Le Miroir à deux faces

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Miroir à deux faces

Réalisation André Cayatte
Scénario André Cayatte, Gérard Oury
Acteurs principaux
Sociétés de production Paris Union Films
Franco London Films
Gaumont (Paris)
C.E.I Incom
S.P.A (Rome)
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Sortie 1958
Durée 96 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Miroir à deux faces est un drame français réalisé par André Cayatte, sorti en 1958.

Résumé[modifier | modifier le code]

Grâce à une annonce, Pierre Tardivet, petit professeur besogneux, épouse Marie-José Vauzange, jeune fille intelligente et sensible, mais au physique ingrat. Bien vite la mesquinerie de Tardivet et de sa mère apparaissent et Marie-José se résout à une vie monotone. Deux enfants naissent. Dix ans passent. Victime d'un accident de la route, Tardivet est soigné par le docteur Bosc, célèbre chirurgien esthétique. Bosc, ayant vu sa beauté cachée, opère Marie-José. La transformation est totale. Devant cette femme devenue trop belle et qu'il ne considère plus comme la sienne, Tardivet amer et haineux, tue le docteur Bosc au moment où Marie-José voulait refaire sa vie avec Gérard Durieu, l'époux de sa sœur Véronique. Consciente de ses devoirs, elle renonce à son bonheur pour se consacrer à ses enfants et à leur père.

Critique[modifier | modifier le code]

Le Miroir à deux faces est un film original à double titre : il s'agit à la fois d'un des rares rôles dramatiques de Bourvil, qui compose un personnage odieux de mesquinerie, et d'un film où la beauté de Michèle Morgan n'est pas exploitée, puisqu'elle joue au contraire le rôle d'une femme laide.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Remake américain[modifier | modifier le code]

Le film a fait l'objet, en 1996, d'un remake américain, sous le titre Leçons de séduction (The Mirror Has Two Faces), scénarisé par Richard LaGravenese et réalisé par Barbra Streisand.