Jean-Loïc Le Quellec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean-Loïc Le Quellec, né le , est un anthropologue et préhistorien français, spécialiste de l'art rupestre du Sahara, rassemblant des peintures et des gravures sur roche datées pour la majeure partie du néolithique. Il est également spécialiste de mythologie moderne et des traditions du Bas-Poitou.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Jean-Loïc Le Quellec est diplômé de l’École pratique des hautes études (paléoécologie du Quaternaire) et docteur en anthropologie, ethnologie et préhistoire en 1992, avec une thèse intitulée : Le Symbolisme de l'art rupestre ancien du Sahara central[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Jean-Loïc Le Quellec est directeur de recherches émérite au CNRS[2].

Travaux[modifier | modifier le code]

Art rupestre du Sahara[modifier | modifier le code]

Jean-Loïc Le Quellec a écrit de nombreux livres sur l'art rupestre du Sahara, en particulier en Libye. Deux de ses livres se proposent de renouveler l'approche de l’art rupestre.

Il a effectué plusieurs missions d'expertise au Sahara pour le compte de l'UNESCO. Il préside depuis 2003 l’Association des amis de l'art rupestre saharien (AAARS).

Mythologies[modifier | modifier le code]

Plusieurs de ses écrits portent sur la mythologie française. Dans Des Martiens au Sahara, il analyse 30 théories « d'archéologie romantique » considérées comme des mythes contemporains.

En 2022, il publie La Caverne originelle : Art, mythes et premières humanités aux éditions La Découverte, une « somme récapitulant toute la littérature écrite sur le sujet » qu'il « tente de dépasser avec une thèse nouvelle[3] ». Sur France Culture, Jean-Loïc Le Quellec s'interroge : « Pourquoi pénétrer dans des grottes obscures dans le but d’y figurer un petit nombre d’espèces animales, plus rarement quelques humains, souvent animalisés ? » et propose l'hypothèse d'« un grand mythe de création qui nourrissait l’ontologie des artistes du Paléolithique : celui de l’émergence primordiale, qui s’est répandu sur toute la surface du globe à mesure que Sapiens découvrait de nouveaux territoires[4]. » Pour Livres Hebdo, « les nombreuses illustrations accompagnant le propos ainsi qu'une écriture pédagogique et fluide rendent accessible cette somme magistrale, entre grammaire des styles et généalogie de l'ornement préhistorique[5]. »

Bas-Poitou[modifier | modifier le code]

Jean-Loïc Le Quellec est aussi un auteur vendéen d'expression poitevine-saintongeaise, dans une de ses variantes poitevines de Vendée. À ce titre il a écrit plusieurs ouvrages en poitevin.

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Jean-Loïc Le Quellec a obtenu conjointement avec ses deux coauteurs le prix Bordin de l'Académie des inscriptions et belles-lettres en 2006 pour leur ouvrage : Du Sahara au Nil : Peintures et Gravures d'avant les pharaons[6]. Le prix Burkhart de l'archéologie lui a été attribué par la même académie en 2008 pour soutenir son travail de recherche au Tassili n'Ajjer (Algérie)[7].

Engagements[modifier | modifier le code]

En , en réponse au Manifeste contre le nouvel antisémitisme, il signe la tribune « La lutte contre l'antisémitisme doit être l'affaire de tous », qui parait dans le journal Le Monde[8].

Publications[modifier | modifier le code]

Art rupestre du Sahara[modifier | modifier le code]

  • 2005 : Jean-Loïc Le Quellec, Pauline de Flers et Philippe de Flers, Peintures et Gravures d'avant les pharaons : du Sahara au Nil, Paris, Fayard, 377 p. (ISBN 2-2136-2488-7) [présentation en ligne]
  • 2006 : Chamanisme et Arts préhistoriques : Vision critique, éditions Errance, 335 p.
  • 2012 : Arts rupestres et Mythologies en Afrique, Flammarion, 212 p.
  • 2012 : Murs d'images : Art rupestre de la Tassili-n-Ajjer, photographies de Jean-Dominique Lajoux, éditions Errance, 314 p.

Études sur la mythologie[modifier | modifier le code]

Mythologie moderne[modifier | modifier le code]

Bas-Poitou[modifier | modifier le code]

  • 1988 : Les Sobriquets du Bas-Poetou, Arantèle-UPCP-Métive, (ISBN 2-907461-10-9)
  • 1989 : Chroniques d'un village vendéen Les Magnils–Reigniers, poitevin / français, Editions UPCP, 1989, 209 p. (ISBN 2-905061-21-9)
  • 1994 : Proverbes de Vendée, édition bilingue, collection Parlanjhe, Geste éditions, 1994, 64 p. (ISBN 2-905061-85-5)
  • 1994 : avec Bernadette Bidaude, Contes du marais, édition bilingue, collection Parlanjhe, Geste éditions, 1994, (ISBN 2-905061-84-7)

Art pariétal[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Thèse Le Quellec/.
  2. Jean-Loïc Le Quellec, sur le site de l'Institut des mondes africains.
  3. « L’art des cavernes enfin décrypté ? « Les paramètres convergent vers un mythe originel, celui de l’émergence primordiale » », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. « A l’origine était… la caverne », sur France Culture, (consulté le ).
  5. « Jean-Loïc Le Quellec, "La caverne originelle. Art, mythes et premières humanités" (La Découverte) : L'art dans les grottes », sur Livres Hebdo (consulté le ).
  6. « Prix Bordin », sur aibl.fr (consulté le ).
  7. « Prix Burkhart », sur aibl.fr (consulté le ).
  8. « [TRIBUNE] – « La lutte contre l'antisémitisme doit être le combat de tous » » Accès libre, sur SOS Racisme, (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]