Martin PBM Mariner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Martin PBM Mariner
{{#if:
Un PBM Mariner de l'United States Navy en vol en 1956.
Un PBM Mariner de l'United States Navy en vol en 1956.

Constructeur Drapeau : États-Unis Glenn L. Martin Company
Rôle Hydravion de patrouille maritime/bombardier
Statut Retiré du service
Premier vol 18 février 1939
Mise en service Septembre 1940
Nombre construits 1 285
Équipage
7 membres
Motorisation
Moteur Wright R-2600-12 Cycllone 14
Nombre 2
Type 14 cylindres en double étoile
Puissance unitaire 1 700
Dimensions
PBM-5S BuAer 3 side view.jpg
Envergure 36 m
Longueur 23 5 m
Hauteur 5 33 m
Surface alaire 131 m2
Masses
À vide 15 048 kg
Avec armement 25 425 kg
Performances
Vitesse maximale 330 km/h
Plafond 6 040 m
Vitesse ascensionnelle 4 1 m/min
Rayon d'action 4 800 km
Armement
Interne 3 mitrailleuses Browning M2 de 12,7 mm (cal .50) (Nez, tourelle dorsale et tourelle de queue)
Externe 1 800 kg de bombes ou de charges de profondeur ou 2 torpilles Mark 13 FIDO

Le Martin PBM Mariner est un hydravion utilisé par la marine des États-Unis dans les années 1930 et 1940. « PB » signifie « Patrol Boat », le « M » étant la marque de la société Martin, son constructeur.

Historique[modifier | modifier le code]

Il est conçu pour compléter le PBY Catalina déjà en service. 1366 exemplaires sont construits, dont le premier vole le 18 février 1939 et son entrée en service est réalisée en septembre 1940.

Le PBM Mariner est un avion patrouilleur avec aile en mouette. Il peut être armé de bombes, de torpilles ou de charges de profondeur pour la lutte anti-sous-marine. L'appareil est doté de cinq mitrailleuses en tourelles et de baies de stockage de bombes dans les nacelles des moteurs. Sa voilure est en forme d'aile de mouette et ses deux dérives sont inclinées. Un radar de recherche est monté juste au-dessus et derrière le cockpit. Le PBM est équipé de flotteurs rétractables sous les aile après le décollage articulés vers l'intérieur, tandis que le PBM-3 a des flotteurs fixes. Aussi le fuselage du PBM-3 est d'environ 1 mètre plus long que le PBM. Certains PBM ont été équipés de RATO afin de pouvoir décoller à partir de fleuves.

La Royal Air Force acquiert 32 PBM-3B Mariner. Ils ne sont pas utilisés à temps pour les combats et certains sont retournés à la marine des États-Unis et douze autres sont transférés à la Royal Australian Air Force pour le transport de troupes et de marchandises. La marine hollandaise acquiert dix-sept PBM-5A Mariner à la fin de 1955, pour le mettre en service dans l'ex-Nouvelle-Guinée néerlandaise. Le PBM-5A est un avion amphibie avec le train d'atterrissage rétractable. Les moteurs sont des Pratt & Whitney R-2800-34 de 2 100 ch. Après plusieurs incidents, les néerlandais retirent l'avion du service en janvier 1960.

En opération[modifier | modifier le code]

PBM-3 Mariner de l'US Navy.

Le PBM Mariner coule son premier sous-marin le 30 juin 1942 (U-158) près des Bermudes. Un total de 12 sous marins allemands sont envoyés par le fonds par les PBM. Dans le pacifique, ils sont de tous les fronts et participent à la libération de Saïpan et des Philippines.

Après la guerre, les PBM prennent part au programme d'essais atomiques dans le Pacifique, et servent également pendant la Guerre de Corée.

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de l'Australie Australie
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas

Variantes[modifier | modifier le code]

Les différentes versions seront le:

  • XPBM-1, prototype
  • PBM-1 construit à 22 exemplaires
  • PBM-3B construit à 32 exemplaires
  • PBM-3C construit à 274 exemplaires
  • PBM-3D construit à 201 exemplaires
  • PBM-3R construit à 50 exemplaires
  • PBM-3S construit à 156 exemplaires
  • XPBM-5A, prototype
  • PBM-5 construit à 548 exemplaires (de 1944 à 1949)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Jim Winchester, American Military Aircraft: A Century of Innovation, Metro Books, 2005 (ISBN 978-0-7607-6982-9)