Benet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Benet
Benet
L’église Sainte-Eulalie.
Image illustrative de l’article Benet
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Vendée
Arrondissement Fontenay-le-Comte
Intercommunalité Communauté de communes Vendée-Sèvre-Autise
Maire
Mandat
Daniel David
2020-2026
Code postal 85490
Code commune 85020
Démographie
Gentilé Benétain
Population
municipale
3 992 hab. (2018 en augmentation de 1,58 % par rapport à 2013)
Densité 79 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 22′ 06″ nord, 0° 35′ 46″ ouest
Altitude 31 m
Min. 1 m
Max. 84 m
Superficie 50,30 km2
Type Commune rurale
Unité urbaine Benet
(ville isolée)
Aire d'attraction Niort
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Fontenay-le-Comte
Législatives Cinquième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire
Voir sur la carte administrative des Pays de la Loire
City locator 14.svg
Benet
Géolocalisation sur la carte : Vendée
Voir sur la carte topographique de la Vendée
City locator 14.svg
Benet
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Benet
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Benet
Liens
Site web Site officiel

Benet est une commune française située dans le département de la Vendée en région Pays de la Loire.

Commune de la région naturelle du Marais poitevin, elle est incluse dans le parc naturel régional du marais poitevin.

Ses habitants sont les Benetains[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le territoire municipal de Benet s’étend sur 5 030 hectares. L’altitude moyenne de la commune est de 31 mètres, avec des niveaux fluctuant entre 1 et 84 mètres[2],[3].

À proximité de Niort (11 km) en Deux-Sèvres et de Fontenay-le-Comte (19 km) en Vendée, Benet ouvre le chemin vers :

La diversité de ses paysages, la plaine calcaire de Lesson, les marais de Sainte-Christine, Aziré ou Nessier, en font une commune variée.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Benet est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[4],[5],[6]. Elle appartient à l'unité urbaine de Benet, une unité urbaine monocommunale[7] de 4 011 habitants en 2017, constituant une ville isolée[8],[9].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Niort, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 91 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[10],[11].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (91,3 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (94,5 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (69,5 %), prairies (12,5 %), zones agricoles hétérogènes (9,3 %), zones urbanisées (7,5 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (0,7 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (0,5 %)[12].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[13].

Toponymie[modifier | modifier le code]

En poitevin, la commune est appelée Benét[14].

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Anciennement nommée Benet-sous-les-Noyers.
  • Benet est, le dimanche 7 août 1808, la première commune de la Vendée visitée par Napoléon 1er lors du passage de l'Empereur dans ce département à son retour d'Espagne : il y est accueilli "au son des cloches, sous un arc de triomphe" [2].
  • Chef-lieu de canton jusqu’en l’an X, la commune de Benet est ensuite intégrée au canton de Maillezais, puis à celui de Fontenay-le-Comte en 2015.
  • Les communes de Lesson et de Sainte-Christine ont été fusionnées avec celle de Benet en 1972.
  • Le Benêt ou le Bodet sont deux synonymes qui tirent leurs identités de ce lieu chargé d'histoire.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1933 mars 1977 Jean Fleury FGDS puis PS Conseiller général du canton de Maillezais (1945 → 1973)
mars 1977[15] mars 1989 André Poplineau[16]   Directeur commercial
mars 1989[17] juin 1995 Robert Potel   Retraité
juin 1995 En cours
(au 5 septembre 2020)
Daniel David PS,
puis DVG
Retraité de l'enseignement
Conseiller régional des Pays de la Loire (1992 → 2004)
Conseiller général du canton de Maillezais (2011 → 2015)
Réélu en 2001, 2008, 2014 et 2020[18]
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[19]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[20].

En 2018, la commune comptait 3 992 habitants[Note 3], en augmentation de 1,58 % par rapport à 2013 (Vendée : +3,74 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 0072 1062 1002 3142 2332 2742 3442 5022 508
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 5012 4972 6252 4712 5172 6062 5812 5802 590
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 4872 4642 5362 2012 1512 0261 9331 9451 987
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
2 2532 0252 7613 0623 2243 2023 5213 5653 610
2013 2018 - - - - - - -
3 9303 992-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[21] puis Insee à partir de 2006[22].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (25,8 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (25,1 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 49 % d’hommes (0 à 14 ans = 19,1 %, 15 à 29 ans = 14,1 %, 30 à 44 ans = 20,4 %, 45 à 59 ans = 22,3 %, plus de 60 ans = 24,1 %) ;
  • 51 % de femmes (0 à 14 ans = 17,5 %, 15 à 29 ans = 14,1 %, 30 à 44 ans = 19,9 %, 45 à 59 ans = 21,2 %, plus de 60 ans = 27,3 %).
Pyramide des âges à Benet en 2007 en pourcentage[23]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90 ans ou +
1,7 
8,4 
75 à 89 ans
11,1 
15,3 
60 à 74 ans
14,5 
22,3 
45 à 59 ans
21,2 
20,4 
30 à 44 ans
19,9 
14,1 
15 à 29 ans
14,1 
19,1 
0 à 14 ans
17,5 
Pyramide des âges du département de la Vendée en 2007 en pourcentage[24]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90 ans ou +
1,2 
7,3 
75 à 89 ans
10,6 
14,9 
60 à 74 ans
15,7 
20,9 
45 à 59 ans
20,2 
20,4 
30 à 44 ans
19,3 
17,3 
15 à 29 ans
15,5 
18,9 
0 à 14 ans
17,4 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Reproduction d'un décor roman de la voussure de second niveau.
  • L'église Sainte-Eulalie, classée monument historique, en fait une étape incontournable des églises et abbayes romanes du sud Vendée (à quelques kilomètres on peut également visiter le magnifique site de l'abbaye de Maillezais).

Éducation[modifier | modifier le code]

  • École publique du Champ-du-Bois
  • École privée Sainte-Mathilde
  • Collège public Marais-Poitevin (http://maraispoitevin.e-lyco.fr)
  • Collège privé Saint-Martin

Divers[modifier | modifier le code]

  • Chaque premier dimanche de juillet, la fête du Préfou est organisée dans un cadre magnifique autour du port d'Aziré. De nombreuses activités y sont proposées. La journée se termine par un repas champêtre où l'on peut déguster du préfou, et par le feu de la Saint-Jean flottant sur le port.
  • 15 août : fête du cheval de Sainte Christine.
  • troisième week-end du mois de novembre : foire aux alouettes.
  • décembre : marché aux truffes et au safran.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Gabriel Delaunay (1907-1998), résistant, haut fonctionnaire et écrivain français. Né et inhumé à Sainte-Christine.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.


  • 2. Émile Gabory, Les guerres de Vendée, Robert Laffont, 1912-1931 (réimpr. 2009), page 730.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire des communes de Vendée, Ouest-France, Rennes, 1991 (ouvrage rédigé par les correspondants d'Ouest-France en Vendée).
  2. « Commune 13290 », Géofla, version 2.2, base de données de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) sur les communes de la France métropolitaine, 2016 [lire en ligne].
  3. « Benet », Répertoire géographique des communes, fichier de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) sur les communes de la Métropole, 2015.
  4. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  5. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  6. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  7. « Unité urbaine 2020 de Benet », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  8. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  9. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur insee.fr, (consulté le ).
  10. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Niort », sur insee.fr (consulté le ).
  11. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  12. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  13. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  14. Jean-Loïc Le Quellec, Dictionnaire des noms de lieux de la Vendée, La Crèche, Geste Éditions, coll. « Geste Poche » (no 14), , 3e éd. (1re éd. 1995), 443 p. (ISBN 2-84561-263-X), p. 38.
  15. « Les nouveaux maires : Benet : M. André Poplineau », Ouest-France,‎ .
  16. « Le stade André-Poplineau a été inauguré », Ouest-France,‎ (lire en ligne).
  17. « Les élections des maires », Ouest-France,‎
    « Benet : Robert Potel, 60 ans, retraité ».
  18. [PDF] Liste des maires - Site officiel de la préfecture de la Vendée
  19. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  20. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  21. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  22. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  23. " « Évolution et structure de la population », sur insee.fr (consulté le )
  24. « Résultats du recensement de la population de la Vendée en 2007 », sur insee.fr (consulté le ).
  25. « Fours à chaux de Benet », notice no PA00132776, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  26. François Palau et Maguy Palau, Le rail en France : Le Second Empire, t. 3 (1864-1870), Paris, Palau, , 239 p. (ISBN 2-9509421-3-X), « 11.18. Cholet-Niort », p. 164.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :