Ryan FR Fireball

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Ryan FR-1 Fireball Su-27 silhouette.svg
FR-1 Fireball.jpg Vue de l'avion

Constructeur Drapeau : États-Unis Ryan Aeronautical Company
Rôle Chasseur embarqué
Premier vol
Mise en service 1945
Nombre construits 66
Équipage
1 pilote
Motorisation
Moteur Wright R-1820-72w Cyclone 9 + General Electric J31 (en)
Nombre 2
Type Moteur en étoile + Turboréacteur
Puissance unitaire 1 350 ch
Poussée unitaire 726 kgp
Dimensions
Envergure 12,19 m
Longueur 9,85 m
Hauteur 4,24 m
Surface alaire 24,54 m2
Masses
À vide 3 488 kg
Maximale 5 285 kg
Performances
Vitesse maximale 686 km/h
Plafond 8 260 m
Rayon d'action 829 km
Armement
Interne 4 mitrailleuses Browning M2 de 12,7 mm
Externe 454 kg de bombes ou de roquettes

Le Ryan FR-1 Fireball était un avion de chasse embarqué. Il fut techniquement le premier avion à réaction à apponter et décoller d'un porte-avions[1].

Conception[modifier | modifier le code]

En 1942, neuf bureaux d'études furent contactés par l'US Navy pour le développement d'un chasseur à propulsion mixte (piston et réacteur). Le moteur à piston devant être le mode de propulsion principal (en croisière) tandis que le réacteur devait servir dans les phases d'accélération, de montée et lors de combat.

Le projet de Ryan, Model 28, fut déclaré vainqueur. Au vu de ses performances théoriques dues à son réacteur, il devait être principalement utilisé contre les kamikazes. La fin de guerre a fortement perturbé son développement.

En service[modifier | modifier le code]

Le premier vol du FR-1 Fireball eu lieu le , et sans son réacteur, ce dernier fut rajouté quelques jours plus tard. Une première commande de 600 exemplaires fut passée le 31 janvier 1945. Les livraisons commencèrent en mars 1945 au sein de la VF-66 ils ne furent jamais engagés au combat. À la fin de guerre, après 66 exemplaires produits, les 34 derniers exemplaires de la 1re série furent annulées ainsi que le reste de la commande. Seuls les 17 premiers exemplaires furent affectés à une escadrille de chasse le reste fut utilisé pour divers tests.

Le premier avion à réaction à apponter sans le vouloir[modifier | modifier le code]

Le 6 novembre 1945, un Fireball apponta sur le porte-avions d'escorte USS Wake Island (en). Lors de la procedure d'approche le moteur à piston s'arrêta brusquement et le pilote dut allumer en urgence le réacteur. L'avion et son pilote appontèrent sains et saufs, et le FR-1 devient par la même occasion le premier avion à réaction à apponter. Lors de cette manœuvre, le Fireball accrocha le dernier brin et fut stoppé par la barrière d'arrêt d'urgence[2],[3].

Variantes[modifier | modifier le code]

  • XFR-1 : Prototype
  • FR-1D : Chasseur diurne
  • FR-1N : Chasseur de nuit doté d'un radar
  • FR-2 : Version dotée d'un moteur en étoile plus puissant (1 exemplaire modifié)
  • XF2R-1 : Prototype équipé d'un turbopropulseur à la place du moteur à pistons (1 exemplaire).

FR-1 trials CV-4 May1945.jpg

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Développement lié

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il décollait du porte-avions en utilisant uniquement son moteur à piston, mais étant équipé d'un réacteur il fut considéré comme le premier jet à décoller d'un porte-avions.
  2. http://www.militaryfactory.com/aircraft/detail.asp?aircraft_id=828
  3. Les Avions, Tome 5 Ed. Elsevier page 13

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Brown, Eric. Wings on My Sleeve: The World's Greatest Test Pilot tells his Story. London: Orion Books, 2006. ISBN 0-297-84565-9.
  • Ginter, Steve. Ryan FR-1 Fireball and XF2R-1 Darkshark, Naval Fighters Number 28. Simi Valley, California: Ginter Books, 1995. ISBN 0-942612-28-0.
  • Green, William. "Ryan FR-1 Fireball". 'War Planes of the Second World War, Volume Four: Fighters. London: Macdonald & Co. (Publishers) Ltd., Sixth impression 1969, First edition 1961, pp. 186–187. ISBN 0-356-01448-7.
  • Green, William and Gordon Swanborough. "Ryan FR-1 Fireball". WW2 Fact Files: US Navy and Marine Corps Fighters. London: Macdonald and Jane's, 1976, pp. 66–68. ISBN 0-356-08222-9.
  • McDowell, Ernest. FR-1 Fireball (Mini in action number 5). Carrollton, Texas: Squadron/Signal Publications Inc., 1995. ISBN 0-89747-344-2.
  • Swanborough, Gordon and Peter M. Bowers. United States Navy Aircraft since 1911. London: Putnam Aeronautical Books, Third edition 1990. ISBN 0-85177-838-0.

Sources[modifier | modifier le code]

  • John Batchelor (trad. Jean-Pierre Dauliac), L'Univers des avions : 1945 à nos jours [« The Complete Encyclopedia of Flight 1945 - 2005 »], Paris, Gründ,‎ mars 2007, 317 p. (ISBN 978-2-7000-1642-0)