SM-62 Snark

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
SM-62 Snark
Image illustrative de l'article SM-62 Snark
Lancement d'un Snark
Présentation
Fonction Missile de croisière sol-sol
Constructeur Northrop
Déploiement 1961-1961
Caractéristiques
Moteur 1 × Pratt & Whitney J57
2 × boosters Aerojet-General à carburant solide
Masse au lancement 21 839 kg sans booster, 27 200 kg avec booster
Longueur 20,47 m
Envergure 12,88 m
Vitesse 1 050 km/h
Portée 10 180 km
Altitude de croisière 15,320 km
Charge Nucléaire W39 Y1
Guidage inertiel
Plateforme de lancement Rampe de lancement mobile

Le SM-62 Snark était un missile de croisière intercontinental transportant une ogive nucléaire. Fabriqué par Northrop à 30 exemplaires, il fut mis en service par le Strategic Air Command (SAC) de 1960 à 1961[1]. Son nom est un hommage au Snark de Lewis Carroll.

Historique[modifier | modifier le code]

Décollage d'un missile de croisière SM-62.

Le Snark fut mis au point comme moyen de riposte nucléaire contre l'Union soviétique à une époque où les missiles balistiques intercontinentaux étaient encore en phase de développement. C'est le seul missile de croisière intercontinental jamais mis en service par les forces armées des États-Unis. Le premier entra en alerte opérationnel le 18 mars 1960. L'arrivée des ICBM, ainsi que des performances moindres que souhaitées, ont provoqué son retrait dès juin 1961.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Stephen I. Schwartz, Atomic Audit : The Costs and Consequences of U.S. Nuclear Weapons Since 1940, Brookings Institution,‎ mars 1998, 500 p. (lire en ligne), p. 193

Liens externes[modifier | modifier le code]