Martin B-10

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Martin B-10
{{#if:
Un Martin B-10
Un Martin B-10

Constructeur Drapeau : États-Unis Glenn L. Martin Company
Rôle Bombardier
Statut Retiré du service
Premier vol 16 février 1932
Mise en service Novembre 1934
Date de retrait 1942
Coût unitaire 52 083 $
Nombre construits 121
Équipage
3
Motorisation
Moteur Wright R-1820-33 (G-102) Cyclone
Nombre 2
Type 9 cylindres en étoile refroidi par air
Puissance unitaire 775 ch
Dimensions
Envergure 21 5 m
Longueur 13 6 m
Hauteur 4 7 m
Surface alaire 63 m2
Masses
À vide 4 391 kg
Avec armement 6 680 kg
Maximale 7 440 kg
Performances
Vitesse maximale 343 km/h
Plafond 7 380 m
Vitesse ascensionnelle 420 m/min
Rayon d'action 1 996 km
Charge alaire 106 kg/m2
Rapport poids/puissance 4 79 kg/ch
Armement
Interne 3 mitrailleuses Browning de calibre .30 (7,62 mm)
Externe 1 030 kg de bombes

Le Martin B-10 est un avion militaire de l'entre-deux-guerres. Mis en service à partir de juin 1934, il est le premier bombardier monoplan entièrement en métal de l'United States Army Air Corps. Il s'agit également du premier bombardier produit en série et dont les performances sont supérieures à celles des chasseurs américains alors disponibles.

Le B-10 sert de base pour les modèles B-12, B-13, B-14, et A-15. Sa conception est révolutionnaire avec ses cockpits entièrement fermés, des tourelles rotatives, un train d'atterrissage rétractable, une soute à bombe interne et un refroidissement performant pour les moteurs. Ces caractéristiques servent de références pour la conception d'autres bombardiers pendant plusieurs décennies.

Le B-10 est toutefois éclipsé par le B-17 Flying Fortress et la rapidité des évolutions technologiques dans le domaine aéronautique durant les années 1930.

9 exemplaires sont vendus a la République de Chine et utilisés intensivement durant la guerre contre le Japon. Le B-10 sert également contre les japonais au sein de l'aviation militaire de l'armée royale des Indes néerlandaises (actuelle Indonésie). 3 Martin 139 et 6 Martin 166 capturé par les forces japonaises sont transferré a la force aérienne thaïlandaise royale en 1943.

Développement[modifier | modifier le code]

Martin B-10 de l'aviation militaire de l'armée royale des Indes néerlandaises sur l'aérodrome d'Andir à Bandung (1937).

Le XB-10 commence sa carrière sous le nom de Martin Model 123. Il embarque alors 4 membres d'équipage, le pilote, le copilote, un mitrailleur avant et un mitrailleur de côté. Comme dans les bombardiers de l'époque, l'équipage a des compartiments ouverts, mais ceux-ci comportent de nombreuses innovations. La plus importante est le premier exemple connu de tourelle installée à bord d'un avion. Située dans le nez de l'appareil, elle est placée de manière à laisser la place pour un train d'atterrissage rétractable ou pour une soute à bombe. Les moteurs Wright SR-1802-E délivrent la puissance confortable de 600 ch. Le premier vol de l'appareil a lieu le 16 février 1932 et il est livré à l'armée américaine le 20 mars pour une série de tests.

Le B-10 entraîne une révolution dans le développement des bombardiers. Sa construction tout en métal, son cockpit clos, ses tourelles rotatives, son train d'atterrissage rétractable et sa soute à bombe deviennent des standards pour des décennies. Il rend tous les bombardiers de l'époque obsolètes. En 1932, Martin reçu le trophée Collier pour le développement de cet avion.

La version du XB-10 fournie à l'armée américaine est quelque peu différente de l'originale. Le Model 123 est pourvu d'un capot NACA tandis que le XB-10 est équipé d'un capot couvrant entièrement le moteur, afin de réduire la résistance au vent. Le XB-10 est également équipé de moteurs Wright R-1820-19, délivrant 675 ch, et son envergure est plus grande de 8 pieds (soit environ 2,50 m). Lors de ses vols d'essais, en juin 1932, le XB-10 atteint la vitesse de 317 km/h à 1 830 m d'altitude, une performance impressionnante pour l'époque.

L'armée américaine commande 48 avions le 17 janvier 1933. Les 14 premiers livrés sont appelés YB-10.

Les versions exporté sont les Model 139 et 166.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]