Fokker F.VII

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fokker F.VII
Un Fokker F.VII au sol
Un Fokker F.VII au sol

Constructeur Drapeau : Pays-Bas Fokker
Équipage 2
Premier vol 4 septembre 1925
Dimensions
Longueur 14,6 m
Envergure 21,7 m
Hauteur 3,9 m
Masse et capacité d'emport
Max. à vide 3,05 t
Max. au décollage 5,2 t
Passagers 8
Motorisation
Moteurs 3 moteurs Wright J-5 Whirlwind (9 cylindres en étoile)
Puissance unitaire 164 kW
(220 ch)
Puissance totale 492 kW
(660 ch)
Performances
Vitesse de croisière maximale 170 km/h
Un Fokker F.VII de la KNILM ("compagnie royale d'aviation des Indes néerlandaises") sur l'aérodrome de Tjililitan de Batavia (aujourd'hui aéroport Halim Perdanakusuma de Jakarta) en 1929

Le Fokker F.VII est un petit avion de ligne produit par la compagnie néerlandaise Fokker dans les années 1920. Il est également produit sous licence par d'autres sociétés (notamment la filiale américaine de Fokker, Atlantic Aircraft (en)). La conception expérimentale (datant de 1924) présente un monoplan monomoteur. Fokker ajoute deux moteurs afin de pouvoir concourir au Ford National Reliability Air Tour (en) de 1925 que l'avion remporte. Par la suite, les différentes versions F.VIIa/3m, F.VIIb/3m et F.10 sont toutes équipées de trois moteurs et deviennent connues sous le nom de Fokker Trimotor[1].

Pouvant transporter de 8 à 12 passagers, le F.VII est choisi par plusieurs compagnies aériennes pionnières, en Europe et en Amérique. Avec son concurrent le Ford Trimotor, il domine le marché américain vers la fin des années 1920. Cependant, l’accident du vol 599 TWA (en) qui coûte la vie à Knute Rockne (entraîneur d’une équipe de football américain) met un terme à cet état de grâce. L’enquête qui suit révèle des problèmes dans la conception en contreplaqué de l’appareil, et conduit à la fin de son exploitation commerciale en 1931 et à l’avènement des avions entièrement en métal comme le Boeing 247 et le Douglas DC-2[2].

Pilotes célèbres[modifier | modifier le code]

Le Fokker F.VII est utilisé par de nombreux explorateurs et pionniers de l’aviation.

Copies construites sous licence[modifier | modifier le code]

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Compagnies civiles[modifier | modifier le code]

Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau du Danemark Danemark
Drapeau de la France France
Drapeau de la Hongrie Hongrie
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Drapeau de la Pologne Pologne
Drapeau du Portugal Portugal
Drapeau de la Suisse Suisse
  • Swissair : un F.VIIa et huit F.VIIb-3m
Drapeau des États-Unis États-Unis

Armées[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Espagne Espagne
Drapeau de la Croatie État indépendant de Croatie
  • Armée de l'air
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de la Finlande Finlande
Drapeau de la France France
  • 10 monomoteurs F.VIIa (dont 6 ont ensuite été convertis en trimoteurs) et 15 trimoteurs F.VIIb/3m ont été portés sur le registre civil des aéronefs français. Air Orient en utilisa 7 et la CIDNA 3, appareils transférés à Air France au moment de sa création.
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Drapeau de la Pologne Pologne
  • Armée de l'air polonaise : 21 F.VIIb/3m (dont construits sous licence) comme bombardiers et transports entre 1929 et 1939.
Drapeau de la Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie
  • Armée de l'air
Drapeau de la République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]