Convair YB-60

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Convair YB-60
{{#if:
Un YB-60 vu de face au premier plan avec des B-36 dans le fond
Un YB-60 vu de face au premier plan avec des B-36 dans le fond

Constructeur Drapeau : États-Unis Convair
Rôle Bombardier stratégique
Statut Resté à l'état de prototype
Premier vol 18 avril 1952
Mise en service Jamais mis en service
Date de retrait Programme annulé le 14 août 1952
Investissement 14,3 millions de dollars[1]
Nombre construits 2 prototypes
Équipage
5
Motorisation
Moteur Pratt & Whitney J57
Nombre 8
Type Turboréacteurs
Poussée unitaire 38 kN
Dimensions
Envergure 62 8 m
Longueur 51 2 m
Hauteur 18 4 m
Surface alaire 486 7 m2
Masses
À vide 69 407 kg
Avec armement 73 000 kg
Maximale 140 000 kg
Performances
Vitesse maximale 818 km/h
Vitesse de décrochage 212 km/h
Plafond 16 200 m
Vitesse ascensionnelle 322 8 m/min
Rayon d'action 4 700 km
Charge alaire 150 kg/m2
Armement
Interne 2 canons de 20 mm dans la queue
Externe 33 tonnes de bombes

Le Convair YB-60 est un prototype de bombardier destiné à l'United States Air Force, développé à partir du B-36 Peacemaker, annulé le 14 août 1952.

Conception et développement[modifier | modifier le code]

Le 25 août 1950, Convair propose officiellement une version à ailes en flèche du B-36 avec propulsion intégralement à réaction. L'United States Air Force est suffisamment intéressée pour que le 15 mars 1951, elle autorise Convair à modifier deux B-36F (49-2676 et 49-2684) en B-36G. Comme l'avion va être radicalement différent du B-36 actuel, sa désignation est rapidement remplacée par YB-60.

Le YB-60 partage 72 % des pièces avec son prédécesseur à moteurs à pistons. Les fuselages des deux avions sont en grande partie identiques, bien que le YB-60 ait un nez plus long, en aiguille, avec les instruments de sonde, au lieu du nez arrondi du B-36, et l'empennage est nouveau, revu en fonction des ailes. Les ailes en flèche utilisent beaucoup de pièces du B-36, avec un insert en forme de coin à l'emplanture pour rejeter les ailes plus en arrière que celles du B-36.

Le concurrent non officiel pour un contrat avec l'Air Force est le Boeing B-52 Stratofortress. La proposition de Convair est sensiblement moins chère que celle de Boeing, car elle n'implique que la modification d'une conception existante plutôt que de partir de zéro. Comme le B-52, il est pourvu de huit turboréacteurs Pratt & Whitney J57-P-3 montés par paires dans quatre nacelles situées sous les ailes.

Au lieu d'un équipage de quinze membres comme le B-36, l'équipage du YB-60 ne compte que 10 hommes. L'armement défensif du B-60 de production B-60 serait semblable à celui du B-36.

Le Convair YB-60 numéro de série 49-2676 effectue son vol inaugural le 18 avril 1952, piloté par Beryl Erickson. L'avion Convair est battu par le Boeing YB-52 qui prend l'air trois jours avant, il est bientôt évident qu'il gagnera peu d'autres épreuves face au bombardier de Boeing. Le YB-60 est environ 100 mph (160 km/h) plus lent que le YB-52 et connait également de graves problèmes de maintenance. Il transporte une charge plus lourde de bombe - 72 000 livres contre 43 000 (20 tonnes) pour le YB-52 - mais l'Air Force aérienne ne voit pas l'apport de la capacité supplémentaire vu les autres inconvénients du YB-60 (plus tard, la modification « Big Belly » augmente la charge de bombes du B-52 à 60 000 livres).

En conséquence, le programme d'essais en vol est annulé le 20 janvier 1953 après 66 heures de vol cumulées, et le second prototype ne sera jamais achevé. La cellule est construite, mais n'est pas équipée de moteurs et de divers autres équipements. Comme Convair termine son contrat sur les prototypes de manière satisfaisante, les deux YB-60 sont officiellement acceptés par l'Armée de l'Air en 1954. L'avion opérationnel n'a jamais revolé, et les deux cellules sont ferraillées en juillet.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Meyers Jacobsen et Ray Wagner, B-36 in action, Carrollton, Tex, Squadron/Signal Publications, coll. « Aircraft in Action » (no 42),‎ 1980 (ISBN 0-897-47101-6).
  • (en) Lloyd S. Jones, U.S. bombers : B-1 1928 to B-1 1980s, Fallbrook, Calif, Aero Publishers,‎ 1974, 2e éd. (1re éd. 1962) (ISBN 0-816-89126-5).
  • (en) Marcelle Size Knaack, Post-World War II bombers, 1945-1973, Office of Air Force History,‎ 1988 (ISBN 0-160-02260-6).


Liens externes[modifier | modifier le code]