Grumman F9F Panther

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Grumman F9F-2 Panther Su-27 silhouette.svg
F9F CV21 Korea.JPEG Vue de l'avion

Constructeur Drapeau : États-Unis Grumman
Rôle Avion de chasse
Premier vol
Mise en service 1949
Date de retrait 1958
Nombre construits 1 376 (hors Cougar)
Équipage
1
Motorisation
Moteur Pratt & Whitney J42-P-6
Nombre 1
Type Turboréacteur
Dimensions
Envergure 11,60 m
Longueur 11,30 m
Hauteur 3,80 m
Surface alaire 23 m2
Masses
À vide 4 220 kg
Avec armement 6 456 kg
Maximale 7 462 kg
Performances
Vitesse maximale 925 km/h
Plafond 13 600 m
Vitesse ascensionnelle 1 560 m/min
Armement
Interne 4 canons de 20 mm
Externe 910 kg de charge (2 bombes de 454 kg ou 6 roquettes de 127 mm, réservoirs, etc.)
Pix.gif Grumman F9F-8 Cougar Su-27 silhouette.svg
F9F Cougar.jpg Vue de l'avion

Constructeur Drapeau : États-Unis Grumman
Rôle Avion de chasse
Premier vol
Mise en service 1952
Date de retrait 1965
Nombre construits 1943
Équipage
1
Motorisation
Moteur Pratt & Whitney J48-P-8A
Nombre 1
Type turboréacteur
Poussée unitaire 38 kN
Dimensions
Envergure 12,90 m
Longueur 10,50 m
Hauteur 3,70 m
Surface alaire 31 m2
Masses
À vide 5 382 kg
Avec armement 9 116 kg
Maximale 11 232 kg
Performances
Vitesse maximale 1 041 km/h
Plafond 12 800 m
Vitesse ascensionnelle 1 752 m/min
Rayon d'action 1 689 km
Armement
Interne 4 canons de 20 mm
Externe 910 kg de charge (bombes, réservoirs, etc.)

Le Grumman F9F Panther est un avion de chasse à réaction américain conçu à la fin des années 1940. Destiné à être embarqué à bord de porte-avions, il a été utilisé au combat pendant la Guerre de Corée et construit à pratiquement 1 400 exemplaires.

Les versions équipées d'ailes en flèches ont reçu la désignation de Cougar. Construites à un peu moins de 2 000 exemplaires, elles n'ont pratiquement pas été utilisées au combat mais, comme les Panther, ont équipé la patrouille acrobatique des Blue Angels.

Conception[modifier | modifier le code]

Le Panther[modifier | modifier le code]

En 1946, Grumman lance un projet interne désigné G-79, correspondant à un avion de chasse monoplace avec plusieurs motorisations possibles. Quelques mois plus tard, l'utilisation d'un réacteur J42 (un Rolls-Royce Nene construit sous licence) est proposée. Un contrat est alors signé avec l'US Navy pour la construction de trois prototypes : deux XF9F-2 avec le réacteur J42, et un XF9F-3 avec un réacteur Allison J33. L'utilisation du J33 est prévue en solution de secours, en cas de problèmes avec le J42.

Le premier XF9F-2 fait son vol inaugural le 21 novembre 1947[1]. Les essais montrent des problèmes de stabilité qui sont corrigés par quelques modifications de la structure. Début 1948, des réservoirs de carburants sont ajoutés au bout des ailes. Le XF9F-3 fait son premier vol le 16 août 1948.

Le premier F9F-2 de série vole en août 1949. Il est équipé de 4 canons de 20 mm et d'un siège éjectable. En cours de production, le réacteur J42 initial est remplacé par un J42-P-8 d'une puissance de 2270 kgp, pouvant être augmentée par injection d'eau pour le décollage. Les F9F-2 reçoivent également 4 pylônes sous les ailes pour pouvoir emporter des réservoirs, des bombes ou des roquettes. Un petit nombre de F9F-2 seront modifiés en avions de reconnaissance, en enlevant les canons pour les remplacer par deux caméras.

Seuls 54 exemplaires du Panther sont livrés avec un réacteur J33, sous la désignation F9F-3. En effet, le réacteur J42 s'avère nettement supérieur et la production de cette version est arrêtée, et tous les F9F-3 livrés sont remotorisés.

En 1950, deux avions sont prélevés sur les chaines de montage et modifiés en F9F-4, avec un fuselage allongé pour augmenter la capacité en carburant, une dérive agrandie et un réacteur Allison J33-A-16 fournissant 2 837 kgp (soit 25 % de puissance supplémentaire). Le premier vol de cette version a lieu le 5 juillet 1950. Sa capacité d'emport en armement est portée à 1 570 kg. Le réacteur J33-A-16 s'avère cependant peu fiable, et de nombreux F9F-4 seront modifiés en F9F-5.

Cette version F9F-5 conserve les améliorations du F9F-4, à l'exception du réacteur qui est un Pratt & Whitney J48 (en fait un Rolls-Royce Tay (en) construit sous licence). Elle fait son premier vol le 21 décembre 1949 et les livraisons commencent fin 1950. Ces avions remplacent alors les F9F-2 dans les unités opérationnelles. Une version de reconnaissance F9F-5P est réalisée à partir du F9F-5, dont les canons sont supprimés et le nez modifié pour accueillir des caméras.

Le Cougar[modifier | modifier le code]

En 1951, pendant la Guerre de Corée, l'apparition du MIG-15 pousse l'US Navy à réclamer une version du Panther avec des ailes en flèches, pour améliorer les performances. Trois F9F-5 sont modifiés par Grumman avec une aile entièrement nouvelle, un fuselage légèrement allongé et diverses autres modifications aérodynamiques. La capacité en carburant est inférieure à cause de la suppression des réservoirs en bout d'aile, qu'un nouveau réservoir de fuselage ne compense pas complètement.

Le premier F9F-6 fait son vol inaugural le 20 septembre 1951. Après quelques modifications, cette nouvelle version se révèle non seulement plus rapide, mais offre également un meilleur comportement en vol. La production en série est lancée aussitôt, les F9F-6 recevant un réacteur J48 plus puissant à partir du 30e exemplaire. Soixante d'entre eux sont modifiés en avion de reconnaissance, en remplaçant les canons par des caméras. Une version F9F-7 est réalisée en parallèle, avec un réacteur Allison J33-A-16 identique à celui des F9F-4. Comme pour ceux-ci, le manque de fiabilité du J33 conduit cependant à livrer les 50 derniers F9F-7 avec un réacteur J48 et à remotoriser la plupart de ceux déjà construits.

Afin de réduire la vitesse de décrochage et d'améliorer l'autonomie, une version F9F-8 est développée par Grumman en 1953. Pour cela, le fuselage est allongé de 20 cm et l'aile à nouveau modifiée. Un réacteur J48 légèrement plus puissant est également installé. Le vol d'un F9F-8 a lieu le 18 janvier 1954. En cours de production, les avions reçoivent une perche de ravitaillement en vol et la capacité d'emport du nouveau missile air-air AIM-9 Sidewinder.

Un certain nombre d'exemplaires sont modifiés en F9F-8B destinés au bombardement : leur avionique est modifiée avec notamment l'ajout d'un système de bombardement à basse altitude, et ils peuvent emporter une bombe atomique. Une version F9F-8P de reconnaissance fait son premier vol le 18 février 1955, avec un nez complètement modifié pour permettre l'emport de caméras. Enfin, une version biplace d'entraînement F9F-8T est réalisée, avec un fuselage allongé de 86 cm pour installer le second poste de pilotage et deux canons sur quatre supprimés. Financée au départ sur les fonds propres de Grumman, cette version fait son premier vol le 4 avril 1956. L'US Navy en commande finalement 400 exemplaires qui entrent en service en 1957.

Carrière[modifier | modifier le code]

Les premiers exemplaires à avoir été mis en service sont les F9F-3, en mai 1949. Les Panther quittent les unités de combat en 1956 mais restent utilisés pour l'entrainement jusqu'en 1958. Les F9F-5 restants sont alors convertis soit en drones télécommandés, soit en avion de contrôle de drones. Les derniers d'entre eux sont définitivement retirés au milieu des années 1960.

Les Cougar sont mis en service à partir de 1952. Leur carrière est cependant assez brève à cause de l'arrivée d'une nouvelle génération d'avions plus performants, notamment le F-8 Crusader et le A-4 Skyhawk. Retirés des unités de première ligne dès la fin des années 1950, les Cougars sont réformés au milieu des années 1960.

La patrouille des Blue Angels est équipée de F9F-2 Panther en août 1949. Ils sont remplacés par des F9F-5 en novembre 1951, puis par des F9F-8 Cougar en 1954. Ces derniers seront à leur tours remplacés par des Grumman F-11 Tiger en 1957.

L'Argentine reçoit 24 F9F-2 entièrement révisés en 1958 et deux F9F-8T en 1962. Ces avions ne peuvent cependant pas être embarqués sur le porte-avions Independencia, et sont donc basés à terre. Ils seront conservés jusqu'en 1969.

Engagements[modifier | modifier le code]

Les Panther américains ont été engagés lors de la Guerre de Corée, pendant laquelle ils ont surtout effectué des missions d'attaque au sol. Malgré tout, ils ont remporté plusieurs victoires aériennes.

Le Panther fut le premier avion à réaction de l'US Navy à abattre en combat aérien deux Yakovlev Yak-9 ennemis, en juillet 1950. Le 9 novembre 1950, le Lieutenant Commander William T. Amen, du Squadron VF-111 avec un F9F-2B basé sur le porte-avions USS Philippine Sea, devint le premier pilote embarqué américain à s'adjuger un MiG-15 du 139e Régiment de chasse soviétique. Au total, cinq MIG-15 furent abattus avec un Panther.

Les Cougar sont arrivés trop tard pour participer à la Guerre de Corée, et ont été retirés trop tôt pour celle du Viêt Nam. Cependant, quatre biplaces F9F-8T ont été brièvement utilisés pour diriger des missions d'attaque par les Marines au début de ce dernier conflit.

Quatre Panther argentins ont été détruits au sol lors d'un coup d'État en avril 1963. D'autres ont effectué quelques patrouilles aériennes en 1965, lors d'un bref conflit frontalier avec le Chili.

Variantes[modifier | modifier le code]

Un F9F-2 Panther avec ses ailes repliées
  • XF9F-2 : prototype avec un réacteur J42 (2 exemplaires)
  • XF9F-3 : prototype avec un réacteur J33 (1 exemplaire)


  • F9F-2 Panther : première version de série avec réacteur J42 (564 exemplaires)
  • F9F-3 : première version de série avec réacteur J33 (54 exemplaires)
  • F9F-4 : fuselage allongé, réacteur J33-A-16 (106 exemplaires)
  • F9F-5 : fuselage allongé, réacteur J48 (616 exemplaires)
  • F9F-5P : version de reconnaissance (36 exemplaires)


  • F9F-6 Cougar : ailes en flèche, nouveaux réacteurs (646 exemplaires)
  • F9F-6P : version de reconnaissance (60 avions modifiés)
  • F9F-7 : réacteur J33-A-16 (187 exemplaires)
  • F9F-8 : aile modifiée, plus de carburant (601 exemplaires)
  • F9F-8P : version de reconnaissance (110 exemplaires)
  • F9F-8T : version biplace d'entraînement (399 exemplaires)

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Meyer 2002

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Roy Grossnick et William J. Armstrong, United States naval aviation, 1910-1995, Washington, D.C, Naval Historical Center, Dept. of the Navy For sale by the U.S. G.P.O., Supt. of Docs,‎ 1997 (ISBN 0-160-49124-X).
  • Meyer, Corwin H. "Grumman Panther". Flight Journal, October 2002.
  • (en) George Schnitzer, Panthers over Korea, Baltimore, Publish America,‎ 2007 (ISBN 1-424-17942-4).
  • (en) Jim Sullivan, F9F Panther/Cougar in action, Carrollton, Texas, Squadron/Signal Publications,‎ 1982 (ISBN 0-897-47127-X).
  • (en) John W. R. Taylor, Combat Aircraft of the World from 1909 to the present, New York, G.P. Putnam's Sons,‎ 1969 (ISBN 0-425-03633-2), « Grumman F9F Cougar ».
  • (en) Jim Winchester, Military aircraft of the Cold War (The Aviation Factfile), London, Grange Books,‎ 2006 (ISBN 1-840-13929-3).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]