North American XB-21

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif North American XB-21 Su-27 silhouette.svg
North American XB-21 4.jpg
Le North American XB-21 (serial 38-485)

Constructeur Drapeau : États-Unis North American
Rôle Bombardier moyen
Statut Resté à l'état de prototype
Premier vol 22 décembre 1936
Coût unitaire 122 000 dollars américains[1]
Nombre construits Un exemplaire

Le North American XB-21, également connu par sa désignation constructeur NA-21, et quelquefois appelé « Dragon »[2], est un prototype de bombardier développé par North American Aviation à la fin des années 1930, pour une expertise par l'United States Army Air Corps. Évalué par rapport au Douglas B-18 Bolo, il se trouve être beaucoup plus cher que l'avion rival, et malgré la commande de quelques appareils d'évaluation, seul un prototype est construit.

Conception et développement[modifier | modifier le code]

La construction du prototype NA-21, premier bimoteur militaire de North American Aviation[3], commence au début de 1936[4], dans les usines de la North American, à Inglewood en Californie[5].

Le NA-21 est un monoplan à ailes médianes, de construction entièrement métallique, propulsé par deux moteurs en étoile Pratt & Whitney R-2180-A Twin Hornet[4] dont des turbocompresseurs améliorent les performances à haute altitude[5].

Dirigé par un équipage de six à huit membres[1], l'XB-21 présente un armement défensif remarquablement puissant pour l'époque[5], constitué de jusqu'à cinq mitrailleuses Browning 1919 de calibre 7,62 mm[1] prévues pour être intégrées dans des tourelles de nez et dorsale mues hydrauliquement[6], auxquelles s'ajoutent des armes à fonctionnement manuel installées en position latérale et ventrale[5]. La contenance de la soute interne est de plus de 4 500 kg de bombes, dont 1 tonne est transportable sur une distance de 3 100 km[5].

Essais et évaluation[modifier | modifier le code]

Lors du premier vol, le 22 décembre 1936 à Mines Field, les essais mettent en évidence des problèmes mineurs[7] qui imposent quelques modifications, à la suite desquelles l'appareil est redésigné NA-39. Accepté par l'United States Army Air Corps comme XB-21, il reçoit le numéro d'identification 38-485[1]. Au début de l'année suivante, il est évalué dans le cadre d'une compétition avec le projet concurrent de Douglas Aircraft, une version améliorée, et très réussie, du B-18 Bolo[1].

Pendant la course, au décollage, les tourelles se révèlent gênantes, leurs moteurs d'entraînement manquent de puissance et le vent s'engouffre par les ouvertures de tir[6]. En conséquence, on carène la tourelle de nez, et la tourelle dorsale est tout simplement retirée[1].

Les qualités de l'XB-21 sont jugées supérieures à celles de son concurrent[7], mais le prix fait la différence, et c'est le B-18 modifié qui l'emporte. En effet, Douglas propose son appareil à 64 000 dollars, alors que la North American estime le sien à près du double (122 000 dollars[1]). Une commande est passée pour cent soixante-dix-sept des appareils de Douglas, qui reçoivent la désignation B-18A[4].

Convaincu par les performances de l'XB-21, l'Army Air Corps commande pourtant cinq appareils de préproduction sous le label YB-21[1]. Mais ce contrat est annulé peu de temps après son attribution, aucun YB-21 ne voit le jour et l'XB-21 38-485 reste l'unique exemplaire d'un modèle d'avion jamais construit[1]. La North American Aviation, l'utilisera comme avion de recherche jusqu'à son retrait du service[3].

Héritage[modifier | modifier le code]

Bien que la North American Aviation n'ait pas obtenu de commande pour l'XB-21, cet avion est le premier de la longue série de ses bombardiers moyens et il lui apporte une expérience et des connaissances qui vont lui servir à concevoir le North American NA-40[8] qui, développé en B-25 Mitchell, sera l'un des bombardiers moyens classiques de l'armée américaine lors de la Seconde Guerre mondiale[9].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le prototype XB-21 en cours de maintenance.
Caractéristiques générales[1],[4]
  • Équipage : six à huit
  • Longueur : 18,82 m
  • Envergure : 28,96 m
  • Hauteur : 4,5 m
  • Surface alaire : 104 m2
  • Masse à vide : 8 655 kg
  • Masse en charge : 12 362 kg
  • Masse maximale au décollage : 18 144 kg
  • Moteurs : 2 moteurs en étoile Pratt & Whitney R-2180-A Twin Hornet turbocompressés de 1 200 ch (890 kW) chacun
  • Hélices : trois pales
Performances[1],[4]
  • Vitesse maximale : 354 km/h à 3 000 m
  • Vitesse de croisière : 306 km/h
  • Distance franchissable : 3 154 km avec 1 000 kg de bombes
  • Rayon d'action : 966 km avec 4 500 kg de bombes
  • Plafond : 7 620 m
  • Temps pour altitude : 10 minutes pour 3 000 m
Armement[1],[4]
  • Mitrailleuses : cinq mitrailleuses de 7,62 mm dans des tourelles simples dans le nez et en position dorsale, et des montages simples sur les positions latérales et sur le ventre.
  • Bombes : plus de 4 500 kg dans une soute intérieure

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l National Museum of USAF
  2. Jones 1962, p. 65
  3. a et b Yenne 2005, p. 64–65
  4. a, b, c, d, e et f Baugher 1999
  5. a, b, c, d et e Donald 1997, p. 696
  6. a et b Reuter 2000, p. 38
  7. a et b Rusinek 2005
  8. Yenne 2006, p. 87
  9. Donald 1997, p. 697

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « North American XB-21 » (voir la liste des auteurs)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Joe Baugher, « North American XB-21 », American Military Aircraft, sur joebaugher.com,‎ 1er août 1999 (consulté en 1er décembre 2012)
  • (en) David Donald, The Complete Encyclopedia of World Aircraft, Londres, Orbis,‎ 1997 (ISBN 0-7607-0592-5)
  • (en) Lloyd S. Jones, U.S. Bombers, B1-B70, Fallbrook, Californie, Aero Publishers,‎ 1962
  • (en) Claus Reuter, Development of Aircraft Turrets in the AAF, 1917-1944, New York, S.R. Research & Publishing,‎ 2000 (ISBN 1-894643-08-9)
  • (en) Ed Rusinek, A Tale of Two Dragons,‎ 2005 (lire en ligne)
  • (en) Bill Yenne, The American Aircraft Factory in World War II, St. Paul, Minnesota, Zenith Press,‎ 2006 (ISBN 0-7603-2300-3)
  • (en) Bill Yenne, The Story of the Boeing Company, St. Paul, Minnesota, Zenith Press,‎ 2005 (ISBN 0-7603-2333-X)
  • (en) « Factsheets: North American XB-21 », sur National Museum of the United States Air Force (consulté en 1er décembre 2012)
  • (es) Enciclopedia Ilustrada de la Aviación, vol. 11, Barcelone, Edit. Delta,‎ 1984 (ISBN 84-85822-97-8), p. 2620

Liens externes[modifier | modifier le code]