Martin M-170

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Martin M-170
Image illustrative de l'article Martin M-170

Rôle Hydravion de transport
Constructeur Drapeau : États-Unis Glenn L. Martin Company
Équipage 4
Premier vol 23 juin 1942
Livraisons 6
En service 1
Variantes M-170 JRM II
Dimensions
Longueur 35,70 m
Envergure 61 m
Hauteur 11.71 m
Aire alaire 342.4 m²
Masse et capacité d'emport
Max. à vide 34.28 t
À vide 40.82 t
Max. au décollage 74,8 t
Passagers 263
Fret 15,8/31 (JRM II)
Motorisation
Moteurs 4 Pratt & Whitney R-4360-4T Wasp Major ou 4 Wright R-3350-24WA (cyclone 18)
Puissance unitaire 2240 kW
(3000 ch)
Performances
Vitesse maximale 350 km/h
Autonomie 8000 km
Plafond 4450 m

Le Martin M-170 ou Martin Mars est un hydravion cargo quadrimoteur. Il a été conçu et construit à peu d’exemplaires pour la Marine américaine pendant la 2e guerre mondiale. Il est le plus grand hydravion allié produit pendant la 2e guerre mondiale. Sept exemplaires ont été construits. La Marine américaine a commandé le développement du XPB2M-1 Mars en 1938. Le besoin était un hydravion de patrouille maritime à long rayon d’action. Il sera produit plus tard comme avion de transport à long rayon d’action.

Les exemplaires survivant à la guerre ont été convertis pour un usage civil en tant qu’avion bombardier d’eau contre les feux de forêt. Un exemplaire est toujours en service.

Conception[modifier | modifier le code]

La compagnie Glenn L. Martin Company s’est inspiré de la conception de l’Avion de patrouille maritime PBM Mariner pour produire le prototype XPB2M-1 Mars[1]. La construction du XPB2M-1 a commencé le 8 novembre 1941. Après un retard dû à un feu moteur durant les essais de roulage, le premier vol a eu lieu le 23 juin 1942. Après les essais en vol entre 1942 et 1943, la Marine américaine accepte l’avion. Le concept original est alors obsolète et l’avion est transformé en avion-cargo et renommé XPB2M-1R. La Marine américaine est satisfaite des performances et commande 20 exemplaires de l’avion modifié JRM-1 Mars. Le premier exemplaire, nommé Hawaii Mars, est livré en juin 1945. La fin de la 2e guerre mondiale entraine une réduction de la commande initiale. La Marine américaine ne confirme la commande que pour les 5 exemplaires en cours de production[2]. Bien que le premier exemplaire Hawaii Mars soit détruit lors d’un accident dans la baie de Chesapeake quelques semaines après son premier vol, les cinq exemplaires ont été terminés, le dernier étant livré en 1947.

Histoire opérationnelle[modifier | modifier le code]

Usage dans la Marine américaine[modifier | modifier le code]

The prototype XPB2M-1 Mars

Désigné Marianas Mars, Philippine Mars, Marshall Mars, Caroline Mars, et un second Hawaii Mars, les 5 exemplaires servirent d’avion de transport de véhicule à Hawaii et dans les Iles du Pacifique Le dernier avion produit (Caroline Mars) nommé JRM-2, est propulsé par des moteurs Pratt & Whitney R-4360 d'une puissance de 3000 hp ce qui accroit sa capacité emport. Le 4 mars 1949, le Caroline Mars établit un nouveau record en transportant 269 passagers de San Diego à Alameda[3]. Le 5 avril 1950, le Marshall Mars est détruit près d’Hawaii par un feu de moteur qui entraine l’incendie de l’avion après l’évacuation de l’équipage. Les 4 avions restant ont poursuivi leurs vols entre San Francisco et Honolulu jusqu’en 1956, date de leur retrait et stockage à la base navale l’Almeda[1].

Utilisation civile[modifier | modifier le code]

Hawaii Mars ("Redtail")

En 1959, les avions restant devaient être vendus pour destruction mais une société canadienne Forest Industries Flying Tankers (FIFT) est créée et achète les 4 avions et un important lot de pièces détachées. La société représente un consortium de compagnies forestières de Colombie-Britannique. Le marché est conclu en décembre 1959. Les 4 avions sont transférés à Fairey Aviation à Victoria en Colombie Britannique et convertis en bombardier d’eau. Des réservoirs et des écopes rétractables sont installés. Elles permettent le remplissage en 22 secondes de 30 tonnes d’eau. Plus tard, une partie des réservoirs de carburant ont été transformés en réservoirs d’eau.

Le Marianas Mars s’est écrasé à côté de la Northwest Bay en Colombie Britannique le 23 juin 1962 pendant des opérations d’extinction d’incendie tuant les 4 membres d’équipage. Un an plus tard, le Caroline Mars est détruit le 12 octobre 1962 par le typhon Freda alors qu’il était parqué en mer. La conversion du Hawaii Mars et du Philippine Mars est accélérée et entrent en service en 1963[1]. Ils font des démonstrations de largages d’eau lors de meeting aériens locaux. Flying Tankers Inc. utilisent ces avions en Colombie Britannique, par exemple en août 2003 lorsqu’un feu dans le parc de la montagne Okanagan menace la ville de Kelowna.

Hawaii Mars pendant une maintenance hivernale à Sproat Lake en 2008 avec le Philippine Mars à l’arrière-plan

Le 10 novembre 2006, la société TimberWest Forest Ltd annonce son intention de vendre les avions. Les acheteurs doivent s’engager à donner un des appareils à Port Alberni pour exposition historique lorsqu’ils seront retirés du service [4]. Le musée de l’aviation du Maryland et le conseil de l’aviation de la Colombie Britannique ont lancé un projet de préservation des avions, un dans le Maryland et un au Canada [5],[4].

Le 13 avril 2007, la société TimberWest annonce la vente des 2 avions à une compagnie forestière de Port Alberni en Colombie Britannique (Coulson Forest Products). Les 2 avions sont opérés par Coulson Flying Tankers et sont basés et entretenus au lac Sproat non loin de Port Alberni. Le 25 octobre 2007, le Hawaii Mars participe lors d’un contrat privé à la lutte incendie à Lake Elsinore en Californie du Sud. Le Philippine Mars doit subir une importante rénovation et doit revoler en 2010 [6]. Le 13 août 2009, le Hawaii Mars combat le feu de La Brea à l’est de Santa Maria en Californie du Sud.

L’avion peut emporter 27 270 litres d’eau et traiter à chaque largage 1.6 hectares. L’avion peut aussi emporter 2 270 litres d’agent moussant[7].

Les avions sont utilisés pour combattre les feux sur la côte de la Colombie Britannique et parfois à l’intérieur des terres. Le 29 juillet 2010, ils combattent un feu aux lacs Manson et Bonaparte au nord de Kamloops[8].

Le 23 août 2012, le Coulson Group de Port Alberni en Colombie Britannique annonce que le Philippine Mars, qui n’a pas été utilisé depuis 5 ans, sera retiré du service et envoyé au musée national de l’aviation navale de Pensacola en Floride. L’avion est repeint aux couleurs originales de la Marine américaine.

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Le chanteur canadien Bruce Cockburn fait référence aux bombardiers d'eau du lac Sproat dans la chasson Wondering Where the Lions Are dans le cinquième verset "Huge orange flying boat rises off the lake"[9], bien que les Martin Mars soit en réalité rouge.

Variantes[modifier | modifier le code]

XPB2M-1
Model 170 prototype d’hydravion de patrouille à long rayon d’action, 4 moteurs à 8 pistons R-3350, un construit convertit en version XPB2M-1R
JRM-1 BuNo 76820
Philippine Mars
XPB2M-1R
Prototype converti en décembre 1943 en prototype d’avion de transport, armement enlevé, équipements et portes ajoutés pour la cargaison. Les portes originelles ont été élargies et le pont renforcé.
JRM-1
Model 170A, variante de production pour le transport à long rayon d’action. Commande de 20 avions réduite à 6. Conception simple-queue, coque plus longue avec moins de cloisons, masse maximale supérieure au décollage. Doté d'équipements pour la manutention du fret aérien, quatre Wright R-3350-24WA hélices quatre pales, cinq construits dont quatre convertis en JRM-3
JRM-2
Le dernier JRM-1 de la commande a été équipé en variante JRM-2 avec des moteurs remplacés par des moteurs de 3 000 hp Pratt & Whitney R4360-4T avec 4 pales de 16 pieds 8 pouces (5,08 m) de diamètre à pas variable. Poids augmenté de 9 tonnes[10].
JRM-3
Model 170B, transformation des 4 JRM-1s restant remotorisé avec des moteurs de 2400 hp Wright R3350-24WA dont 2 moteurs réversibles

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Développement lié[modifier | modifier le code]

Avions similaires[modifier | modifier le code]

Liste[modifier | modifier le code]

Autre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Goebel, Greg. "The Martin Mariner, Mars, & Marlin Flying Boats." Air Vectors, 6 May 2006. Retrieved: 13 November 2010.
  2. Bridgeman 1946, p. 244–245.
  3. Hills, Warring. "Caroline Mars Sets World Record 1949." cv10navalaviator.wordpress.com, 25 February 2011.
  4. a et b "TimberWest Seeks Buyers For Martin Mars Water Bombers." TimberWest Forest Ltd., 12 November 2006.
  5. "Canadian Aviation Organization and U.S. Museum Create Alliance." Maryland Aviation Museum, 12 November 2006.
  6. Hansen, Darah. "Fires fought without super-soakers." Vancouver Sun, 6 August 2009. Retrieved: 6 August 2009.
  7. "Aircraft Fleet." Flying Tankers Inc., 6 May 2006.
  8. "Kamloops fire." bclocalnews.com. Retrieved: 13 November 2010.
  9. http://books.google.com/books?id=sw3SuurrzkQC&pg=PA42&lpg=PA42&dq=bruce+cockburn+flying+boat+sproat+lake&source=bl&ots=wxciDPx0Az&sig=6McHUhYSmAiU8gmtpGDsxQ90Vpw&hl=en&sa=X&ei=na6SUYfJIcaIygH4toG4Dw&ved=0CD8Q6AEwAg#v=onepage&q=bruce%20cockburn%20flying%20boat%20sproat%20lake&f=false
  10. "JRM-2 76824." Gauthier Memorial Collection. Retrieved: 13 November 2010.