Jean-Loïc Le Quellec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Quellec.
Jean-Loïc Le Quellec
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Président
Association des amis de l'art rupestre saharien
depuis
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (66 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Site web

Jean-Loïc Le Quellec, né le , est un anthropologue français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Loïc Le Quellec est diplômé de l’École pratique des hautes études (paléoécologie du quaternaire) et docteur en anthropologie, ethnologie et préhistoire en 1992[1]. Il est directeur de recherches 2e classe au CNRS[2].

Il a écrit de nombreux livres sur l'art rupestre du Sahara, en particulier de la Libye, qui font aujourd'hui référence. Deux livres, notamment, renouvellent l’approche de l’art rupestre[3].

Il a effectué plusieurs missions d'expertise pour le compte de l'UNESCO, et préside depuis 2003 l’Association des amis de l’art rupestre saharien (AAARS).

Il a obtenu conjointement avec ses deux coauteurs le Prix Bordin de l'Académie en 2006[4], et le Prix Burkhard de l'Archéologie lui a été attribué par l'Académie des inscriptions et belles-lettres en 2008[5], pour son travail au Sahara central.

Plusieurs de ses écrits portent également sur la mythologie française. Dans Des martiens au Sahara, il analyse 30 théories « d'archéologie romantique » considérées comme des mythes contemporains.

Par ailleurs Jean-Loïc Le Quellec est un auteur vendéen d'expression poitevine-saintongeaise, dans une de ses variantes poitevines de Vendée. À ce titre il a écrit en poitevin plusieurs ouvrages.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Les sobriquets dau Bas-Poetou, Arantèle-UPCP, 1988. (ISBN 2-907461-10-9)
  • Chroniques d'un village vendéen Les Magnils–Reigniers, poitevin / français, Editions UPCP, 1989, 209 p. (ISBN 2-905061-21-9)
  • Proverbes de Vendée, édition bilingue, collection Parlanjhe, Geste éditions, 1994, 64 p. (ISBN 2-905061-85-5)
  • Contes du marais, (avec Bernadette Bidaude), édition bilingue, collection Parlanjhe, Geste éditions, 1994. (ISBN 2-905061-84-7)
  • Peintures et gravures d'avant les pharaons : du Sahara au Nil coécrit avec Pauline de Flers et Philippe de Flers[6], 2005, 377p.
  • Chamanisme et arts préhistoriques : vision critique, éditions Errance, 2006, 335 p.
  • Des Martiens au Sahara : chroniques d'archéologie romantique, Arles / Paris, Actes Sud / Errance, coll. « Histoire », , 318 p. (ISBN 978-2-7427-8275-8, présentation en ligne).
  • La Dame blanche et l'Atlantide : Ophir et le grand Zimbabwe : enquête sur un mythe archéologique, Paris, Errance, coll. « Pierres tatouées », , 285 p. (ISBN 978-2-87772-409-8, présentation en ligne), [présentation en ligne].
  • Alcool de singe et liqueur de vipère, Légendes urbaines, Errance / Actes Sud, , 301 p. (ISBN 978-2-87772-485-2)
  • Arts rupestres et mythologies en Afrique, Flammarion, 2012, 212 p.
  • Murs d'images : art rupestre de la Tassili-n-Ajjer, avec Jean-Dominique Lajoux, éditions Errance, 2012, 314 p.
  • Dragons et merveilles : voyage en mythologies, éditions Errance, 2013, 512 p.
  • Jung et les archétypes : un mythe contemporain, Auxerre, Éditions Sciences humaines, , 453 p. (ISBN 978-2-36106-045-9, présentation en ligne).
  • Avec Bernard Sergent, Dictionnaire critique de mythologie, CNRS Éditions, 2017, 1576 p.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]