Vineuil (Loir-et-Cher)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vineuil.
Vineuil
La mairie.
La mairie.
Blason de Vineuil
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Loir-et-Cher
Arrondissement Blois
Canton Vineuil
(chef-lieu)
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Blois
Maire
Mandat
François Fromet
2014-2020
Code postal 41350
Code commune 41295
Démographie
Gentilé Vinoliens
Population
municipale
7 638 hab. (2014)
Densité 342 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 34′ 53″ nord, 1° 22′ 24″ est
Altitude Min. 68 m – Max. 100 m
Superficie 22,34 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loir-et-Cher

Voir sur la carte administrative de Loir-et-Cher
City locator 14.svg
Vineuil

Géolocalisation sur la carte : Loir-et-Cher

Voir sur la carte topographique de Loir-et-Cher
City locator 14.svg
Vineuil

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vineuil

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vineuil
Liens
Site web http://www.vineuil41.fr

VineuilPrononciation du titre dans sa version originale Écouter est une commune française située dans le département de Loir-et-Cher en région Centre-Val de Loire. Ses habitants s'appellent les Vinoliens et Vinoliennes. Située dans l'agglomération blésoise, elle est la quatrième commune du département après Blois, Vendôme et Romorantin-lanthenay.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Vineuil est située dans la vallée de la Loire, à 4 km au sud-est de Blois[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Du latin vinea (« vignoble ») avec le gaulois ialo (« clairière, défrichement, champ »)[réf. souhaitée].

Histoire[modifier | modifier le code]

Entre le 29 janvier 1939 et le 8 février, plus de 3 100 réfugiés espagnols fuyant l'effondrement de la république espagnole devant Franco, arrivent dans le Loir-et-Cher. Devant l'insuffisance des structures d'accueil (les haras de Selles-sur-Cher sont notamment utilisés), 47 villages sont mis à contribution[2], dont Vineuil[3]. Les réfugiés, essentiellement des femmes et des enfants, sont soumis à une quarantaine stricte, vaccinés, le courrier est limité, le ravitaillement, s'il est peu varié et cuisiné à la française, est cependant assuré[4]. Au printemps et à l'été, les réfugiés sont regroupés à Bois-Brûlé (commune de Boisseau)[5].

Articles détaillés : Retirada et Histoire du Loir-et-Cher.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1958 mars 2001 Robert Moreau Divers droite[6] conseiller général
mars 2001 mars 2008 Jean-Luc Portevin Divers droite[6] conseiller général
mars 2008 mars 2014 Christian Mary PS  
mars 2014 en cours François Fromet DVG  

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Les personnalités exerçant une fonction élective dont le mandat est en cours et en lien direct avec le territoire de la commune de Vineuil sont les suivantes :

Élection Territoire Titre Nom Début de mandat Fin de mandat
Municipales Vineuil Maire Christian Mary 2008 2014
Cantonales Vineuil Conseiller général Claude Gorge 1 février 2009 2015
Législatives 1re circonscription Député Denys Robiliard juin 2017
Régionales Centre-Val de Loire Président du conseil régional François Bonneau 2015
Présidentielles France Président de la République François Hollande mai 2017

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[8],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 7 638 habitants, en augmentation de 8,73 % par rapport à 2009 (Loir-et-Cher : 1,71 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 853 2 000 1 991 2 083 2 055 2 039 2 138 2 215 2 188
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 138 2 067 2 060 1 911 1 841 1 930 1 845 1 830 1 866
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 852 1 944 1 896 1 821 1 769 1 758 1 810 1 958 2 097
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
2 659 3 466 4 393 5 263 6 253 6 651 6 945 7 214 7 638
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (23,9 %) est en effet supérieur au taux national (21 6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (26.3 %). À l'instar des répartitions nationales et départementales, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51,6 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 48,4 % d’hommes (0 à 14 ans = 18,8 %, 15 à 29 ans = 16 %, 30 à 44 ans = 18,7 %, 45 à 59 ans = 24 %, plus de 60 ans = 22,4 %) ;
  • 51,6 % de femmes (0 à 14 ans = 17,4 %, 15 à 29 ans = 14,8 %, 30 à 44 ans = 19,1 %, 45 à 59 ans = 23,5 %, plus de 60 ans = 25,2 %).
Pyramide des âges à Vineuil en 2007 en pourcentage[11]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,7 
90  ans ou +
2,1 
6,4 
75 à 89 ans
8,6 
15,3 
60 à 74 ans
14,5 
24,0 
45 à 59 ans
23,5 
18,7 
30 à 44 ans
19,1 
16,0 
15 à 29 ans
14,8 
18,8 
0 à 14 ans
17,4 
Pyramide des âges du département de Loir-et-Cher en 2007 en pourcentage[12]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,6 
90  ans ou +
1,6 
8,3 
75 à 89 ans
11,5 
14,8 
60 à 74 ans
15,7 
21,4 
45 à 59 ans
20,6 
20,3 
30 à 44 ans
19,2 
16,2 
15 à 29 ans
14,7 
18,5 
0 à 14 ans
16,7 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Voies[modifier | modifier le code]

194 odonymes recensés à Vineuil
au 30 mars 2014
Allée Ave. Bld Carr. Chemin Cité Clos Imp. Pass. Place Pont Promenade Route Rue Ruelle Sentier Square Autres Total
10 5 [N 1] 0 0 20 0 1 [N 2] 6 [N 3] 0 7 [N 4] 1 [N 5] 2 [N 6] 4 [N 7] 122 1 [N 8] 1 [N 9] 0 14 [N 10] 194
Notes « N »
  1. Avenue Charles de Gaulle, Avenue des Noëls, Avenue des Tailles, Avenue du Grain d'Or et Avenue Paul Valéry.
  2. Clos de Bellevue.
  3. Impasse André de Chenier, Impasse des Mangottes, Impasse des Noisetiers, Impasse du Cosson, Impasse du Pavillon et Impasse Jacqueline Auriol.
  4. Place du 8-Mai-1945, Place du 11 novembre, Place de l'Église, Place Jacques Tati, Place Jules Verne, Place Marcel Pagnol et Place Polch.
  5. Pont Charles de Gaulle.
  6. Promenade de l'Hôtel de Ville et Promenade des Paradis.
  7. Route de Chambord, Route de Morest, Route de Saint-Claude-de-Diray et Route de Saint-Dyé.
  8. Ruelle des Girards.
  9. Sentier de Pimpeneau.
  10. Autres voies non identifiées en relation avec des écarts, lieux-dits, hameaux, zones industrielles, lotissements, résidences, quartiers, parcs, etc.
Sources : rue-ville.info & annuaire-mairie.fr & perche-gouet.net & OpenStreetMap

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le collège Marcel-Carné.
  • Pont Saint-Michel sur le Cosson et ponts chartrains (ou chastrés).
  • Collège Marcel-Carné.
  • Collège Notre-Dame de Vineuil.
  • Écoles les Girards.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Vineuil (Loir-et-Cher).svg

Les armoiries de Vineuil se blasonnent ainsi :

De sinople à la fasce abaissée d'or, à la botte d'asperges d'argent liée de sable brochant sur le tout.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Cliquez ici pour voir l'emplacement de Vineuil sur Google Maps
  2. Jeanine Sodigné-Loustau, « L'accueil des réfugiés civils espagnols de 1936 à 1940. Un exemple : la région Centre », Matériaux pour l'histoire de notre temps. 1996, no 44. p. 43.
  3. Jeanine Sodigné-Loustau, op. cit., p. 47.
  4. Jeanine Sodigné-Loustau, op. cit., p. 43-44.
  5. Jeanine Sodigné-Loustau, op. cit., p. 46.
  6. a et b [1]
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  11. « Évolution et structure de la population à Vineuil en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 11 octobre 2010)
  12. « Résultats du recensement de la population du Loir-et-Cher en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 11 octobre 2010)
  13. Adolphe Robert, Edgar Bourloton et Gaston Cougny, Dictionnaire des parlementaires français comprenant tous les membres des assemblées françaises et tous les ministres français : depuis le 1er mai 1789 jusqu'au 1er mai 1889, vol. 1, Paris, Bourloton, , 622 p. (lire en ligne), p. 281

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]