteurs qui lui resteront désormais fidèles.

Méprise multiple (Chasing Amy), en 1997, pour lequel la relation amoureuse qu’il entretient avec Joey Lauren Adams rencontrée lors du tournage des Glandeurs lui a été d’une grande inspiration, est le troisième long métrage de Kevin Smith. Séparé de Joey Lauren Adams alors que le film est sur le point d’être emballé, il rencontre sa future femme, Jennifer Schwalbach qu’il épouse le , peu avant d’aller chercher l'Independent Spirit Awards que remporte le film.

Kevin Smith au Comic-Con, à San Diego (Californie), en 2008.

Fidèle à ses amis et grâce au succès qu’il remporte dans le milieu du film indépendant, il commence à produire dans la même période les films des copains, notamment Will Hunting (Good Will Hunting), en 1997, dans lequel jouent ses amis Ben Affleck et Matt Damon, également à l’origine du scénario, ou Drawing Flies (1996) dans lequel jouent Joey Lauren Adams et Jason Lee.

En 1999, il tourne Dogma qui fait scandale dans les milieux catholiques puisqu’il aborde le thème religieux sous un angle moderne et « à sa sauce », et surtout parce qu’il montre Dieu incarné en femme, Alanis Morissette qui, malgré sa superbe voix, n’y prononce pas un mot. Le film possède une distribution prestigieuse et un scénario abracadabrant, très réussi et très original. C’est à cette période que Jennifer Schwalbach Smith met au monde leur fille, Harley Quinn Smith, nommée ainsi en référence à Harley Quinn, un personnage de la série d'animation Batman. Sa fille apparaît avec sa mère dans Jay et Bob contre-attaquent (Jay and Silent Bob Strike Back) en 2000, puis dans Clerks II en 2006.

Auparavant, Kevin Smith réalise Père et Fille en 2004, une parenthèse dans ses films du View Askewniverse. Ben Affleck y incarne un père veuf. Ce film est beaucoup plus dramatique et s'inspire de la propre expérience de père de Kevin Smith. Il est d'ailleurs dédié à son père, disparu quelque temps plus tôt[2].

En 2006, il réalise Clerks 2, la suite de son film culte sorti en 1994.

En 2007 il joue dans Die Hard 4 : Retour en Enfer, il y interprète un "jedi informatique" : Le Sorcier. Un personnage Marvel se nommant ainsi et étant scénariste chez Marvel on peut présumer qu'il a emprunté ce nom à ce personnage.

Pour son film suivant, Zack et Miri font un porno, mettant en scène Seth Rogen et Elizabeth Banks dans les rôles principaux, il abandonne ses personnages fétiches. Le film sort en 2008 dans les salles américaines devenant l'un des plus grand succès du réalisateur avec 42 millions de dollars de recettes mondiales et a également fait une controverse notamment à une affiche[3]. En France, le film ne sort qu'en DVD, en octobre 2010[4].

En 2010, il se lance dans la comédie policière dans Top Cops avec Bruce Willis et Tracy Morgan. C'est le premier long-métrage qu'il réalise dont il n'est pas également scénariste. Bien que les critiques l'ont reçu négativement[5],[6], le film a obtenu un succès commercial avec 55 millions de dollars de recettes mondiales, devenant ainsi son plus grand succès public en devançant Zack et Miri font un porno.

En 2011, il réalise Red State, un projet de film d'horreur de longue date, avec Melissa Leo et John Goodman. Après avoir écrit le scénario Clerks III, il se lance dans la réalisation d'un nouveau film d'horreur, en attendant le financement de Clerks III. Il débute le tournage de Tusk en novembre 2013, pour une sortie prévue en 2014.

Ses autres activités[modifier | modifier le code]

Loin de concentrer toute son activité, Kevin Smith écrit également des scénarios de bandes dessinées et de dessins animés, comme la version animée de Clerks, les employés modèles (Clerks), en 1994, des scénarios de films qu’il ne réalise pas, notamment le scénario de Superman Reborn, que devait réaliser un temps Tim Burton, suggéré par Kevin, qui a transformé ce script à sa propre vision du film mais qui a finalement abandonné le projet.

Une autre de ses activités est la comédie puisqu’on le voit de plus en plus jouer dans les films des autres, dans Daredevil (2002) par exemple, après être apparu dans la totalité de ses films uniquement dans le rôle de Silent Bob, ce personnage silencieux en tandem avec son inséparable ami Jay qui parle pour 4. Ce fameux tandem est en haut de l’affiche de son cinquième film, Jay & Bob contre-attaquent (Jay and Silent Bob Strike Back) en 2001, nouveau clin d’œil à Star Wars auquel il fait régulièrement référence depuis son premier film. Il aime d’ailleurs truffer ses films de références, comme des noms de personnages de ses films antérieurs qu’il intègre dans les dialogues, ou qui lui permettent de rendre hommage aux films de John Hughes et de Steven Spielberg, mais aussi à la bande dessinée et au Hockey sur glace.

Il monte également une maison de production dans le New Jersey, évidemment, qu’il appelle View Askew Productions, nom qu’il donne également à son site qu’il utilise fréquemment pour communiquer avec ses nombreux fans.

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Kevin Smith s'est aussi bâti une réputation grâce à l'humour dont il fait part dans ses différentes conférences. Que ce soit face à la presse ou bien face à des étudiants, Kevin Smith n'hésite pas à mimer des personnages, se moquer et insulter d'autres personnes, raconter des anecdotes personnelles, ... Les récits de Smith sont si drôles qu'un DVD intitulé Evening With Kevin Smith est sorti en 2002. Ces interviews font tellement parler d'elles qu'un deuxième DVD voit le jour en 2006. Voici différentes interventions de Kevin Smith :

  • Provocation et vulgarité : Kevin Smith aime jouer sur la vulgarité et sur des dialogues délirants afin de marquer les esprits. C’est grâce à cette provocation et cette liberté de s’exprimer qu’il parvient à faire rire les foules. Dans une conférence, un jeune homme assez rond demande à Kevin Smith : « Quand est-ce que t’as l'intention de faire des films sans avoir à remettre les mêmes personnages qui sont nuls ». Après une certaine agitation dans la salle, Kevin Smith dit que c’est une bonne question, et développe par réponse. Puis il se met à dire « Mais je m’y mettrai une fois que j’aurai sorti ma bite du cul de ta mère ! ». Le jeune homme lui crie quelque chose, Kevin Smith enchaîne « Je t’entends pas mec, mais je peux voir tes gros tétons d’ici ! ». Enfin, il finit son intervention par « Et ouais, c’est pas une bonne idée de faire chier le gars qui a le microphone ».
  • Dogma[7] : Il raconte qu'une manifestation rassemblant 15 000 personnes était prévue devant un cinéma, pour protester contre ce film se jouant de la religion catholique. Kevin Smith y est allé avec un de ses amis, Bryan Johnson, et a fait une pancarte sur laquelle était écrit « Dogma is dog shit » afin de manifester lui aussi, contre son film... Arrivé sur place, il se rend compte qu'il n'y pas 15000 mais 15 personnes, et réussit à se faire interviewer par une journaliste. Cette dernière lui demande s'il a vu le film. Il répond que non, mais dit qu'il a vu Clerks, et qu'il avait trouvé ça très drôle... Enfin, lorsque cette dernière lui demande son nom, il prétend s'appeler Bryan Johnson, qui est le nom de l’ami qui l’accompagne…[8]
  • Superman[9] : Le producteur Jon Peters avait engagé Kevin Smith comme scénariste pour le film. Dans une conférence, Kevin Smith raconte avec beaucoup d’humour la façon dont s’est passé l’écriture du script. Le producteur voulait que Superman ne soit pas en costume dans le film, qu’il ne vole pas, et surtout il voulait que le film se finisse avec une araignée géante… Il voulait aussi placer dans le film Chewbacca de Star Wars, des gardes du corps de Superman, une bataille avec des ours polaires… Bref, Kevin Smith devait écrire un script complètement incohérent pour un Superman. Mais comme il le dit dans la conférence, il voulait à tout prix écrire le script de Superman, et c’est pourquoi il a accepté toutes ces contraintes. Cependant, Tim Burton s’occupa par la suite de la réalisation, et engagea un autre scénariste, mettant à l’écart Kevin Smith.
  • Tim Burton[10] : Kevin Smith n’apprécie pas Tim Burton, si l’on se refère aux différentes vidéos dans lesquelles il parle de lui. Kevin Smith explique qu’il avait fait une bande dessinée dans laquelle une page montrait des singes remplacer la tête d’Abraham Lincoln par une tête de singe. Tim Burton a aussi fait ceci dans son film La Planète des singes. La blague entre Kevin Smith et le journaliste Lou Lumineck, comme quoi Kevin allait poursuivre Tim en justice, a mal tourné quand Lou en a fait mention à l'agent de Tim, et elle est apparue, avec les commentaires de Tim Burton, comme une vraie info dans les journaux.
  • Prince[11],[12],[13],[14] : le chanteur Prince invite Kevin Smith chez lui, au Paisley Park, pour faire un documentaire sur la sortie de son nouvel album. Kevin, ne s'attendant pas à une offre pareille, accepte. Mais une fois sur place, non seulement il se rend compte que Prince est un brin excentrique et qu'il est très difficile de travailler avec lui. Kevin Smith s'aperçoit également qu'il n'a lui-même pas la moindre idée de comment faire un documentaire...
  • Le Seigneur des Anneaux[15]. : Kevin Smith, voulant toujours polémiquer, donne sa vision de la trilogie du Seigneur des Anneaux. Étant un grand fan de Star Wars, il prend plaisir à critiquer les autres trilogies. Il décrit Le Seigneur des anneaux comme une trilogie où on ne voit que des Hobbits marcher tout le temps. Allant encore plus loin, il dit que lorsque le troisième épisode est sorti, tout le monde savait que ce film rapporterait énormément d’argent, et tout le monde voulait le voir. Kevin Smith dit qu’il aurait voulu que le réalisateur finisse le film par une scène dans laquelle Sam Gamegie ferait une fellation à Frodon Sacquet, le personnage principal… D'ailleurs dans Clerks 2, le personnage Randal Graves critique ouvertement la trilogie du Seigneur des Anneaux (en faisant passer ses fans pour des demeurés) et déclare qu'il n'existe qu'« UNE seule trilogie » (Star Wars, ép. IV, V et VI). Et puis, qu'il n'y a qu'UN seul « Retour » et que c'est celui du Jedi et non celui du Roi.
  • La Passion du Christ[16] : Kevin Smith exprime son opinion sur La Passion du Christ de Mel Gibson. Ayant été très critiqué pour son film Dogma, celui-ci estime que son film est pourtant bien moins choquant que celui de Mel Gibson. Après d’autres imitations, Kevin Smith finit par avouer que s’il avait été le réalisateur du film, ce dernier aurait commencé par la fin, c’est-à-dire Jésus crucifié. Arriveraient alors deux ninjas qui massacreraient la foule et délivreraient Jésus, ces deux ninjas enlevant par la suite leur masque et révélant le visage de Jay & Silent Bob, personnages clés de l’univers de Kevin Smith !
  • Les réactions[17] : Des années après avoir raconté les histoires avec le scénario de Superman, Tim Burton et Prince, un fan demande à Kevin Smith si les stars concernées l'avaient interpellé sur ses propos. Kevin révèle alors que Jon Peters a étrangement été flatté par l'histoire, Tim Burton a préféré l'ignorer... mais Prince l'a très mal pris, surtout parce qu'il croyait avoir fait signer à Kevin un accord de non divulgation.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Court métrage[modifier | modifier le code]
  • 1992 : Mae Day: The Crumbling of a Documentary
Long métrage[modifier | modifier le code]
Série TV[modifier | modifier le code]
  • 1996 : Hiatus (TV)
  • 2001 : The Concert for New York City (TV) (segment "Why I Love New #*$%!&@ York")
  • 2002 : The Flying Car (court-métrage)
  • 2007 : Le Diable et moi (Reaper) - Série TV, Saison 1 / Épisode 1
  • 2013 : Hit Somebody
Clips vidéo[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Court métrage[modifier | modifier le code]
Long métrage[modifier | modifier le code]
Série TV[modifier | modifier le code]
  • 1996 : Hiatus (TV) (coécrit avec Jason Lee)
  • 2000-2001 : Clerks (série animée de 6 épisodes)
  • 2001 : The Concert for New York City (TV) (segment "Why I Love New #*$%!&@ York")
  • 2002 : The Flying Car (court-métrage)
  • 2002 : Roadside Attractions (TV)
  • 2006 : Sucks Less with Kevin Smith (série de 6 épisodes)
  • 2013 : Hit Somebody (mini série)

Acteur[modifier | modifier le code]

Long métrage[modifier | modifier le code]
Série TV[modifier | modifier le code]
Clips vidéo[modifier | modifier le code]

Producteur / Producteur exécutif[modifier | modifier le code]

Court métrage[modifier | modifier le code]

  • 1992 : Mae Day: The Crumbling of a Documentary

Long métrage[modifier | modifier le code]

Série TV[modifier | modifier le code]

  • 1996 : Hiatus (TV)
  • 2000-2001 : Clerks (Clerks: The Cartoon) (série animée) - 6 épisodes
  • 2006 : Sucks Less with Kevin Smith (série TV) - 6 épisodes
  • 2007 : Le Diable et moi (Reaper) - Série TV, Saison 1 / Épisode 1

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Box-office
Titres Budget Drapeau des États-Unis États-Unis Drapeau de la France France Alt=Image de la Terre Mondial
Clerks, les employés modèles 27 000 $[1] 3 151 130 $[1] 115 022 entrées[19] 3 894 240 $[20]
Les Glandeurs 6 100 000 $[21] 2 122 561 $[22] - -
Méprise multiple 250 000 $[23] 12 021 272 $[24] 30 577 entrées[25] 15 155 095 $[26]
Dogma 10 000 000 $[27] 30 652 890 $[27] 168 433 entrées[28] 43 948 865 $ [29]
Jay et Bob contre-attaquent 22 000 000 $[30] 30 085 147 $[30] 9 817 entrées[31] 33 788 161 $[30]
Père et fille 35 000 000 $[32] 25 268 157 $[32] 20 678 entrées[33] 36 098 382 $[32]
Clerks 2 5 000 000 $[34] 24 148 068 $[34] 11 709 entrées[35] 26 983 776 $[34]
Zack et Miri font un porno 24 000 000 $[36] 31 457 946 $[36] - 42 034 344 $[36]
Top Cops 30 000 000 $[37] 44 875 481 $[37] 226 312 entrées[38] 55 909 910 $[39]
Red State 4 000 000 $[40] 1 104 682 $[41] - -

Bibliographie (non exhaustive)[modifier | modifier le code]

Bibliographie française[modifier | modifier le code]

  • Daredevil T1 et T2 (collection 100 % Marvel, Marvel France)
  • Green Arrow T1 et T2 (collection Semic books, Semic)
  • Jay & Motus Bob (collection Semic books, Semic)
  • Spider-man: L'enfer de la violence (spider-man hors-série 23 & 24, Panini comics)
  • The Green Hornet (Panini comics)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Clerks (1994) sur Box Office Mojo. Consulté le .
  2. http://www.allocine.fr/film/anecdote_gen_cfilm=45631.html
  3. http://www.toutlecine.com/film/tournage/0038/00380011-zack-et-miri-font-un-porno.html
  4. http://www.allocine.fr/film/fichefilm-132660/dvd-blu-ray/?cproduct=65612
  5. http://www.metacritic.com/movie/cop-out
  6. http://www.rottentomatoes.com/m/cop_out/
  7. (en) «  Kevin Smith s’expliquant sur la manifestation contre Dogma  »
  8. (en) «  Vidéo du reportage en question  »
  9. (en) «  Kevin Smith, John Peters et le script de Superman »
  10. (en) «  Kevin Smith et Tim Burton »
  11. (en) «  Kevin Smith et Prince, partie 1 »
  12. (en) «  Kevin Smith et Prince, partie 2 »
  13. (en) «  Kevin Smith et Prince, partie 3 »
  14. (en) «  Kevin Smith et Prince, partie 4 »
  15. (en) «  Kevin Smith et sa vision sur la trilogie du Seigneur des Anneaux »
  16. (en) «  Kevin Smith et la Passion du Christ »
  17. (en) «  Les réactions de Jon Peters, Tim Burton et Prince »
  18. http://akas.imdb.com/name/nm0003620/awards
  19. Clerks sur JP Box-Office. Consulté le .
  20. http://www.the-numbers.com/movies/1994/0CLRK.php
  21. Mallrats sur The Numbers. Consulté le .
  22. Mallrats sur Box Office Mojo. Consulté le .
  23. Chasing Amy - Synopsis sur View Askew.com. Consulté le .
  24. Chasing Amy (1997) sur Box Office Mojo. Consulté le .
  25. Meprise Multiple - Box-Office France sur JP Box-Office. Consulté le .
  26. http://www.the-numbers.com/movies/1997/CHASI.php
  27. a et b Dogma (1999) sur Box-Office Mojo. Consulté le .
  28. Dogma sur JP Box-Office. Consulté le .
  29. http://www.the-numbers.com/movies/1999/DOGMA.php
  30. a, b et c Jay and Silent Bob Strike Back (2001) sur Box Office Mojo. Consulté le .
  31. Jay & Bob Contre-attaquent sur JP Box-office. Consulté le 27 juin 2010.
  32. a, b et c Jersey Girl (2004) sur Box Office Mojo. Consulté le
  33. Père et fille sur JP Box-office. Consulté le 27 juin 2010.
  34. a, b et c Clerks II (2006) sur Box-Office Mojo. Consulté le 27 juin 2010.
  35. Clerks II sur JP Box-office. Consulté le 27 juin 2010.
  36. a, b et c Zack & Miri Make A Porno (2008) sur Box Office Mojo. Consulté le .
  37. a et b Cop Out sur Box Office Mojo. Consulté le .
  38. Top Cops sur JP Box Office. Consulté le .
  39. http://www.the-numbers.com/movies/2010/2COPS.php
  40. (en) « section Box-office/business », sur IMDb (consulté le 19 mars 2011)
  41. (en) « Red State », sur Box Office Mojo (consulté le 18 avril 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :