Martin 4-0-4

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Martin 4-0-4
Martin 4-0-4 d'une compagnie de Floride.
Martin 4-0-4 d'une compagnie de Floride.

Rôle Avion de ligne
Constructeur Drapeau : États-Unis Martin
Équipage 2
Premier vol 21 octobre 1950
Mise en service 1951
Retrait 2008
Premier client TWA
Client principal TWA
Production 103 exemplaires.
Dérivé de Martin 2-0-2
Dimensions
Image illustrative de l'article Martin 4-0-4
Longueur 22.73 m
Envergure 28.42 m
Hauteur 8.66 m
Aire alaire 80.30 m²
Masse et capacité d'emport
Max. à vide 13.212 t
Max. au décollage 20.367 t
Passagers 40
Motorisation
Moteurs 2 moteurs en étoiles Pratt & Whitney R-2800-CB16
Puissance unitaire 1 790 kW
(2 400 ch)
Puissance totale 3 580 kW
(4 800 ch)
Performances
Vitesse de croisière maximale 444 km/h
Vitesse maximale 502 km/h
Autonomie 1 740 km
Plafond 8 840 m
Vitesse ascensionnelle 9.6 m/s

Le Martin 4-0-4 ou Martin 404 est un avion de ligne américain des années 50. Sa désignation se prononce Martin Four-O-Four. Il a volé également sous les couleurs de l'US Coast Guard.

Développement[modifier | modifier le code]

Après l'échec du Martin 3-0-3[1]. et la montée en puissance des bimoteurs Convair les responsables de Martin cherchèrent de nouveau à trouver un successeur au Douglas DC-3 auprès des compagnies aériennes américaines. Ils prirent alors comme postulat de départ la modernisation en profondeur du 2-0-2 et décidèrent de lui donner la désignation de 4-0-4. En juillet 1947 le programme était lancé. Dès lors des clients potentiels furent démarchés, deux semblaient se détacher du lot, Eastern Air Lines et surtout TWA.

Si la voilure du 4-0-4 et de son prédécesseur le 2-0-2 restait commune, le fuselage fut quant à lui modifié, la motorisation revue, et l'aménagement intérieure également. Le train d'atterrissage tricycle escamotable fut renforcé, tout comme l'empennage. Le cockpit biplace côte à côte excluait la présence d'un navigateur aux côtés du pilote et du copilote, mais deux strapontins permettaient l'accueil d'hôtesses de l'air. La cabine permettait l'accueil de quarante passagers. L'avion n'était pas pressurisé[2] . Le premier vol du prototype intervint en octobre 1951.

Commercialisation[modifier | modifier le code]

Ce sont soixante avions de série, ainsi que le prototype, qui furent acquis par TWA, tandis qu'Eastern Air Lines achetait quarante exemplaires de l'avion. Très rapidement ces avions furent utilisés pour des vols courts et moyens courriers à l'intérieur du territoire américain. TWA avait baptisé du nom de Skyliner ses Martin 4-0-4 et les utilisa jusqu'en 1961 tandis qu'Eastern Air Lines les conserva une année supplémentaire. Dans cette seconde compagnie ces avions étaient désignés Silver Falcons.

Deux graves accidents aériens endeuillèrent la carrière des 4-0-4 de TWA, le premier en février 1955 lorsque le vol TWA 206 s'écrasa[3] au Nouveau-Mexique tuant les seize passagers et membre d'équipage. Le second eut lieu moins d'un an plus tard lorsque le vol TWA 400 rata son décollage[4] depuis l'aéroport de Pittsburgh, tuant 22 des 36 personnes à bord.

Après leur retrait du service dans ces deux compagnies les Martin 4-0-4 se retrouvèrent sur le marché des avions de seconde main. Ils furent acquis par plusieurs compagnies aériennes différentes aux États-Unis et en Amérique du Sud. Le dernier avion a réalisé semble t'il son ultime vol en 2008.

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

Martin RM-1Z

Les deux derniers Martin 4-0-4 construits le furent pour les besoins de l'US Coast Guard qui recherchait un avion de transport et de liaisons pour son état-major[5]. Ils reçurent la désignation militaire de RM-1Z, qui fut transformé en septembre 1962 en VC-3A. Ils étaient aménagés pour transporter entre 17 et 22 passagers.

Ces avions ne reçurent jamais de nom de baptême. Ils demeurèrent en service jusqu'en 1969, laissant la place à un Gulfstream VC-11A[6]. Ces deux avions volaient avec les immatriculations de USCG-1282 et USCG-1283[7].

Ils ont reçu au cours de leurs carrières deux livrées différentes, l'une à dominante blanche, et la livrée habituelle des aéronefs de l'US Coast Guard dès 1962 en orange et blanc. C'est dans celle ci qu'ils ont terminé leur carrière opérationnelle. Les RM-1Z furent les premiers avions destinés à transporter des autorités à servir dans cette arme américaine.


Versions[modifier | modifier le code]

  • Martin 4-0-4, prototype et version de série, construits à 101 exemplaires.
  • Martin RM-1Z (puis VC-3A en septembre 1962), version de transport de personnalités pour l'US Coast Guard, construit à deux exemplaires.

Préservation[modifier | modifier le code]

Appareils similaires[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alain Pelletier, Les avions & engins Martin, Paris, Guides Larivière,‎ 2004, 83 p. (ISBN 978-2-84890-144-2).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alain Pelletier, Les avions de ligne américains, des origines à nos jours, Guides Larivière,‎ 2007 (ISBN 978-2-84890-128-2)
  2. (en) Stewart Wilson, Airliners of the world, Aerospace Publications Australia,‎ 1999 (ISBN 1-875671-44-7), p. 63
  3. http://www.aircraftwrecks.com/pages/twa404.htm
  4. http://www.kls2.com/cgi-bin/arcfetch?db=sci.aeronautics.airliners&id=%3Cairliners.1996.2562@ohare.chicago.com%3E
  5. (en) Arthur Pearcy, A History of US Coast Guard Aviation, Airlife,‎ 1989 (ISBN 1-85310-018-8), p. 165
  6. Christian Herrou, US Coast Guard, Marines éditions,‎ 1997 (ISBN 2-909675-27-0), p. 157
  7. http://www.avionslegendaires.net/martin-rm-1-vc-3.php
  8. http://planesoffame.org/