Raquel Welch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Welch.

Raquel Welch

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Raquel Welch en avril 2010.

Nom de naissance Jo Raquel Tejada
Naissance 5 septembre 1940 (74 ans)
Chicago, Illinois, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Actrice
Films notables Le Voyage fantastique
Les Trois Mousquetaires
The Wild Party
La Revanche d'une blonde
Raquel Welch aux côtés de Gilda Radner à l'occasion du Saturday Night Live, le 24 avril 1976.
Raquel Welch à la première du film The Rose, en 1979.
Raquel Welch au 39e Emmy Award, en 1987.

Jo Raquel Tejada plus connue sous le nom de Raquel Welch est une actrice américaine, née le 5 septembre 1940 à Chicago, dans l'Illinois aux États-Unis.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née d'un père bolivien, Armando Carlos Téjada Urquizo (1911-1976) ingénieur en aéronautique et d'une mère américaine, Sarah Joséphine Hall. Elle suit des cours de danse et de comédie en poursuivant ses études dans un lycée à La Jolla, Californie jusqu'en 1957 : la dernière année, elle gagne le concours « Miss Fairest of the Fair » à San Diego. Avant même ses vingt ans, elle décroche des titres dans des concours de beauté tels que « Miss Photogenic », « Miss Contour » et « Miss Maid of California ». En 1959 elle décide de prendre le nom de son premier mari, James Welch. Elle commence dans la vie active comme serveuse dans des soirées cocktails huppées puis devient mannequin en se faisant remarquer grâce à sa beauté ; elle obtient ensuite des rôles de « jolie fille » dans le cinéma à partir de 1964 après avoir été remarquée par le producteur Patrick Curtis qui deviendra par la suite son deuxième mari.

Carrière[modifier | modifier le code]

Après quelques apparitions télévisées (Le Virginien, Ma sorcière bien-aimée, croisant Charles Boyer, David Niven, Bing Crosby…), Raquel Welch accède au premier rôle dans le sketch "Fata Elena" réalisé par l'italien Mauro Bolognini, face au Français Jean Sorel, extrait du film Les Ogresses dans lequel elle rivalise avec Monica Vitti, Claudia Cardinale et Capucine… Elle enchaîne avec d'excellents films comme Le Voyage fantastique et Un million d'années avant J.C., ce dernier surtout n'exclut pas une dose de kitch et la sacre sex symbol international. Elle fut considérée comme ayant "porté le premier bikini de l'histoire de l'Humanité" ("wearing mankind's first bikini") et le bikini de fourrure fut décrit comme le un "look définitif des années 1960"[1],[2].

Les années suivantes, elle a pour partenaires Marcello Mastroianni, Vittorio De Sica, James Stewart, Dean Martin, Frank Sinatra, Peter Sellers et Ringo Starr, Bill Cosby, Burt Reynolds à plusieurs reprises, mais également Mae West et John Huston dans le culte et kitch Myra Breckinridge et Richard Burton dans Barbe-Bleue d'Edward Dmytryk. Elle marque une prédilection pour l'action (le western en particulier) et l'humour, dirigée à l'occasion par Stanley Donen et Peter Yates voire James Ivory. Elle compose une charmante Constance Bonacieux dans Les Trois mousquetaires et On l'appelait Milady de Richard Lester, quelque peu évincée par Faye Dunaway en Milady. Après le succès de L'Animal de Claude Zidi (1977) au côté de Jean-Paul Belmondo, Raquel Welch arrête sa carrière au cinéma.

La star retourne à la télévision, tournant dans la série Mork & Mindy avec Robin Williams et Pam Dawber en vedettes (1979), enchaînant téléfilms et séries (Loïs et Clark, Seinfeld, Spin City, Les Experts : Miami). En 2001, c'est à une idole du glamour que rend hommage la comédie La Revanche d'une blonde avec Reese Witherspoon.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle se marie à quatre reprises :

Elle a deux enfants, Damon et Latanne.

Son contrat pour Cannery Row (1982) ayant été dénoncé, et après avoir été remplacée par Debra Winger, elle engage et gagne un procès contre la MGM qui devra lui reverser 10 millions de dollars.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Filmfacts 1967, University of Southern California. Division of Cinema,‎ 1967 (lire en ligne)
  2. (en) David Mansour, From Abba to Zoom: a pop culture encyclopedia of the late 20th century, Andrews McMeel Publishing,‎ 2005 (ISBN 978-0-7407-5118-9, lire en ligne), p. 345
  3. a et b Raquel WELCH, sur le site premiere.fr, consulté le 31 mars 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :