Elia Kazan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Elia et Kazan (homonymie).

Elia Kazan

Description de cette image, également commentée ci-après

Elia Kazan

Nom de naissance Elia Kazanjoglous
Naissance 7 septembre 1909
Drapeau de l'Empire ottoman Kayseri, Empire ottoman
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès 28 septembre 2003 (à 94 ans)
Drapeau des États-Unis New York, États-Unis
Profession Réalisateur
Metteur en scène
Écrivain
Films notables Le Lys de Brooklyn,
Le Mur invisible,
Un tramway nommé Désir,
Sur les quais,
À l'est d'Eden,
Le Fleuve sauvage,
La Fièvre dans le sang,
America, America
Elia Kazan, jeune homme.

Elia Kazanjoglous (7 septembre 1909 - 28 septembre 2003), né Elias Kazantzoglou (en grec: Ηλίας Καζαντζόγλου), dit Elia Kazan, est un réalisateur, metteur en scène de théâtre et écrivain américain d'origine grecque.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né à Constantinople dans l'Empire ottoman, fils d'un marchand de tapis grec d'origine arménienne. En 1911, la famille émigre aux États-Unis.

Dans les années 1930, il s'intéresse au théâtre au sein du Group Theatre d'abord comme acteur, puis comme metteur en scène (notamment de Un tramway nommé Désir de Tennessee Williams en 1947 et Mort d'un commis voyageur d'Arthur Miller, en 1949). Il est un des fondateurs, avec Cheryl Crawford et Robert Lewis, d'une école d'art dramatique, l'Actors Studio, en 1947.

Il se tourne vers le cinéma dans les années 1940. Il réalise Un tramway nommé Désir (1951), Viva Zapata (1952), À l'est d’Éden (1955), Sur les quais (1954) qui est classé à la dix-neuvième place du Top 100 de l'American Film Institute et l'Arrangement (1969). Il épouse Barbara Loden (réalisatrice de Wanda) en 1968.

Il reçoit en 1948 (Le Mur invisible), en 1955 (Sur les quais) l'oscar du meilleur réalisateur et en 1999 un oscar pour l'ensemble de sa carrière.

En 1934 il adhère au parti communiste et en est exclu en 1936. Plus tard, il participera à la chasse aux sorcières en dénonçant des gens du cinéma (dont certains de ses amis) appartenant à la gauche auprès de la commission des activités anti-américaines. Kazan a d'ailleurs regretté cet épisode qui a entaché jusqu'à sa réputation de réalisateur. Il l'a représenté symboliquement dans le film Sur les Quais, en particulier dans une scène aussi longue que transparente au cours de laquelle Marlon Brando, une poutre sur le dos, suit son chemin de Croix devant les rangs des dockers trahis au début du film à cause de la mafia.

Pièces de théâtre[modifier | modifier le code]

Comme metteur en scène[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme réalisateur[modifier | modifier le code]

Comme acteur[modifier | modifier le code]

Œuvre littéraire[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • 1961 : America America (America America)
  • 1967 : L'Arrangement (The Arrangement)
  • 1972 : Les Assassins (The Assassins)
  • 1975 : Le Monstre sacré (The Understudy)
  • 1978 : Actes d'amour (Acts of Love
  • 1982 : L'Anatolien (The Anatolian)
  • 1994 : Au-delà de la mer Égée (Beyond the Aegean : New York: Knopf. (ISBN 0679425659).)

Ouvrages autobiographiques[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Étoile d'Elia Kazan sur le Walk of Fame.


Sur Kazan[modifier | modifier le code]

  • Elia Kazan, le plaisir de mettre en scène », par Michel Ciment, John Lahr, Martin Scorsese, G3J Éditeur Paris 2010
  • Elia Kazan Outsider, entretien d'Elia Kazan sur sa vie et sa carrière réalisé par Michel Ciment et Annie Tresgot en 1981.
  • Des écrivains à New York, documentaire, Italiques, 1972[1].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Italiques, deuxième chaîne de l'ORTF, 27 juillet 1972