Northrop YB-35

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Northrop XB-35 Su-27 silhouette.svg
XB-35.jpg
Un XB-35 en vol

Constructeur Drapeau : États-Unis Northrop Corporation
Rôle Bombardier stratégique
Statut Projet abandonné en 1949
Premier vol Juin 1946
Mise en service Jamais mis en service
Investissement 66 millions de dollars
Équipage
9
Motorisation
Moteur Pratt & Whitney R-4360-17 et R-4360-21
Nombre 4
Type 28 cylindres en quadruple étoile refroidi par air avec turbocompresseur
Puissance unitaire 3 000 ch
Dimensions
Envergure 52,2 m
Longueur 16,2 m
Hauteur 6,2 m
Masses
À vide 54 432 kg
Maximale 95 000 kg
Performances
Vitesse maximale 629 km/h
Plafond 12 100 m
Rayon d'action 13 100 km
Charge alaire 421 kg/m2
Armement
Interne 20 mitrailleuses Browning M2 de 12,7 mm
Externe 23 210 kg de bombes

Le Northrop YB-35 ou Northrop NS-1 est un bombardier, le premier aéronef américain de type aile volante. Il est développé pendant la Seconde Guerre mondiale sur une demande de l’USAAF, voulant disposer d’un bombardier lourd à long rayon d’action capable de bombarder l’Europe occupée et l’Allemagne Nazie dans le cas où la Grande-Bretagne tomberaient aux mains des Nazis.

Conception[modifier | modifier le code]

Le YB-35 est pensé et réalisé par Jack Northrop qui fait du concept d'aile volante son axe de recherche prioritaire pendant plus de 20 ans.

Le début de cette recherche est mené par Northrop à partir d'une des photos ou croquis d’un planeur allemand conçu par les frères Horten. Vers les années 1930, le gouvernement allemand s’oriente vers le développement des planeurs, car le Traité de Versailles signé après la Première Guerre mondiale lui interdit le développement de nouveaux avions. Ces premiers planeurs souffrent de problèmes d’instabilité qui sont réglés juste avant la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Néanmoins à compter de 1923, Jack Northrop considère toujours que ce design très particulier représente le futur de tout nouveau développement d’avion.

À la fin de la guerre, un exemplaire du biréacteur Horten Ho 229 est capturé par l’USAAF et envoyé à Northrop Corporation pour évaluation. Northrop est choisi grâce à son expérience sur les ailes volantes.

Parallèlement, en avril 1941, l’USAAF lance une étude d’un bombardier intercontinental, emportant plus de 9 000 kg de bombes dans un rayon de plus de 16 000 km. Il doit servir à bombarder l’Allemagne nazie en cas de défaite du Royaume-Uni.

L'appel d’offre est initialement adressé à Boeing et Consolidated et donne naissance au Convair B-36. En mai, Northrop est invité à participer à cet appel d’offre.

En novembre 1941, L’USAAF signe un contrat pour un prototype du XB-35. Ce contrat prévoit également une option pour un deuxième prototype, option confirmée en 1942. Le premier exemplaire fut livré en novembre 1943 le second en avril 1944.

À l’origine l’USAAF souhaitait commander 200 exemplaires du B-35. Mais les installations de Northrop n’étant pas équipées pour une production de masse, la construction fut confiée à Glenn Martin Cie.

Premiers vols[modifier | modifier le code]

Un prototype XB-35 au cours d'un vol d'essai.

Puisque le nouvel avion exigerait un temps d’engineering important à cause de la configuration particulière de l’avion, Northrop décida de construire une réplique volante à l’échelle d’un tiers du XB-35, appelé N-9M (le M signifiant Model en anglais sous-entendu modèle réduit) dérivé du N-1M. Le Northrop N-1M fut le premier avion type aile volante et servit au développement du N-9M qui permit de collecter des informations importantes pour la suite du projet[1].


Le N-9M serait utilisé pour rassembler et déchiffrer des données de vol (validant le concept d’Aile Volante) qui serviront lors de la construction du XB-35. Il serait aussi utilisé pour les pilotes afin de les familiariser avec le concept d’Aile Volante[1].

Le , l’USAAF commande 13 exemplaires de préséries.

Le XB-35 tire avantage également d’un nouvel alliage d'aluminium, plus résistant, conçu par Alcoa.

Le XB-35 effectue son premier vol en juin 1946, pour un vol de 45 minutes. Des problèmes d’instabilités apparaissent, les hélices contrarotatives entrainèrent de puissantes vibrations et mirent à mal les boites de transmissions. Après seulement 19 vols, Northrop a cloué au sol le premier XB-35, le deuxième le fut après huit vols de test.

Malgré la modification des hélices, (les hélices contrarotatives sont remplacées par des hélices plus classiques), des problèmes de vibration et d’instabilité sont toujours présents. Mais le retour à une configuration plus classique des hélices, diminue fortement les performances générales de l’avion.

De plus la complexité de maintenance du système d’échappement des gaz s’est révélé très complexe à maintenir, et après seulement deux ans de tests les moteurs montraient déjà des signes de fatigue.

En 1948, avec l’arrivée du réacteur, il apparait clairement à l’USAAF que le XB-35 serait obsolète avant sa mise en service. Le contrat est annulé et les deux seuls exemplaires ayant volés sont ferraillés en 1949.

L’USAF (nouvellement crée comme arme indépendante en 1947) ne désire pas perdre les fonds investis dans le projet du XB-35 sans avoir des retombées opérationnelles. Il est envisagé de transformer les exemplaires restant soit en ravitailleur en vol soit en appareil de reconnaissance stratégique.

À cause des problèmes de vibrations et d’instabilités, ces développements ne connaissent aucun aboutissement.

Autres versions[modifier | modifier le code]

  • YB-35B : 4 appareils gardés pour les pièces de rechanges.
  • YB-35A : 5 derniers appareils de préséries, qui comprennent les dernières modifications du XB-35.
  • YRB-49 : 1 YB-35A modifiée avec 6 réacteurs et utilise comme prototypes d’avion de reconnaissance[2].
  • EB-35 : 1 YB-35 banc d’essai volant pour le turbopropulseur XT-37 Turbodyne.
  • YB-49 : 2 des treize exemplaires de préséries sont modifiés par le remplacement des 4 moteurs initiaux par 8 turboréacteurs et rebaptisés YB-49.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Edward Maloney, Northrop flying wings, Buena Park, Calif, World War II publications,‎ 1975 (ISBN 978-0-915-46400-5).
  • Allen, Francis. "Before the B-2: Northrop's Flying Wings, The XB-35 and XB-49". Air Enthusiast. No. 106, July/August 2003, p. 2–12. Stamford, UK: Key Publishing. ISSN 0143-5450.
  • (en) Ted Coleman, Jack Northrop and the Flying Wing : the story behind the Stealth bomber, New York, Paragon House,‎ 1988 (ISBN 1-557-78079-X)
  • (en) David Donald (Ed.), The encyclopedia of world aircraft, Leicester, Blitz Editions,‎ 1997 (ISBN 1-856-05375-X), « Northrop Flying Wings »
  • (en) Bernard Fitzsimons (Ed.), The Illustrated encyclopedia of 20th century weapons and warfare, vol. 21, Milwaukee New York, Purnell Reference Books distributed by Columbia House,‎ 1979 (ISBN 0-839-36175-0), « Scorpion, Northrop F-89 ».
  • Gunston, Bill. "Northrop's Flying Wings". Wings of Fame. Volume 2, p. 24–37. London: Aerospace Publishing, 1996. ISBN 1-874023-69-7. ISSN 1361-2034.
  • (en) Lloyd S. Jones, U.S. fighters, Fallbrook, CA, Aero Publishers,‎ 1975 (ISBN 0-816-89200-8).
  • (en) Marcelle Size Knaac, Encyclopedia of Us Air Force Aircraft and Missile System : Post-World War II Bombers 1945-1973, Washington, D.C., United States Government Printing,‎ 1988 (ISBN 978-0160022609).
  • Edward T Maloney, Northrop flying wings, Buena Park, Calif, World War II publications,‎ 1975 (ISBN 0-915-46400-4)
  • O'Leary, Michael. "Wings of Northrop, Part Three." Air Classics, Volume 44, Number 2, February 2008, Challenge Publications, Inc. ISSN 0002-2241. (Heavily illustrated, authoritative XB/YB-35 article.)
  • (en) Garry Pape et John Campbell, Northrop Flying Wings : a history of Jack Northrop's visionary aircraft, Atglen, PA, Schiffer Pub,‎ 1995 (ISBN 0-887-40689-0).
  • (en) Jim Winchester, Concept aircraft : prototypes, X-planes and experimental aircraft, Hoo, Grange,‎ 2005 (ISBN 978-1-840-13809-2), « Northrop XB-35/YB-49 ».
  • "The Wing". Flight, 20 March 1947, pp. a–b, 241.
  • (en) E. T. Wooldridge, Winged wonders : the story of the flying wings, Washington, D.C, Published for the National Air and Space Museum by the Smithsonian Institution Press,‎ 1983 (ISBN 0-874-74966-2).

Liens externes[modifier | modifier le code]