Boufféré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Boufféré
Boufféré
L’église Notre-Dame-de-l'Assomption.
Drapeau de Boufféré
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Vendée
Arrondissement La Roche-sur-Yon
Canton Montaigu
Intercommunalité Terres-de-Montaigu, communauté de communes Montaigu-Rocheservière
Statut Commune déléguée
Code postal 85600
Code commune 85027
Démographie
Gentilé Boufféréen
Population 3 335 hab. (2016 en augmentation de 11,02 % par rapport à 2011)
Densité 202 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 57′ 44″ nord, 1° 20′ 21″ ouest
Altitude 49 m
Min. 13 m
Max. 59 m
Superficie 16,54 km2
Historique
Date de fondation
Date de fusion
Date de dissolution
Commune(s) d’intégration Montaigu-Vendée
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Vendée

Voir sur la carte administrative de la Vendée
City locator 15.svg
Boufféré

Géolocalisation sur la carte : Vendée

Voir sur la carte topographique de la Vendée
City locator 15.svg
Boufféré

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Boufféré

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Boufféré

Boufféré est une ancienne commune française située dans le département de la Vendée, en région Pays de la Loire. Depuis janvier 2019, elle fait partie de la nouvelle commune de Montaigu-Vendée.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le territoire municipal de Boufféré s’étend sur 1 654 hectares. L’altitude moyenne de la commune est de 49 mètres, avec des niveaux fluctuant entre 13 et 59 mètres[1],[2] (54 mètres au pied de l’église).

Environnement[modifier | modifier le code]

Boufféré, « Ville fleurie », a obtenu une fleur au Concours des villes et villages fleuris (palmarès 2007).

Toponymie[modifier | modifier le code]

En poitevin, la commune est appelée Bouféràe[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Des fouilles archéologiques ont eu lieu rue de la Limouzinière en mars 2015. Elles ont révélé une ancienne occupation gauloise, datant des IIe et Ier siècles avant l’ère chrétienne. Le site, peut-être une ferme, s'étendait sur au moins 10 000 m2. Ce terrain deviendra en 2017 un lotissement.[4] .

Le , la commune fusionne avec La Guyonnière, Montaigu, Saint-Georges-de-Montaigu et Saint-Hilaire-de-Loulay pour former la commune nouvelle de Montaigu-Vendée dont la création est actée par un arrêté préfectoral du [5].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Michel Merlet[6]    
Joseph Châtry[7] DVD  
Florent Limouzin[8] DVD Agent et conseiller immobilier[9]
Les données manquantes sont à compléter.

Liste des maires délégués[modifier | modifier le code]

Liste des maires délégués successifs
Période Identité Étiquette Qualité
       

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[11].

En 2016, la commune comptait 3 335 habitants[Note 1], en augmentation de 11,02 % par rapport à 2011 (Vendée : +4,51 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
367562690734753735762757753
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
780794785824808839835789805
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
847910791840802801760768872
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008 2013
8951 1031 2371 4231 7662 4342 5282 6223 168
2016 - - - - - - - -
3 335--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (11,5 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (25,1 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,7 % contre 48,4 % au niveau national et 49 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,7 % d’hommes (0 à 14 ans = 24,6 %, 15 à 29 ans = 19,6 %, 30 à 44 ans = 27,8 %, 45 à 59 ans = 17,2 %, plus de 60 ans = 10,7 %) ;
  • 49,3 % de femmes (0 à 14 ans = 27,1 %, 15 à 29 ans = 16,8 %, 30 à 44 ans = 26,6 %, 45 à 59 ans = 17,2 %, plus de 60 ans = 12,3 %).
Pyramide des âges à Boufféré en 2007 en pourcentage[14]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,1 
90 ans ou +
0,1 
2,6 
75 à 89 ans
4,3 
8,0 
60 à 74 ans
7,9 
17,2 
45 à 59 ans
17,2 
27,8 
30 à 44 ans
26,6 
19,6 
15 à 29 ans
16,8 
24,6 
0 à 14 ans
27,1 
Pyramide des âges du département de la Vendée en 2007 en pourcentage[15]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90 ans ou +
1,2 
7,3 
75 à 89 ans
10,6 
14,9 
60 à 74 ans
15,7 
20,9 
45 à 59 ans
20,2 
20,4 
30 à 44 ans
19,3 
17,3 
15 à 29 ans
15,5 
18,9 
0 à 14 ans
17,4 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Chapelle du château du Hallay, 1900.
  • Le château du Hallay.
  • L’église Notre-Dame-de-l'Assomption.

Événements[modifier | modifier le code]

  • Festival Urbano (anciennement Jongl'hop)

Urbano/Jongl'hop est un festival hors-norme, où hip hop et cultures urbaines s’expriment à la campagne, mêlant concerts de rap, performances de dj’s et battles[Quoi ?] de break dance. L’événement remporte l’enthousiasme du public comme en témoigne une hausse de fréquentation qui a plus que quadruplé en quatre ans (2006 : 700 festivaliers – 2007 : 1 500 – 2008 : 2 500 – 2009 : 3 200 festivaliers)[16]. À la première édition du Urbano, en 2012, le festival a accueilli des artistes comme Shurik'n, 1995, Orelsan, Youssoupha ou encore Puppetmastaz.

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Commune 22097 », Géofla, version 2.2, base de données de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) sur les communes de la France métropolitaine, 2016 [lire en ligne].
  2. « Boufféré », Répertoire géographique des communes, fichier de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) sur les communes de la Métropole, 2015.
  3. Jean-Loïc Le Quellec, Dictionnaire des noms de lieux de la Vendée, La Crèche, Geste Éditions, coll. « Geste Poche » (no 14), , 3e éd. (1re éd. 1995), 443 p. (ISBN 2-84561-263-X), p. 50.
  4. http://www.inrap.fr/archeologie-preventive/Actualites/Communiques-de-presse/p-19485-Une-occupation-gauloise-a-Bouffere-Vendee-.htm
  5. « Arrêté préfectoral no 17-DRCTAJ-2-129 portant création de la commune nouvelle “Montaigu-Vendée” », Recueil des actes administratifs de la préfecture de la Vendée, no 25,‎ (lire en ligne [PDF])
  6. « La commune rend hommage à ses deux anciens maires », Ouest-France,‎ (lire en ligne).
  7. « Troisième mandat pour Joseph Châtry », Ouest-France,‎ .
  8. « Florent Limouzin installé dans sa fonction de maire », Ouest-France,‎ (lire en ligne).
  9. « Un bureau immobilier ouvre ses portes », Ouest-France,‎ (lire en ligne).
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  14. « Évolution et structure de la population », sur insee.fr (consulté le 6 mai 2011)
  15. « Résultats du recensement de la population de la Vendée en 2007 », sur insee.fr (consulté le 6 mai 2011)
  16. Site Officiel du festival