Northrop YC-125 Raider

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Northrop YC-125 Raider
{{#if:
Un YC-125B Raider de l'USAF
Un YC-125B Raider de l'USAF

Constructeur Drapeau : États-Unis Northrop Corporation
Rôle Avion de transport
Statut Retiré du service
Premier vol 1er août 1949
Mise en service 1950
Date de retrait 1955
Nombre construits 23
Équipage
4
Motorisation
Moteur Wright R-1820 Cyclone
Nombre 3
Type 9 cylindres en étoile
Puissance unitaire 1 200 ch
Dimensions
Envergure 29 48 m
Longueur 22 86 m
Hauteur 7 87 m
Masses
Maximale 19 000 kg
Performances
Vitesse de croisière 275 km/h
Vitesse maximale 333 km/h
Plafond 3 700 m
Rayon d'action 3 000 km

Le Northrop YC-125 Raider est un avion de transport américain à décollage et atterrissage court, développé dans les années 1940. Il est utilisé par l'USAF entre 1950 et 1955.

Historique[modifier | modifier le code]

La première conception civile de Northrop fut un trimoteur ADAC de transport de passagers ou de fret, le Northrop N-23 Pioneer. Le Pioneer pouvait emporter 5 tonnes de fret ou 36 passagers. Il effectua son premier vol le 21 décembre 1946. L'avion avait une bonne performance, mais présentait peu d'intérêt en raison de la disponibilité des avions militaires en surplus peu cher. Le Pioneer a été perdu dans un accident mortel en 1947. En 1948, l'United States Air Force exprima son intérêt dans un avion de même configuration et a placé une commande de 23 avions à Northrop, 13 transports de troupes désignés Raider C-125A et 10 pour sauvetage dans l'Arctique désignés le C-125B. Sous la référence de la société, N-32 Raider, le premier avion a volé le 1er août 1949.

L'avion était propulsé par trois moteurs en étoile Wright R-1820-1899 Cyclone de 1200 ch. L'avion pourrait aussi être équipé avec des fusées JATO lui permettant de décoller en moins de 152 m. Les transports de troupes ont été 13 désigné YC-125A et la version de sauvetage Arctique YC-125B.

L'entreprise canadienne Canadair fut pressentie pour la construction du N-23 sous licence, mais cela n'a pas eu de suite.

Histoire opérationnelle[modifier | modifier le code]

Les livraisons de l'YC-125 à l'US Air Force ont commencé en 1950. Les avions n'ont pas servi tant ils manquaient de puissance et ils ont été envoyés à Sheppard Air Force Base, au Texas, et relégué à être des formateurs d'instruction au sol jusqu'à ce que leur retrait en 1955 et réformés.

La plupart des appareils réformés ont été achetés par Frank Ambrose et vendus à des opérateurs de brousse au Sud et l'Amérique centrale[1] .

Versions[modifier | modifier le code]

Un YC-125 effecuant un décollage avec JATO
  • N-23 Pioneer : Prototype trimoteur STOL de transport, un construit.
  • N-32 Raider : Désignation de la société de la version militaire du N-23.
  • YC-125A Raider : N-32 avec des sièges pour trente soldats, treize construits (série 48-628/640).
  • YC-125B Raider : Version sauvetage dans l'Arctique du N-32 avec une vingtaine de civières et train d'atterrissage sur ski. Dix construits (série 48-618/627).

Survivants[modifier | modifier le code]

YC-125B

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) The Illustrated Encyclopedia of Aircraft (Part Work 1982-1985), Orbis Publishing (ISBN 978-1845732653)
  • (en) John M. Andrade, U.S Military Aircraft Designations and Serials since 1909, Leicestershire UK, Midland Counties Publications,‎ 21 mars 1979, 252 p. (ISBN 978-0904597226)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]