Les Magnils-Reigniers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Magnils-Reigniers
Les Magnils-Reigniers
L'église Saint-Nicolas.
Image illustrative de l’article Les Magnils-Reigniers
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Vendée
Arrondissement Fontenay-le-Comte
Canton Luçon
Intercommunalité Sud-Vendée-Littoral
Maire
Mandat
Nicolas Vannier
2014-2020
Code postal 85400
Code commune 85131
Démographie
Gentilé Magnilais
Population
municipale
1 609 hab. (2015 en augmentation de 6,98 % par rapport à 2010)
Densité 89 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 28′ 47″ nord, 1° 13′ 09″ ouest
Altitude 11 m
Min. 0 m
Max. 36 m
Superficie 18,07 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Vendée

Voir sur la carte administrative de la Vendée
City locator 14.svg
Les Magnils-Reigniers

Géolocalisation sur la carte : Vendée

Voir sur la carte topographique de la Vendée
City locator 14.svg
Les Magnils-Reigniers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Les Magnils-Reigniers

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Les Magnils-Reigniers

Les Magnils-Reigniers sont une commune du Centre-Ouest de la France, située dans le département de la Vendée en région Pays de la Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le territoire municipal des Magnils-Reigniers s’étend sur 1 807 hectares. L’altitude moyenne de la commune est de 11 mètres, avec des niveaux fluctuant entre 0 et 36 mètres[1],[2].

Situation[modifier | modifier le code]

Les Magnils-Reigniers sont situés dans la grande plaine de la Vendée, au sud du Bocage vendéen et sur la bordure du Marais poitevin. Le littoral atlantique est à une vingtaine de kilomètres à l’ouest.

Le village se situe près de Luçon entre La Roche-sur-Yon, préfecture du département de Vendée à 30 km au nord, Fontenay-le-Comte, chef-lieu d’arrondissement, à 35 km à l’est, Les Sables-d’Olonne également chef-lieu d’arrondissement à 54 km à l’ouest, et La Rochelle, chef-lieu du département voisin de la Charente-Maritime à 48 km au sud.

Économie[modifier | modifier le code]

Zone artisanale : les Nouelles (en construction).


Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Article connexe : Histoire des maires de France.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1793 1797 Marie Antoine Mairand    
1797 1799 Guillaume Rampillon    
1799 1800 Louis Charles François Renaudineau   notaire
1800 1815 Guillaume Rampillon   pilote-aviateur
1815 1830 Jacques Mairand    
1831 1835 Samuel Constant Rampillon    
1835 1838 Pierre Debien    
1838 1842 François Guittot    
1843 1848 Pierre Ballineau    
1848 1860 Jacques Ageon    
1861 1871 Samuel Constant Ernest Rampillon    
1872 1874 Fidèle Ferdinand Marie Boisard    
1875 1892 François Augustin Bessière    
1892 1900 Pierre Benjamin Balineau    
1900 1904 Louis Balineau    
1904 1919 Pierre Benjamin Balineau    
1919 1920 François Bessière    
1920 1925 Pierre Benjamin Balineau    
1925 1935 Eugène Rivière    
1935 1942 Joseph Deslandes    
1942 1953 Pierre Nau   conseiller général (1951-1970)
maire de Luçon (1953-1971)
1953 1959 Marie-Antoinette Nau    
1959 1971 Jules Brois    
1971 1981 Michel Moteau   directeur d'école publique
1981 1995 Georges Normandin[Note 1]    
1995 2001 Luc Gautron    
2001 2008 Michel Pelletier    
2008 2014 Jeanne-Marie Pasquier[3] Divers gauche retraitée du milieu hospitalier
2014 en cours Nicolas Vannier Divers gauche conseiller financier
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[5].

En 2015, la commune comptait 1 609 habitants[Note 2], en augmentation de 6,98 % par rapport à 2010 (Vendée : +5,03 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
536552522654800719788887868
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
9561 0021 0029609861 0151 0291 0551 042
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
968958951899875891845831868
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
8418428451 1021 3261 3951 4331 5001 597
2015 - - - - - - - -
1 609--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

En 2008, Les Magnils-Reigniers comptait 1 481 habitants (soit une augmentation de 6 % par rapport à 1999). La commune occupait le 6 640e rang au niveau national, alors qu'elle était au 6 412e en 1999, et le 119e au niveau départemental sur 282 communes.

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (20 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (25,1 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,8 % contre 48,4 % au niveau national et 49 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,8 % d’hommes (0 à 14 ans = 18,9 %, 15 à 29 ans = 14,4 %, 30 à 44 ans = 19,3 %, 45 à 59 ans = 27,8 %, plus de 60 ans = 19,5 %) ;
  • 49,2 % de femmes (0 à 14 ans = 19 %, 15 à 29 ans = 15,6 %, 30 à 44 ans = 21,4 %, 45 à 59 ans = 23,6 %, plus de 60 ans = 20,5 %).
  • il y a donc 100 femmes pour 104 hommes
Pyramide des âges à Les Magnils-Reigniers en 2007 en pourcentage[8]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ans ou +
0,3 
6,0 
75 à 89 ans
6,2 
13,5 
60 à 74 ans
14,0 
27,8 
45 à 59 ans
23,6 
19,3 
30 à 44 ans
21,4 
14,4 
15 à 29 ans
15,6 
18,9 
0 à 14 ans
19,0 
Pyramide des âges du département de la Vendée en 2007 en pourcentage[9]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90 ans ou +
1,2 
7,3 
75 à 89 ans
10,6 
14,9 
60 à 74 ans
15,7 
20,9 
45 à 59 ans
20,2 
20,4 
30 à 44 ans
19,3 
17,3 
15 à 29 ans
15,5 
18,9 
0 à 14 ans
17,4 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Nicolas[modifier | modifier le code]

Elle a été incendiée par les Normands en 853, en même temps que la cathédrale de Luçon. C'est sur cet emplacement qu'au XIIe siècle, l'église Saint-Nicolas est reconstruite dans le style roman. Au XIVe, la décision est prise d'élever au centre de l'église, le clocher actuel. C'est au XVe siècle que le chevet est élevé pour remplacer le chœur roman et les absidioles du transept dans la seconde moitié du XIXe siècle, la nef actuelle est amputée d'une partie de son vaisseau. Cette église est classée monument historique par arrêté du 20 novembre 1906[10].

Le monument aux morts[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Réélu en 1989.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Commune 14205 », Géofla, version 2.2, base de données de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) sur les communes de la France métropolitaine, 2016 [lire en ligne].
  2. « Les Magnils-Reigniers », Répertoire géographique des communes, fichier de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) sur les communes de la Métropole, 2015.
  3. Site officiel de la préfecture de la Vendée - liste des maires(doc pdf)
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  8. « Évolution et structure de la population », sur insee.fr (consulté le 22 mai 2011)
  9. « Résultats du recensement de la population de la Vendée en 2007 » [archive du ], sur insee.fr (consulté le 22 mai 2011)
  10. Notice no PA00110159, base Mérimée, ministère français de la Culture