Bretignolles-sur-Mer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bretignolles-sur-Mer
Bretignolles-sur-Mer
L'église Notre-Dame de l’Assomption et la place centrale où se tient le marché.
Blason de Bretignolles-sur-Mer
Blason
Bretignolles-sur-Mer
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Vendée
Arrondissement Les Sables-d'Olonne
Intercommunalité Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie Agglomération
Maire
Mandat
Frédéric Fouquet
2020-2026
Code postal 85470
Code commune 85035
Démographie
Gentilé Brétignollais
Population
municipale
5 112 hab. (2021 en augmentation de 15,29 % par rapport à 2015)
Densité 187 hab./km2
Population
agglomération
7 984 hab.
Géographie
Coordonnées 46° 37′ 43″ nord, 1° 51′ 14″ ouest
Altitude 15 m
Min. 0 m
Max. 38 m
Superficie 27,33 km2
Type Commune rurale et littorale
Unité urbaine Bretignolles-sur-Mer
(ville-centre)
Aire d'attraction Saint-Hilaire-de-Riez
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Saint-Hilaire-de-Riez
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Bretignolles-sur-Mer
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Bretignolles-sur-Mer
Géolocalisation sur la carte : Vendée
Voir sur la carte topographique de la Vendée
Bretignolles-sur-Mer
Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire
Voir sur la carte administrative des Pays de la Loire
Bretignolles-sur-Mer
Liens
Site web bretignollessurmer.fr

Bretignolles-sur-Mer (prononcer [bʁetiɲɔl syʁ mɛʁ] ; nommée également Brétignolles-sur-Mer non officiellement) est une commune du centre-ouest de la France, située sur la côte de Lumière, dans le département de la Vendée en région Pays de la Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le territoire municipal de Bretignolles-sur-Mer s’étend sur 2 733 hectares. L’altitude moyenne de la commune est de 15 mètres, avec des niveaux fluctuant entre 0 et 38 mètres[1],[2].

Bretignolles-sur-Mer est une station balnéaire qui dispose d’une longue bande côtière avec près de 12 km. Cette petite ville du littoral accueille de nombreux campings. Mais elle doit sa réputation dans la région au surf ainsi qu'à ses plages : la Sauzaie, la Parée, le Marais-Girard, la Normandelière, et les Dunes 1 et 2.

Environnement[modifier | modifier le code]

Brétignolles-sur-Mer est soumis au climat océanique parce que proche de l’océan Atlantique avec un hiver doux, mais un été particulièrement chaud ces derniers années notamment au mois d'août. Cette ville est soumise à des précipitations régulières sur l’ensemble d'une année.

Climat[modifier | modifier le code]

En 2010, le climat de la commune est de type climat océanique franc, selon une étude du CNRS s'appuyant sur une série de données couvrant la période 1971-2000[3]. En 2020, Météo-France publie une typologie des climats de la France métropolitaine dans laquelle la commune est exposée à un climat océanique et est dans la région climatique Bretagne orientale et méridionale, Pays nantais, Vendée, caractérisée par une faible pluviométrie en été et une bonne insolation[4].

Pour la période 1971-2000, la température annuelle moyenne est de 12,6 °C, avec une amplitude thermique annuelle de 13,1 °C. Le cumul annuel moyen de précipitations est de 804 mm, avec 12,3 jours de précipitations en janvier et 6,3 jours en juillet[3]. Pour la période 1991-2020, la température moyenne annuelle observée sur la station météorologique de Météo-France la plus proche, « La Mothe Achard », sur la commune des Achards à 15 km à vol d'oiseau[5], est de 12,8 °C et le cumul annuel moyen de précipitations est de 959,1 mm[6],[7]. Pour l'avenir, les paramètres climatiques de la commune estimés pour 2050 selon différents scénarios d'émission de gaz à effet de serre sont consultables sur un site dédié publié par Météo-France en novembre 2022[8].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Bretignolles-sur-Mer est une commune rurale car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[9],[10],[11]. Elle appartient à l'unité urbaine de Bretignolles-sur-Mer, une agglomération intra-départementale regroupant 2 communes[12] et 7 389 habitants en 2017, dont elle est ville-centre[13],[14].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Saint-Hilaire-de-Riez, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 13 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[15],[16].

La commune, bordée par l'océan Atlantique, est également une commune littorale au sens de la loi du , dite loi littoral[17]. Des dispositions spécifiques d’urbanisme s’y appliquent dès lors afin de préserver les espaces naturels, les sites, les paysages et l’équilibre écologique du littoral, par exemple le principe d'inconstructibilité, en dehors des espaces urbanisés, sur la bande littorale des 100 mètres, ou plus si le plan local d’urbanisme le prévoit[18],[19].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (57 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (62,9 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : zones agricoles hétérogènes (23,2 %), zones urbanisées (22 %), terres arables (17,7 %), prairies (16,1 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (11,1 %), forêts (4 %), espaces ouverts, sans ou avec peu de végétation (2,6 %), espaces verts artificialisés, non agricoles (1,3 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (1 %), zones humides côtières (0,9 %), eaux maritimes (0,2 %)[20]. L'évolution de l’occupation des sols de la commune et de ses infrastructures peut être observée sur les différentes représentations cartographiques du territoire : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et les cartes ou photos aériennes de l'IGN pour la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

Toponymie[modifier | modifier le code]

Plaque Michelin scellée dans le centre de Brétignolles.

En poitevin, la commune est appelée Brtegnole[21].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune était occupé dès les temps préhistoriques comme l'attestent des restes de silex et monument mégalithique.

La commune devient anglaise en 1154, à la suite du mariage d'Aliénor d'Aquitaine à Henri II d'Angleterre qui a pour conséquence le rattachement de la province du Poitou, à laquelle Bretignolles-sur-Mer appartient, à l'Angleterre. La commune devient à nouveau française sous le règne de Saint Louis puis anglaise pendant la guerre de Cent Ans en 1356. Elle redevient finalement française après sa libération par Jeanne d'Arc et Charles VII.

Au XVIe siècle, Henri IV séjourne plusieurs jours au château de Beaumarchais, agrandi par son propriétaire de l'époque.

En 1854, Bretignolles cède une partie de son territoire nord (3 km de côte) à Saint-Gilles-sur-Vie, ce qui permettra à cette commune de développer ultérieurement une importante activité balnéaire.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[22]
Période Identité Étiquette Qualité
1950 mars 1977 Gaston Burgaud DVD  
mars 1977 mars 1983 Pôl Vitter   Ancien ingénieur SNCF
Premier adjoint au maire (1971 → 1977)
mars 1983 mars 1989 Roger Artaud DVD Boucher, président de la Chambre de métiers
mars 1989 mars 2001 Olivier d'Audiffret[Note 3] DVD Chef d'entreprise
mars 2001 mai 2020 Christophe Chabot[Note 4],[23] DVD Chef d'entreprise
Président de la CC du Pays-de-Saint-Gilles-Croix-de-Vie (2010 → 2020)
mai 2020 En cours Frédéric Fouquet DVD Directeur commercial
7e vice-président de la CC du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie (2020 → )
Les données manquantes sont à compléter.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Bretignolles-sur-Mer est l’une des cinq communes fondatrices de la communauté de communes Côte-de-Lumière, structure intercommunale ayant existé entre le et le . Depuis le , la commune est membre du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie Agglomération.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[24]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[25].

En 2021, la commune comptait 5 112 habitants[Note 5], en augmentation de 15,29 % par rapport à 2015 (Vendée : +4,91 %, France hors Mayotte : +1,84 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
675551742865844830836865900
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
8799129949699789721 0011 0621 098
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 1501 2271 1541 0011 0191 0071 0661 0851 107
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
1 3031 5341 9202 0292 1652 6863 1823 4544 127
2014 2019 2021 - - - - - -
4 4195 0665 112------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[26] puis Insee à partir de 2006[27].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 18,9 %, soit en dessous de la moyenne départementale (31,6 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 51,7 % la même année, alors qu'il est de 31,0 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 2 322 hommes pour 2 546 femmes, soit un taux de 52,30 % de femmes, légèrement supérieur au taux départemental (51,16 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[28]
HommesClasse d’âgeFemmes
1,0 
90 ou +
2,4 
14,7 
75-89 ans
16,0 
34,0 
60-74 ans
35,0 
16,8 
45-59 ans
16,0 
13,4 
30-44 ans
12,9 
7,6 
15-29 ans
6,6 
12,5 
0-14 ans
11,1 
Pyramide des âges du département de la Vendée en 2020 en pourcentage[29]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,8 
90 ou +
2,2 
8,5 
75-89 ans
11 
20 
60-74 ans
20,8 
20 
45-59 ans
19,4 
17,7 
30-44 ans
16,9 
14,9 
15-29 ans
13,2 
18,1 
0-14 ans
16,4 

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Le Festival musical La 7e Vague, festival de musiques actuelles, a lieu chaque année depuis 2002. Il a notamment accueilli en 2011 Groundation, Tiken Jah Fakoly, Chinese Man, Cali, Gotan Project...

Le Protest Vendée Pro WQS 4* se tenait chaque année en avril, les meilleurs surfeurs mondiaux se donnaient rendez-vous au spot de la Sauzaie pour cette étape du championnat du monde de surf professionnel.

Projet de port de plaisance[modifier | modifier le code]

Un projet de port de plaisance a longtemps été en cours de réflexion sur le site de la Normandelière[30]. Historiquement porté par la municipalité de Brétignolles-sur-Mer, puis par la communauté de communes du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie sous la présidence de Christophe Chabot, ce projet a fait l'objet d'une polémique intense dès ses débuts. Si la population de Brétignolles a majoritairement renouvelé son soutien à la liste portant le projet[31], il rencontre une vive opposition sur le territoire notamment de la part d'associations écologistes. Ainsi, une manifestation de soutien a réuni plus de 2 000 personnes le [32], une manifestation d'opposants ayant par ailleurs réuni près de 2 500 personnes le [33].

Le , la procédure d'appel d'offre est officiellement interrompue[34].

Le , à l'issue des travaux d'un groupe de médiation initié par la communauté de communes, le conseil communautaire vote l'abandon définitif du projet par 33 voix contre 14[35]. Cette décision acte la perte de 6,5 millions d'euros déjà dépensés ou engagés sur le projet[36], suscitant l'indignation de beaucoup de Brétignollais favorables au projet[37], mais est saluée par des élus locaux et des associations protectrices de l'environnement opposés au projet[38].

A l'issue de l'audience du 4 octobre 2022 au tribunal administratif de Nantes portant sur la demande d’annulation du plan local d’urbanisme (PLU), le rapporteur public préconise une annulation partielle de document, estimant que l'estran de la Normandelière constitue "un espace remarquable", ce qui impliquerait sa sacralisation[39]. Son avis est suivi quelques semaines plus tard par le juge qui enjoint à la mairie de revoir sans délai son PLU pour qu’il ne permette plus l’installation du chenal et des brise-lames d’un éventuel port de plaisance dans l’estran de la Normandelière. Cette décision vient confirmer l'erreur manifeste de la municipalité lors de l'élaboration du document d'urbanisme et enterre définitivement tout projet de port sur le site de la Normandelière[40].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Phtanite du rocher Sainte-Véronique sur l'estran de Bretignolles.
  • Château de Beaumarchais.
  • Église Notre-Dame-de-l'Assomption.
  • Pierre Levée de Soubise, dolmen inscrit au titre des monuments historiques en 1984[41].
  • Vendée miniature : Un village miniature avec 650 personnages qui fait remonter le temps avec ses métiers, ses maisons de pierre, son moulin à eau menant la cadence au son des maillets, le centre bourg dominé par son imposante église de 3 mètres de hauteur, accompagné de ses commerces et sa locomotive à vapeur. 15 années de travail ont été nécessaires pour sa réalisation à l’échelle 1/10e[42],[43],[44].

Compétitions[modifier | modifier le code]

Bretignolles-sur-Mer a obtenu deux fleurs au Concours des villes et villages fleuris (palmarès 2007).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
D'azur à l'écusson d'argent aux trois chevrons de gueules, surmonté d'un chapeau de cardinal de gueules.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Réélu en 1995.
  4. Réélu en 2008 et 2014.
  5. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2024, millésimée 2021, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2023, date de référence statistique : 1er janvier 2021.

Cartes[modifier | modifier le code]

  1. IGN, « Évolution comparée de l'occupation des sols de la commune sur cartes anciennes », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ).

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Commune 5300 », Géofla, version 2.2, base de données de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) sur les communes de la France métropolitaine, 2016 [lire en ligne].
  2. « Bretignolles-sur-Mer », Répertoire géographique des communes, fichier de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) sur les communes de la Métropole, 2015.
  3. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI 10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  4. « Zonages climatiques en France métropolitaine. », sur pluiesextremes.meteo.fr (consulté le ).
  5. « Orthodromie entre Bretignolles-sur-Mer et Les Achards », sur fr.distance.to (consulté le ).
  6. « Station Météo-France « La Mothe Achard », sur la commune des Achards - fiche climatologique - période 1991-2020 », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le ).
  7. « Station Météo-France « La Mothe Achard », sur la commune des Achards - fiche de métadonnées. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le ).
  8. « Climadiag Commune : diagnostiquez les enjeux climatiques de votre collectivité. », sur meteofrance.fr, (consulté le ).
  9. « Typologie urbain / rural », sur observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  10. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  11. « Comprendre la grille de densité », sur observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  12. « Unité urbaine 2020 de Bretignolles-sur-Mer », sur insee.fr (consulté le ).
  13. « Base des unités urbaines 2020 », sur insee.fr, (consulté le ).
  14. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur insee.fr, (consulté le ).
  15. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Saint-Hilaire-de-Riez », sur insee.fr (consulté le ).
  16. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  17. « Les communes soumises à la loi littoral. », sur observatoire-des-territoires.gouv.fr, (consulté le ).
  18. « La loi littoral »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur collectivites-locales.gouv.fr (consulté le ).
  19. « Loi relative à l’aménagement, la protection et la mise en valeur du littoral. », sur cohesion-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  20. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le ).
  21. Jean-Loïc Le Quellec, Dictionnaire des noms de lieux de la Vendée, La Crèche, Geste Éditions, coll. « Geste Poche » (no 14), , 3e éd. (1re éd. 1995), 443 p. (ISBN 2-84561-263-X), p. 64.
  22. Depuis 1840, les acteurs de la vie municipale, sur bretignolles-sur-mer.fr
  23. Site officiel de la préfecture de la Vendée - liste des maires(doc pdf)
  24. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  25. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  26. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  27. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021.
  28. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune de Bretignolles-sur-Mer (85035) », (consulté le ).
  29. Insee, « Évolution et structure de la population en 2020 - Département de la Vendée (85) », (consulté le ).
  30. « Projet de port de plaisance de Brétignolles-sur-Mer »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur payssaintgilles.fr (consulté le ).
  31. « Résultats Municipales 2020 à Brétignolles-sur-Mer : Frédéric Fouquet élu dès le premier tour », FR3 Pays-de-la-Loire,‎ (lire en ligne)
  32. « "Plus de 2000 personnes pour le port de Brétignolles-sur-Mer" », Ouest-France,‎
  33. « « Balance ton port » : en Vendée, la construction d’un port de plaisance dénoncée par des militants écologistes », sur SudOuest.fr (consulté le ).
  34. « Marché public : CREATION D'UN PORT DE PLAISANCE À BRETIGNOLLES-SUR-MER - RELANCE DE LA CONSULTATION CONSECUTIVE À DECLARATION SANS SUITE - Saint Gilles Croix de Vie »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur centraledesmarches.com (consulté le ).
  35. « Bretignolles-sur-Mer, en Vendée : le projet de port définitivement abandonné », sur France 3 Pays de la Loire (consulté le ).
  36. « "Conseil Communautaire Pays de Saint Gilles-Croix de Vie du 8 juillet 2021" ».
  37. « "Saint Gilles Croix de Vie: la vérité sur le port de Brétignolles" »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).
  38. Camille DUCROCQ, « Vendée. Abandon du projet de port de Brétignolles-sur-Mer : associations et élus réagissent », .
  39. Bertrand MERLOZ, « Vendée. Projet de port de Brétignolles-sur-Mer : Le tribunal enclin à protéger l’estran », Ouest france,‎ (lire en ligne Accès limité)
  40. « Le projet de port de plaisance à Brétignolles-sur-Mer définitivement enterré par le tribunal administratif », sur France 3 Pays de la Loire (consulté le ).
  41. « Dolmen dit La Pierre Levée de Soubise », notice no PA00110060, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  42. « L'été en Vendée. Un si petit village plein de passion à Brétignolles », sur ouest-france.fr, .
  43. « Un village miniature à Brétignolles-sur-Mer », sur ouest-france.fr, .
  44. Vendée miniature, consulté le 20 septembre 2018.