Recording Industry Association of America

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo

La Recording Industry Association of America (connue sous l'acronyme RIAA) est une association interprofessionnelle qui défend les intérêts de l'industrie du disque aux États-Unis. Ses membres principaux sont des sociétés privées détenant des labels et des maisons de disques. En 2008, selon la RIAA, ses membres « créent, fabriquent, et/ou distribuent environ 90 % de tous les enregistrements audio légitimes produits et vendus aux États-Unis »[trad 1],[1],[2].

Elle a été formée en 1952, principalement pour administrer et gérer tout ce qui se passe durant la création et l'enregistrement de disques vinyle. La RIAA a ensuite continué, les années suivantes, à participer et administrer les standards techniques pour l'enregistrement de la musique et la reproduction, ceci étant valable pour les bandes magnétiques, les cassettes audio, les CD audio et les programmes informatiques basés sur les technologies numériques.

Elle s'occupe de tout ce qui concerne la collation, l'administration et la distribution des licences musicales, ainsi que les royalties. Elle est aussi responsable de la certification or ou platine des singles et des albums aux États-Unis.

Les objectifs principaux de la RIAA consistent à protéger les droits de la propriété intellectuelle ainsi que les droits des artistes.

Le 7 décembre 1999, la RIAA a poursuivi Napster à cause des téléchargements de fichier MP3.

Le 19 janvier 2011, le site Internet de la RIAA subit une attaque par déni de service (DoS) par le collectif des Anonymous (il s'agit d'une attaque ayant pour but de rendre indisponible un service, d'empêcher les utilisateurs légitimes d'un service de l'utiliser)[3].

Égalisation RIAA[modifier | modifier le code]

Courbe d'égalisation RIAA
Article détaillé : Égalisation RIAA.

Le RIAA a défini vers 1954 une recommandation pour les platines vinyle qui est devenue une norme de facto.

Il s'agit des caractéristiques du préamplificateur branché à la sortie d'une platine à tête magnétique. C'est un amplificateur de courant (et non de tension) qui doit avoir une courbe de réponse normalisée.

Certifications[modifier | modifier le code]

La RIAA est l'organisme délivrant les certifications pour les ventes de singles, d'albums, téléchargements légaux et de vidéos musicales aux États-Unis. Le système de certifications a été mis en place en 1958. Le premier single certifié disque d'or fut Catch a Falling Star de Perry Como le 14 mars 1958. Le premier album recevant la distinction de disque d'or fut la bande originale du film Oklahoma !.

Les niveaux de certifications pour les albums et les singles sont les suivants :

  • 500 000 unités : Disque d'or Or
  • 1 000 000 unités : Disque de platine Platine
  • 2 000 000 unités : deux fois Disque de platine Platine. Les certifications multi-platines sont délivrées pour chaque seuil de 1 000 000.
  • 10 000 000 unités : Disque de diamant Diamant

Les niveaux de certifications pour les vidéos musicales long format sont :

  • 50 000 unités : Disque d'or Or
  • 100 000 unités : Disque de platine Platine
  • 200 000 unités : deux fois Disque de platine Platine. Les certifications multi-platines sont délivrées pour chaque seuil de 100 000.

Paul McCartney a été le seul à être récompensé pour sa carrière par un disque de Rhodium en 1979 par le Guinness Book of World Records pour ses 100 millions de disques vendus (albums et singles). Aucun autre artiste au monde n'a été gratifié d'un tel prix, ce disque étant supérieur à tous les autres.

Record de niveau d'albums certifiés par artiste[modifier | modifier le code]

La RIAA met à disposition sur son site internet[4] un classement des artistes selon le nombre de certifications obtenues aux États-Unis pour leurs albums.

La première version de cette liste fut rendue publique en 1999 lors de l'annonce par la RIAA des « Artists of the Century »[réf. nécessaire]. Les Beatles occupaient la première place avec 106 millions d'albums certifiés suivi de Garth Brooks (96 millions) et Led Zeppelin (83 millions). Depuis un travail a été mené par la RIAA et les labels pour compléter et certifier a posteriori les albums manquants notamment pour les artistes ayant eu une carrière dans les années 1960 et 1970. Ainsi, de 1999 à 2004, le total des albums certifiés pour Elvis Presley est passé de 77 millions à 117,5 millions, devenant pour un temps l'artiste solo le plus certifié[réf. nécessaire].

Ce classement ne correspond pas aux ventes de chaque artiste sur le territoire américain, les albums non certifiés n'étant pas pris en compte ainsi que nombre exact d'albums vendus (un album vendu à 1,5 million d'exemplaires compte ici comme 1 million car sa plus haute certification est disque de platine).

En mai 2008, les dix premiers de ce classements sont :

  1. The Beatles pour un total d'albums certifiés de 170 millions
  2. Garth Brooks pour un total d'albums certifiés de 128 millions
  3. Elvis Presley pour un total d'albums certifiés de 119 millions
  4. Led Zeppelin pour un total d'albums certifiés de 111,5 millions
  5. Eagles pour un total d'albums certifiés de 100 millions
  6. Billy Joel pour un total d'albums certifiés de 79,5 millions
  7. Tupac Shakur pour un total d'albums certifiés de 75 millions
  8. Pink Floyd pour un total d'albums certifiés de 74,5 millions
  9. Barbra Streisand pour un total d'albums certifiés de 71 millions
  10. AC/DC pour un total d'albums certifiés de 71 millions

Albums les plus certifiés[modifier | modifier le code]

En 2008, les dix albums les plus certifiés par la RIAA sont[5] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Who We Are », RIAA.
  2. (en) « p2pnet », p2pnet.net.
  3. Universal fait fermer Megaupload, Anonymous réplique et fait fermer Universal - LePost.fr, le 19 janvier 2012
  4. RIAA - Gold & Platinum - June 22, 2008
  5. (en)RIAA - Gold & Platinum - June 22, 2008

Traductions de[modifier | modifier le code]

  1. (en) « create, manufacture and/or distribute approximately 90% of all legitimate sound recordings produced and sold in the United States »

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]