Danny Boyle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Danny Boyle

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Danny Boyle en 2008.

Naissance 20 octobre 1956 (58 ans)
Manchester, Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Profession Producteur
Réalisateur
Films notables Petits meurtres entre amis
Trainspotting
28 jours plus tard
Sunshine
Slumdog Millionaire
127 heures

Danny Boyle est un réalisateur britannique, né le 20 octobre 1956 à Manchester. Réalisateur des films Petits meurtres entre amis, Trainspotting et 28 jours plus tard, il a remporté l'Oscar du meilleur réalisateur pour Slumdog Millionaire. Il est également le créateur du spectacle Isles Of Wonder au stade olympique de Londres le 27 juillet 2012 pour la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'été 2012.

Biographie[modifier | modifier le code]

Danny Boyle est né le 20 octobre 1956 à Radcliffe. Sa famille est issue de la classe ouvrière catholique irlandaise. Sa mère venait du comté de Galway, en Irlande, et son père est né en Angleterre dans une famille catholique. Il a étudié au Thornleigh Salesian College, à Bolton.

Carrière[modifier | modifier le code]

Danny Boyle débute dans le théâtre, à la Join Stock Theatre Company, jusqu'en 1982. Il devient ensuite directeur adjoint à la Royal Court Theatre Company en 1985. Il est déjà récompensé par de multiples prix.

Il fait ensuite la connaissance de John Hodge, un scénariste, sur le tournage de séries pour la BBC World. Venant d'une banlieue où le taux de chômage était très élevé, il décide de faire son premier film en compagnie de ses deux acolytes, John Hodge et Andrew MacDonald. Ce long métrage, Petits meurtres entre amis, en 1994, est en fait le premier d'une trilogie, Bag of Money Trilogy, qui traite du manque d'argent. La trilogie se poursuit avec Trainspotting en 1996, qui rencontre un énorme succès commercial (70 millions de dollars), et un énorme succès chez le public, à la suite de sa présentation au Festival de Cannes. Le dernier film de cette trilogie est Une vie moins ordinaire. Dans chaque film, on retrouve Ewan McGregor.

Danny Boyle tourne ensuite quelques courts métrages, puis on le remarque de nouveau à la tête d'une superproduction avec La Plage. Il bénéficie d'un budget de 35 millions de dollars et de la présence d'une grande vedette internationale, Leonardo DiCaprio, mais le succès n'est pas aussi important qu'espéré. Il n'en reste pas là, et en 2001, il réalise 28 jours plus tard, un thriller fantastique traitant d'une pandémie mettant toute l'Angleterre en quarantaine. Puis il enchaîne avec Millions en 2004. En avril 2007, Danny Boyle sort Sunshine, où l'on retrouve Cillian Murphy, déjà aperçu dans 28 Jours plus tard. Ce film de science-fiction envoie le nouveau héros du réalisateur anglais dans les étoiles afin de savoir ce qu'il est advenu de l'équipe spatiale en charge de « rallumer » le soleil. Le film adopte une atmosphère pesante, propre au style de Danny Boyle.

En 2007, sort Slumdog Millionaire, dont l'histoire se passe en Inde à Mumbai (Bombay). À la cérémonie des Oscars de 2009, ce film est récompensé de huit oscars, dont ceux de meilleur film et de meilleur réalisateur.

En 2011, c'est la sortie du film 127 heures (127 Hours), un film biographique britannico-américain écrit et réalisé par Danny Boyle, d'après l'autobiographie Plus fort qu'un roc (Between a Rock and a Hard Place) d'Aron Ralston, mettant en scène James Franco dans le rôle principal. Le film revient sur l'histoire vraie de l'alpiniste américain Aron Ralston, vingt-sept ans, victime d'un accident lors d'une randonnée en mai 2003 dans le Blue John Canyon dans le Parc national de Canyonlands en Utah, où, coincé pendant six jours et cinq nuits, il s'est lui-même amputé le bras droit à l'aide d'un canif pour survivre. 127 Heures a eu cent-vingt-cinq nominations, dont six aux Oscars et trois aux Golden Globes pour vingt-deux récompenses, dont celle du meilleur film à l'American Film Institute.

L'organisation de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'été de 2012 à Londres lui a été confiée[1]. Mêlant grandiose et humour, solennité et spectaculaire, il apporte une touche originale et parfois audacieuse à la grande messe de présentation des athlètes. Le réalisateur instille plusieurs gags dans le déroulement de la cérémonie : ainsi la musique grandiloquente du film Les Chariots de feu est-elle tournée en dérision par l'acteur comique Rowan Atkinson, tandis que la Reine d'Angleterre Élisabeth II interprète son propre rôle dans une fausse séquence de James Bond. Les deux thématiques dominantes de la cérémonie conçue par Danny Boyle sont l'histoire britannique des deux derniers siècles, et la domination britannique sur la musique populaire occidentale - la pop music - au cours des cinquante dernières années.

En 2013, il dirige James McAvoy, Rosario Dawson et Vincent Cassel dans le thriller Trance.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Court métrage[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilm
Série télévisée
  • 1987 : Inspecteur Morse (Inspector Morse) (série TV) (épisodes Cherubim and Seraphim et Masonic mysteries)

Producteur[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The Guardian Weekly, 06/08/2010.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :