Saint-Juire-Champgillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saint-Juire-Champgillon
Saint-Juire-Champgillon
L'église Saint-Georges de Saint-Juire-la-Plaine.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Vendée
Arrondissement Fontenay-le-Comte
Canton La Châtaigneraie
Intercommunalité Sud-Vendée-Littoral
Maire
Mandat
Françoise Baudry-Sébastien
2014-2020
Code postal 85210
Code commune 85235
Démographie
Gentilé Saint-Juiriens
Population
municipale
404 hab. (2016 en diminution de 2,88 % par rapport à 2011)
Densité 20 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 34′ 44″ nord, 1° 01′ 34″ ouest
Altitude 61 m
Min. 25 m
Max. 116 m
Superficie 20,70 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Vendée

Voir sur la carte administrative de la Vendée
City locator 14.svg
Saint-Juire-Champgillon

Géolocalisation sur la carte : Vendée

Voir sur la carte topographique de la Vendée
City locator 14.svg
Saint-Juire-Champgillon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Juire-Champgillon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Juire-Champgillon

Saint-Juire-Champgillon est une commune française située dans le département de la Vendée en région Pays de la Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le territoire municipal de Saint-Juire-Champgillon s’étend sur 2 070 hectares. L’altitude moyenne de la commune est de 61 mètres, avec des niveaux fluctuant entre 25 et 116 mètres[1],[2].

Environnement[modifier | modifier le code]

Saint-Juire-Champgillon a obtenu deux fleurs au Concours des villes et villages fleuris (palmarès 2007).

Toponymie[modifier | modifier le code]

Durant la Révolution, la commune, alors nommée Saint-Juire-la-Plaine, porte le nom de La Smagne[3], du nom de la rivière qui traverse le village.

En poitevin, la commune est appelée Sént-Jhure-Chanjhellun[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1827, la commune change de nom pour Saint-Juire-Champgillon en absorbant celle voisine de Champgillon[3], peuplée, au recensement de 1821, de 324 habitants[5].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Article connexe : Histoire des maires de France.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
  mars 2008 Pierre Nauche    
mars 2008 En cours Françoise Baudry-Sébastien[6]   retraitée agricole
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[8].

En 2016, la commune comptait 404 habitants[Note 1], en diminution de 2,88 % par rapport à 2011 (Vendée : +4,51 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
6006576687261 0461 0431 1091 1611 049
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 0671 0531 0399831 003960957934875
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
819800823730735717700701666
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
698652601485436447456418404
2016 - - - - - - - -
404--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

En 2008, Saint-Juire-Champgillon comptait 442 habitants (soit une diminution de 1 % par rapport à 1999). La commune occupait le 17 812e rang au niveau national, alors qu'elle était au 16 497e en 1999, et le 256e au niveau départemental sur 282 communes.

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (28,1 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (25,1 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (52,9 % contre 48,4 % au niveau national et 49 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 52,9 % d’hommes (0 à 14 ans = 17,4 %, 15 à 29 ans = 17,4 %, 30 à 44 ans = 18,3 %, 45 à 59 ans = 21,6 %, plus de 60 ans = 25,3 %) ;
  • 47,1 % de femmes (0 à 14 ans = 17,7 %, 15 à 29 ans = 16,3 %, 30 à 44 ans = 20 %, 45 à 59 ans = 14,9 %, plus de 60 ans = 31,1 %).
Pyramide des âges à Saint-Juire-Champgillon en 2007 en pourcentage[10]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,8 
90 ans ou +
1,4 
7,9 
75 à 89 ans
8,8 
16,6 
60 à 74 ans
20,9 
21,6 
45 à 59 ans
14,9 
18,3 
30 à 44 ans
20,0 
17,4 
15 à 29 ans
16,3 
17,4 
0 à 14 ans
17,7 
Pyramide des âges du département de la Vendée en 2007 en pourcentage[11]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90 ans ou +
1,2 
7,3 
75 à 89 ans
10,6 
14,9 
60 à 74 ans
15,7 
20,9 
45 à 59 ans
20,2 
20,4 
30 à 44 ans
19,3 
17,3 
15 à 29 ans
15,5 
18,9 
0 à 14 ans
17,4 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La commune abrite quatre monuments historiques :

  • le château de Saint-Juire, élevé entre le XVe et le XVIIIe siècle, inscrit par arrêté du 15 décembre 1972[12],
  • l'église Saint-Georges, bâtie aux XIVe et XVe siècles, remaniée au XIXe siècle. Elle a été inscrite par arrêté du 29 août 1984[13],
  • l'ancienne commanderie des chevaliers de Malte, édifiée au XIVe siècle, inscrite par arrêté du 11 juin 1991[14],
  • le logis du Bâtiment, construit au XVIIe siècle et situé également sur la commune de Thiré. Le manoir a été inscrit par arrêté du 9 décembre 1985 ; les jardins, réalisés par le propriétaire, le chef d'orchestre William Christie, entre 1986 et 2005, ont été inscrits par arrêté du 21 juin 2007[15].

Galerie[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Commune 1021 », Géofla, version 2.2, base de données de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) sur les communes de la France métropolitaine, 2016 [lire en ligne].
  2. « Saint-Juire-Champgillon », Répertoire géographique des communes, fichier de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) sur les communes de la Métropole, 2015.
  3. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Jean-Loïc Le Quellec, Dictionnaire des noms de lieux de la Vendée, La Crèche, Geste Éditions, coll. « Geste Poche » (no 14), , 3e éd. (1re éd. 1995), 443 p. (ISBN 2-84561-263-X), p. 345.
  5. Notice communale de Champgillon sur le site Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Site officiel de la préfecture de la Vendée - liste des maires(doc pdf)
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  10. « Évolution et structure de la population », sur insee.fr (consulté le 11 juin 2011)
  11. « Résultats du recensement de la population de la Vendée en 2007 » [archive du ], sur insee.fr (consulté le 11 juin 2011)
  12. Notice no PA00110250, base Mérimée, ministère français de la Culture
  13. Notice no PA00110249, base Mérimée, ministère français de la Culture
  14. Notice no PA00110310, base Mérimée, ministère français de la Culture
  15. Notice no PA00110280, base Mérimée, ministère français de la Culture