Mouilleron-en-Pareds

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mouilleron et Pareds.

Mouilleron-en-Pareds
Mouilleron-en-Pareds
L’église Saint-Hilaire.
Blason de Mouilleron-en-Pareds
Blason
Drapeau de Mouilleron-en-Pareds
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Vendée
Arrondissement Fontenay-le-Comte
Canton La Châtaigneraie
Intercommunalité Communauté de communes du Pays-de-la-Châtaigneraie
Commune Mouilleron-Saint-Germain
Statut Commune déléguée
Maire délégué Valentin Josse
2016-2020
Code postal 85390
Code commune 85P06
Démographie
Gentilé Mouilleronnais
Population 1 370 hab. (2015)
Densité 68 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 40′ 36″ nord, 0° 50′ 54″ ouest
Altitude 102 m
Min. 60 m
Max. 182 m
Superficie 20,22 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Mouilleron-Saint-Germain
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Vendée

Voir sur la carte administrative de la Vendée
City locator 15.svg
Mouilleron-en-Pareds

Géolocalisation sur la carte : Vendée

Voir sur la carte topographique de la Vendée
City locator 15.svg
Mouilleron-en-Pareds

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Mouilleron-en-Pareds

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Mouilleron-en-Pareds
Liens
Site web Site officiel

Mouilleron-en-Pareds est une ancienne commune française située dans le département de la Vendée en région Pays-de-la-Loire.

Avec Saint-Germain-l’Aiguiller, au , elle devient une commune déléguée de Mouilleron-Saint-Germain[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Mouilleron-en-Pareds est composé de Mouilleron qui désigne un lieu (généralement une partie de champ ou de pré) caractérisé par un excès d'humidité[2], et de Pareds, issu du latin alparedum « hauteur », avec déglutination de au- pris pour l'article contracté[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Mouilleron-en-Pareds est situé à l'est du département de la Vendée, entre le « Bas-Bocage » et le « Haut-Bocage » à mi-hauteur des monts et puys vendéens.

L’altitude allant de 60 à 182 m sur le massif granitique de la commune, l’altitude moyenne est de 102 m.

Le territoire municipal de Mouilleron-en-Pareds s’étend sur 2 022 Ha. Cette commune est située sur le plateau vendéen, entre les villes de Chantonnay et de La Châtaigneraie.

Avec une colline boisée couronnée par des moulins, elle offre un magnifique point de vue sur les communes aux alentours.

Histoire[modifier | modifier le code]

Mis à part certains édifices médiévaux, notamment ses moulins relativement conservés, son histoire est marquée par la naissance en son sein de trois personnalités que sont : Charles-Louis Largeteau, Georges Clemenceau et Jean de Lattre de Tassigny ainsi que par la doyenneté de ses maires.

De plus, un sentier débute dans le bourg appelé le sentier des meuniers. Ce sentier se nomme ainsi car c'était le sentier emprunté par les meuniers des moulins présent sur la colline pour se rendre en ville située à 10 km (la châtaigneraie) pour chercher du blé.

Emblèmes[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
De gueules au moulin à vent d'or, posé sur un tertre de sinople, accosté de deux clefs renversées et adossées d'argent, au chef cousu d'azur chargé de trois étoiles aussi d'argent.

Devise[modifier | modifier le code]

La devise de Mouilleron-en-Pareds : Sic itur ad astra.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Musée national Clemenceau-de-Lattre, anciennement musée national des Deux-Victoires, créé en 1959 dans la maison natale de Jean de Lattre de Tassigny, le musée établit un parallèle entre Clemenceau et Jean de Lattre de Tassigny, tous deux nés à Mouilleron-en-Pareds.
  • Colline des Moulins : site touristique surplombant la commune où l'on peut venir admirer certains moulins relativement conservés et disposant d'une vue panoramique des alentours. Ce site a été représenté par deux moulins sur le dessin de la flamme de la Poste de Mouilleron-en-Pareds, pendant les années 1980 : la flamme de la localité citait ses musées, ses sites et les maisons Clemenceau et de Lattre.
  • Église Saint-Hilaire.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

  • Deux usines agro-alimentaires : Fleury Michon et la Stam (volaille).
  • Tourisme engendré par les visites des maisons natales de Clemenceau et de Lattre de Tassigny dont l'une est un musée et les commémorations.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Charles-Armand-Jules-Florent-François Hénault[Note 1]   Doyen des maires de la Vendée
Roger de Lattre de Tassigny[Note 1]   Doyen des maires de France
Simonne de Lattre de Tassigny[Note 1]   Veuve du maréchal Jean de Lattre de Tassigny
Alain de Gaillard de Lavaldène du Grail    
Michel Geevers[4] Sans étiquette Médecin
Valentin Josse[5] Divers droite Formateur
Conseiller départemental de la Vendée, élu dans le canton de La Châtaigneraie (depuis 2015)
Les données manquantes sont à compléter.

Liste des maires délégués[modifier | modifier le code]

Liste des maires délégués successifs
Période Identité Étiquette Qualité
[1] en cours Valentin Josse[6]   Maire de Mouilleron-Saint-Germain (depuis 2016)
Conseiller départemental (depuis 2015)
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[8],[Note 2].

En 2015, la commune comptait 1 370 habitants, en augmentation de 9,95 % par rapport à 2008 (Vendée : 5,39 %, France hors Mayotte : 2,49 %).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 2008621 1611 3771 4231 4011 6081 7281 763
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 6751 6711 6991 6571 6751 7191 7781 7661 713
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 6341 6181 5601 4221 4821 4161 3471 3521 292
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2013
1 3061 2441 1911 1271 1841 1771 2361 3141 364
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (23,5 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (25,1 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,4 % contre 48,4 % au niveau national et 49 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,4 % d’hommes (0 à 14 ans = 17,8 %, 15 à 29 ans = 21,1 %, 30 à 44 ans = 20,1 %, 45 à 59 ans = 20,5 %, plus de 60 ans = 20,6 %) ;
  • 49,6 % de femmes (0 à 14 ans = 17,5 %, 15 à 29 ans = 16,8 %, 30 à 44 ans = 19,2 %, 45 à 59 ans = 20,1 %, plus de 60 ans = 26,4 %).
Pyramide des âges à Mouilleron-en-Pareds en 2007 en pourcentage[11]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,5 
7,4 
75 à 89 ans
12,2 
13,0 
60 à 74 ans
13,7 
20,5 
45 à 59 ans
20,1 
20,1 
30 à 44 ans
19,2 
21,1 
15 à 29 ans
16,8 
17,8 
0 à 14 ans
17,5 
Pyramide des âges du département de la Vendée en 2007 en pourcentage[12]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90 ans ou +
1,2 
7,3 
75 à 89 ans
10,6 
14,9 
60 à 74 ans
15,7 
20,9 
45 à 59 ans
20,2 
20,4 
30 à 44 ans
19,3 
17,3 
15 à 29 ans
15,5 
18,9 
0 à 14 ans
17,4 

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Même famille, dont le doyen des maires de Vendée, et le doyen des maires de France, père du maréchal.
  2. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Feu vert pour la commune nouvelle Mouilleron-Saint-Germain », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  2. Pierre Gauthier, Noms de lieux du Poitou: introduction à la toponymie, Bonneton, , p. 149.
  3. Pierre Gauthier, Noms de lieux du Poitou : introduction à la toponymie, Bonneton, , p. 34.
  4. « Le maire, Michel Geevers, démissionne », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  5. « Valentin Josse, nouveau maire », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  6. « Valentin Josse est élu maire de Mouilleron-Saint Germain », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 201120122013 .
  11. « Évolution et structure de la population », sur insee.fr (consulté le 6 mai 2011)
  12. « Résultats du recensement de la population de la Vendée en 2007 » [archive du ], sur insee.fr (consulté le 4 juin 2011)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Deux tomes sur un ouvrage important de l'histoire de la commune, jusqu'aux années 1960-1970.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]