Talmont (Vendée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Talmont.

Talmont
Talmont (Vendée)
L’église Saint-Pierre en .
Administration
Pays Drapeau de la France France
Département Vendée
Commune Talmont-Saint-Hilaire
Géographie
Coordonnées 46° 28′ 05″ nord, 1° 37′ 04″ ouest
Historique
Date de fondation
Floréal an IV
Date de fusion Ventôse an III (1re)
(2e)
(3e)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Vendée

Voir sur la carte administrative de la Vendée
City locator 15.svg
Talmont

Géolocalisation sur la carte : Vendée

Voir sur la carte topographique de la Vendée
City locator 15.svg
Talmont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Talmont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Talmont

Talmont est une ancienne commune française située dans le département de la Vendée.

Après avoir fusionné deux fois avec la commune de Saint-Hilaire-de-Talmont en 1795 et 1834, elle s’associe de nouveau à cette dernière à partir du pour former Talmont-Saint-Hilaire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

L’ancienne commune de Talmont se situe au sud-ouest du département de la Vendée.

Le bourg de Talmont se situe à 2 km de Saint-Hilaire, à 3 km de la Guitière, à 5 km de Bourgenay, à 7 km de Jard, à 9 km de Poiroux et de Saint-Vincent[a].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Hilaire-de-Talmont Rose des vents
Saint-Hilaire-de-Talmont N Saint-Hilaire-de-Talmont
O    Talmont[2]    E
S
Saint-Hilaire-de-Talmont

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le bourg est connu au XIVe siècle en tant que Talemont et Thalemont, puis, Talemond et Talmond au XVIIe siècle et enfin Talmond le siècle suivant[3]. Sous la Révolution, la municipalité conserve le nom de Talmond[4]. Dans l’arrêté du 9 brumaire an X (), elle devient Talmont[5],[4], graphie qui est conservée depuis le XIXe siècle[3].

Le nom de Talmont proviendrait du gaulois Talamum, composé d’un terme (talam) faisant référence à la « terre » ou l’« argile » complété du suffixe -unnos. Au XIIe siècle, par attraction, les finales se transforment en -mond ou -mont[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

La municipalité s’associe une première fois à Saint-Hilaire-de-Talmont en ventôse an III (hiver 1795) mais s’en dissocie dès floréal an IV (printemps 1796)[6].

Sous la monarchie de Juillet, une nouvelle union des deux communes, qui prend le nom de Talmont-Saint-Hilaire, est scellée par l’ordonnance royale du [7]. Cependant les communes de Saint-Hilaire et de Talmont sont restaurées par une loi du [6].

Enclavée par Saint-Hilaire-de-Talmont, la commune de Talmont obtient par une loi du le transfert d’une portion de la commune de Saint-Hilaire sur le sien.

C’est à la suite d’un arrêté préfectoral du qu’une troisième et dernière fusion est prononcée entre les deux communes qui forment à compter du Talmont-Saint-Hilaire[6].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[8]
Période Identité Étiquette Qualité
1790 1790 Mathurin Brechard    
1790 1790 M. Thibaut    
1790 1791 Jean-Baptiste Maroilleau    
1791 1792 M. Ganeau    
1792 1795 Jean-Baptiste Pelizatti    
Première fusion (1795-1796)
1800 1805 Albert Joslain    
1805 1808 Paul Thoumazeau    
1808 1815 François Gillaizeau    
1815 1830 Pierre Garnier    
1830 1832 Joseph Gaudin    
1832 1834 Alexis Duroussy    
Seconde fusion (1834-1849)
1850 1857 Alexis Duroussy    
1857 1876 Eugène Gillaizeau    
1876 1877 Aimé Batiot    
1877 1878 Eugène Gillaizeau    
1878 1889 Aimé Batiot    
1889 1929 Georges Batiot PR Avocat
Conseiller de préfecture
Membre de la Chambre des députés, élu dans la Vendée (1893-1898)
Conseiller général, élu dans le canton de Talmont (1902-1925)
1929 1941 Vincent Branger    
1941 1941 Constant Caillet    
1941 1944 Louis Perrocheau    
1944 1945 Fernand Delaire    
1945 1953 Jean Guesneau    
1953 1961 Sylvain Phelippeau    
1961 1971 Henri Aveline    
1971 Sylvain Phelippeau    
Les données manquantes sont à compléter.

Instances administratives[modifier | modifier le code]

Administrativement, la commune de Talmont dépend de l’arrondissement des Sables-d’Olonne et du canton de Talmont — dont elle est le chef-lieu — à sa disparition.

Historiquement, à partir du début de la Révolution, la commune de Talmond appartient au canton de Talmond dans le district des Sables-d’Ollonne[4]. De 1801 et jusqu’à ses disparitions (de 1801 à 1834 et de 1849 à 1973)[6], la commune se situe dans l’arrondissement des Sables-d’Olonne et dans le canton de Talmont[4].

Démographie[modifier | modifier le code]

Gentilé[modifier | modifier le code]

Les habitants de Talmont sont appelés les Talmondais[3].

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L’évolution du nombre d’habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune de 1793 à 1831 puis de 1851 à 1968[4].

Évolution démographique de la commune de Talmont
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
550396464572600---724
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
6949801 0431 0401 0271 0431 0471 1591 155
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 2091 3331 2331 1161 1661 1071 1011 0141 014
1962 1968 - - - - - - -
1 0461 110-------
Recensements de population de Talmont de 1793 à 1831 et de 1851 à 1968.
(Sources : base Cassini)
Histogramme de l’évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Avant sa disparition, la commune de Talmont admet plusieurs monuments sur son territoire d’exercice :

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Note[modifier | modifier le code]

  1. Le nombre de kilomètres entre deux points a été obtenu par le service de calcul d’itinéraire du Géoportail, selon l’itinéraire le plus court[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le service de calcul d’itinéraire du Géoportail », geoportail.gouv.fr,‎ (lire en ligne).
  2. Situation de la commune de Talmont sur la carte de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) « SCAN 50 Historique 1950 », sur le site du Géoportail [lire en ligne].
  3. a b c et d « Talmont », Le Quellec 2006, p. 384.
  4. a b c d et e École des hautes études en sciences sociales, « Notice communale de Talmont-Saint-Hilaire », Des villages Cassini aux communes d’aujourd’hui,‎ (lire en ligne).
  5. « Arrêté portant réduction des justices de paix du département de la Vendée (no 1017) », Bulletin des lois de la République française, Imprimerie nationale, no 133,‎ pluviôse an x, p. 428-432 (lire en ligne).
  6. a b c et d « Commune de Talmont », Dictionnaire historique des communes de la Vendée,‎ (lire en ligne).
  7. « Ordonnance royale no 5 286 du portant que les communes de Talmont et de Saint-Hilaire-de-Talmont, arrondissement des Sables (Vendée), sont réunies en une seule, dont le chef lieu est fixé à Talmont », Bulletin des lois du royaume de France, no 297,‎ (lire en ligne).
  8. « Les maires de Saint-Hilaire-de-Talmont », tsh852.jimdo.com,‎ .

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]