Boeing XF6B

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif XF6B/model 256 Su-27 silhouette.svg
Constructeur Drapeau : États-Unis Boeing
Rôle Chasseur et bombardier
Statut Annulé
Premier vol 1er février 1933
Nombre construits 1
Équipage
1 (Pilote)
Motorisation
Moteur Pratt & Whitney R-1535-44, 625 ch
Nombre 1
Dimensions
Envergure 8,68 m
Longueur 6,73 m
Hauteur 3,22 m
Surface alaire 223,41 m2
Masses
À vide 1281 kg
Maximale 1680 kg
Performances
Vitesse de croisière 274 km/h
Vitesse maximale 322 km/h
Vitesse ascensionnelle 6,04 m/min
Rayon d'action 845 km
Armement
Interne 2 mitrailleuses 7,62mm et 272 kg de bombes

Boeing XF6B-1 / XBFB-1 est la dernière conception de biplan par Boeing pour la Marine des États-Unis. Seulement un prototype, le Modèle 236, est construit. Il s'est écrasé dans une glissière de sécurité en 1936 et la conception n'a jamais été poursuivie plus loin.

Développement[modifier | modifier le code]

Commandé par la Marine le 30 juin 1931, l'avion est un dérivé du F4B. Il est presque entièrement fait de métal, seulement les ailes sont couvertes de tissu. Il est poussé par un moteur de 625 ch Pratt et Whitney R-1535-44 Twin Wasp.

Le rôle destiné de cet avion s'est avéré être incertain. Tandis que sa construction rudimentaire est capable de résister haut force G, il pèse environ 1 683 kg (318 kg de plus que le F4B) et il n'a pas la manœuvrabilité qu'un avion de chasse à besoin. Il est, cependant, excellent comme avion de chasse bombardier et c'est en mars 1934 que le prototype est appelé XBFB-1 en reconnaissance de ses qualités. Cependant, des idées diverses sont essayées pour améliorer ses qualité d'avion de chasse, comme le capot du moteur amélioré, rationalisation autour du train d'atterrissage et même un propulseur de trois pales (des appuis verticaux à deux pales était le standard)[1]. La performance est insatisfaisante et la Marine décide d'acheter le F11C Goshawk (en)[1].

Opérateur[modifier | modifier le code]

Drapeau des États-Unis États-Unis

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Angelucci, 1987. pp. 85-86.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) The Illustrated Encyclopedia of Aircraft, London, Aerospace Publishing
  • (en) Lloyd S. Jones, U.S. Naval Fighters (Fallbrook CA: Aero Publishers, 1977, ISBN 0-8168-9254-7), pp. 115–117
  • Michael J. H. Taylor, Jane's Encyclopedia of Aviation, London, Studio Editions,‎ 1989
  • (en) World Aircraft Information Files, London, Bright Star Publishing

Source[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Boeing XF6B » (voir la liste des auteurs).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]