Notre-Dame-de-Monts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Notre-Dame-de-Monts
Notre-Dame-de-Monts
Front de mer.
Blason de Notre-Dame-de-Monts
Blason
Notre-Dame-de-Monts
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Vendée
Arrondissement Les Sables-d'Olonne
Intercommunalité Communauté de communes Océan marais de Monts
Maire
Mandat
Raoul Grondin
2020-2026
Code postal 85690
Code commune 85164
Démographie
Gentilé Montois
Population
municipale
2 149 hab. (2019 en augmentation de 7,61 % par rapport à 2013)
Densité 104 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 49′ 53″ nord, 2° 07′ 50″ ouest
Altitude m
Min. 1 m
Max. 20 m
Superficie 20,76 km2
Type Commune rurale et littorale
Unité urbaine Saint-Hilaire-de-Riez
(banlieue)
Aire d'attraction Saint-Jean-de-Monts
(commune du pôle principal)
Élections
Départementales Canton de Saint-Jean-de-Monts
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire
Voir sur la carte administrative des Pays de la Loire
City locator 14.svg
Notre-Dame-de-Monts
Géolocalisation sur la carte : Vendée
Voir sur la carte topographique de la Vendée
City locator 14.svg
Notre-Dame-de-Monts
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Notre-Dame-de-Monts
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Notre-Dame-de-Monts
Liens
Site web Site officiel

Notre-Dame-de-Monts est une commune du Centre-Ouest de la France, située sur la côte de Lumière, dans le département de la Vendée en région Pays de la Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'essentiel du bourg est isolé des plages par un cordon dunaire planté de pins constituant une partie de la forêt des Pays de Monts qui longe la côte sur 25 km du nord au sud, entre La Barre-de-Monts et Saint-Hilaire-de-Riez. De l'autre côté de cette « coulée verte », large ici d'à peine 100 mètres que l'on traverse grâce à quelques avenues boisées, se trouve le front de mer, deuxième ensemble urbain plus petit, à l'ouest du cordon.

Centre de Notre-Dame-de-Monts.

Le territoire municipal de Notre-Dame-de-Monts s’étend sur 2 076 hectares en grande partie sur le marais breton-vendéen. L’altitude moyenne de la commune est de 2 mètres, avec des niveaux fluctuant entre 1 et 20 mètres[1],[2].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Notre-Dame-de-Monts est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[3],[4],[5]. Elle appartient à l'unité urbaine de Saint-Hilaire-de-Riez, une agglomération intra-départementale regroupant 7 communes[6] et 38 572 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue[7],[8].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Saint-Jean-de-Monts, dont elle est une commune du pôle principal[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 2 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[9],[10].

La commune, bordée par l'océan Atlantique, est également une commune littorale au sens de la loi du , dite loi littoral[11]. Des dispositions spécifiques d’urbanisme s’y appliquent dès lors afin de préserver les espaces naturels, les sites, les paysages et l’équilibre écologique du littoral, comme par exemple le principe d'inconstructibilité, en dehors des espaces urbanisés, sur la bande littorale des 100 mètres, ou plus si le plan local d’urbanisme le prévoit[12],[13].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (65,4 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (68,6 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : prairies (36,1 %), terres arables (29,3 %), forêts (15 %), zones urbanisées (14,8 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (1,6 %), espaces verts artificialisés, non agricoles (1,5 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (1,3 %), espaces ouverts, sans ou avec peu de végétation (0,4 %)[14].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[15].

Historique[modifier | modifier le code]

La première mention historique de Notre-Dame-de-Monts date de 1105 où il est fait mention de l'église de Montibus[16].

Mairie de Notre-Dame-de-Monts.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs.
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Raoul Grondin[Note 3],[17] DVD Artisan menuisier
2e vice-président de la CC Océan-Marais-de-Monts (2014 → )
Réélu pour le mandat 2020-2026
juin 1995 mars 2008 Jean Martinet[18] DVD Président de la CC Océan-Marais-de-Monts (1998 → 2001)
mars 1989 juin 1995 Gilles Artus   Maire honoraire
mars 1965 mars 1989 René Bonnamy[Note 4]    
mars 1959 mars 1965 Armand Pontoizeau    
mai 1945 mars 1959 Jean Louis Crochet    

Jumelage[modifier | modifier le code]

Panneau de signalisation indiquant la direction de Grantown-on-Spey.

Environnement[modifier | modifier le code]

Notre-Dame-de-Monts a obtenu quatre fleurs au Concours des villes et villages fleuris (palmarès 2007).

La flamme postale de la localité était intitulée dans les années 1980 : Station balnéaire, et sous-titrée : Plage, forêt, camping, sur fond d'océan, d'un voilier, de pins et de l'esplanade du bord de mer.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[19]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[20].

En 2019, la commune comptait 2 149 habitants[Note 5], en augmentation de 7,61 % par rapport à 2013 (Vendée : +4,57 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 8312 0192 3212 7062 7682 6962 7422 8902 869
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 3761 3451 3391 1491 1861 2131 2811 3511 369
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 3301 3581 3361 2161 1651 1911 1961 2691 214
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2013
1 2721 3491 3761 3251 3331 5281 7721 8411 997
2018 2019 - - - - - - -
2 1432 149-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[21] puis Insee à partir de 2006[22].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 19,1 %, soit en dessous de la moyenne départementale (31,6 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 49,7 % la même année, alors qu'il est de 31,0 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 1 009 hommes pour 1 134 femmes, soit un taux de 52,92 % de femmes, légèrement supérieur au taux départemental (51,16 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[23]
HommesClasse d’âgeFemmes
1,1 
90 ou +
4,0 
13,3 
75-89 ans
16,5 
32,0 
60-74 ans
32,2 
21,8 
45-59 ans
17,1 
12,2 
30-44 ans
11,6 
10,3 
15-29 ans
8,1 
9,3 
0-14 ans
10,6 
Pyramide des âges du département de la Vendée en 2018 en pourcentage[24]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,8 
90 ou +
2,1 
8,4 
75-89 ans
11 
19,5 
60-74 ans
20,4 
20 
45-59 ans
19,4 
18 
30-44 ans
17,1 
14,9 
15-29 ans
13,2 
18,5 
0-14 ans
16,8 

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Profil de l'église Notre-Dame-de-l'Assomption.
Retable de l'église Notre-Dame-de-l'Assomption.

Le cinéma Les Yoles est principalement ouvert pendant la saison estivale.

Festival[modifier | modifier le code]

Depuis 1993, la ville est animée au printemps et en été par le festival « La Déferlante »[25]. Diverses manifestations culturelles gratuites sont organisées par l'association éponyme dans neuf stations balnéaires de la région Pays de la Loire qui sont du nord au sud : Saint-Brevin-les-Pins, Pornic, Barbâtre, Notre-Dame-de-Monts, Saint-Jean-de-Monts, Saint-Hilaire-de-Riez, Saint-Gilles-Croix-de-Vie, Les Sables-d'Olonne et La Tranche-sur-Mer[26].

Depuis 1992, a lieu chaque année le plus grand Festival sur la côte Atlantique de cerfs-volants, le Festival à Tout Vent. Sur la plage de Notre-Dame-de-Monts, plus de 30 000 spectateurs sont attirés par ces drôles d'objets célestes et nombreuses animations terrestres pour toute la famille. En 2011, plus de 200 cerfs-volistes français, européens et internationaux ont participé à la fête. Ces derniers font voler tout au long du week-end tous les types de cerfs-volants possibles et imaginables : statiques, monofils, pilotables, kite, géants... Des animations pour les enfants sont aussi offertes : ateliers de constructions, baptêmes de nounours, lâchers de bonbons, démonstrations de cerfs-volants, balades nature, baptêmes de char à voile et sports nautiques... En 2012, le festival a lieu du 6 au .

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
D'azur au mont de trois coupeaux d'or, posé sur une champagne ondée de sinople, surmonté d'une étoile d'argent[27].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Réélu en 2014.
  4. Réélu en 1971, 1977 et 1983.
  5. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Commune 22717 », Géofla, version 2.2, base de données de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) sur les communes de la France métropolitaine, 2016 [lire en ligne].
  2. « Notre-Dame-de-Monts », Répertoire géographique des communes, fichier de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) sur les communes de la Métropole, 2015.
  3. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  5. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  6. « Unité urbaine 2020 de Saint-Hilaire-de-Riez », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  7. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  8. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  9. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Saint-Jean-de-Monts », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  10. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  11. « Les communes soumises à la loi littoral. », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr, (consulté le ).
  12. « La loi littoral », sur www.collectivites-locales.gouv.fr (consulté le ).
  13. « Loi relative à l’aménagement, la protection et la mise en valeur du littoral. », sur www.cohesion-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  14. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  15. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  16. Commune de Notre-Dame-de-Monts sur les archives de la Vendée
  17. Site officiel de la préfecture de la Vendée - liste des maires(doc pdf)
  18. « À Notre-Dame-de-Monts, l’ancien maire Jean Martinet n’est plus », Ouest-France,‎ (lire en ligne).
  19. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  20. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  21. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  22. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  23. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune de Notre-Dame-de-Monts (85164) », (consulté le ).
  24. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Département de la Vendée (85) », (consulté le ).
  25. La Déferlante - édition 2011
  26. (fr) « Présentation » sur le site officiel du festival « La Déferlante », consulté le 2 juillet 2009
  27. Plan de la ville de Notre-Dame-de-Monts

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]