Le Thoureil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Thoureil
Les bords de Loire dans le village du Thoureil.
Les bords de Loire dans le village du Thoureil.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Maine-et-Loire
Arrondissement Saumur
Canton Doué-la-Fontaine
Intercommunalité C.C. du Gennois
Code postal 49350
Code commune 49346
Démographie
Gentilé Thoureillais, Thoureillaise
Population 444 hab. (2013)
Densité 40 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 22′ 19″ nord, 0° 15′ 55″ ouest
Altitude 35 m
Min. 17 m
Max. 84 m
Superficie 11,02 km2
Historique
Date de fusion 1er janvier 2016
Commune(s) d’intégration Gennes-Val-de-Loire
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire

Voir sur la carte administrative de Maine-et-Loire
City locator 15.svg
Le Thoureil

Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire

Voir sur la carte topographique de Maine-et-Loire
City locator 15.svg
Le Thoureil

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Le Thoureil

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Le Thoureil

Le Thoureil est une ancienne commune française située dans le département de Maine-et-Loire, en région Pays de la Loire, devenue le , une commune déléguée de la commune nouvelle de Gennes-Val-de-Loire[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune du Nord Saumurois, Le Thoureil est un petit village d’Anjou situé sur la rive gauche de la Loire, qui se trouve au nord de Gennes, sur les routes D 132, Saint-Rémy-la-Varenne / Gennes, et D 156, Louerre[2]. Les villes importantes les plus proches[3] sont Saumur à 19 km et Angers à 24 km.

La commune du Thoureil regroupe les villages du Thoureil proprement dit, de Bessé, de Saint-Maur-sur-Loire et de Bourgneuf.

Son territoire occupe une superficie de 1 102 hectares[4] sur la rive gauche de la Loire.

Histoire[modifier | modifier le code]

Plusieurs menhirs et dolmens témoignent d'une présence depuis le Néolithique. Au VIe siècle, Saint-Maur fonde une abbaye qui sera détruite, puis reconstruite, fortifiée durant la Guerre de Cent Ans, puis rénovée au XVIIIe siècle.

Le 1er janvier 2016, Le Thoureil doit intégrer la commune nouvelle de Gennes-Val-de-Loire regroupant cinq des dix communes membres de la communauté de communes du Gennois, dont la création a été officialisée par arrêté préfectoral du 5 octobre 2015[5].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 mars 2014 Jean-Luc Lermite   Cadre commercial retraité
mars 2014   Michel Sire[6]   Professeur d'EPS au collège Paul-Eluard de Gennes
Les données manquantes sont à compléter.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune est membre de la communauté de communes du Gennois[7], elle-même membre du syndicat mixte Pays de Loire en Layon.

Population et société[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[9],[Note 1].

En 2013, la commune comptait 444 habitants, en augmentation de 6,22 % par rapport à 2008 (Maine-et-Loire : 3,2 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1876 1881 1886 1891
135 147 163 180 194 563 612 558 566
1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946
542 479 470 533 439 475 455 460 467
1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2012
477 377 365 347 359 355 360 417 446
2013 - - - - - - - -
444 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (31,9 %) est en effet supérieur au taux national (21,8 %) et au taux départemental (21,4 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,8 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,9 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2008, la suivante :

  • 49,2 % d’hommes (0 à 14 ans = 19,5 %, 15 à 29 ans = 10,2 %, 30 à 44 ans = 13,7 %, 45 à 59 ans = 26,3 %, plus de 60 ans = 30,2 %) ;
  • 50,8 % de femmes (0 à 14 ans = 16,5 %, 15 à 29 ans = 8 %, 30 à 44 ans = 18,9 %, 45 à 59 ans = 23,1 %, plus de 60 ans = 33,4 %).
Pyramide des âges à Le Thoureil en 2008 en pourcentage[12]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90  ans ou +
0,9 
10,7 
75 à 89 ans
11,3 
19,5 
60 à 74 ans
21,2 
26,3 
45 à 59 ans
23,1 
13,7 
30 à 44 ans
18,9 
10,2 
15 à 29 ans
8,0 
19,5 
0 à 14 ans
16,5 
Pyramide des âges du département de Maine-et-Loire en 2008 en pourcentage[13].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90  ans ou +
1,1 
6,3 
75 à 89 ans
9,5 
12,1 
60 à 74 ans
13,1 
20,0 
45 à 59 ans
19,4 
20,3 
30 à 44 ans
19,3 
20,2 
15 à 29 ans
18,9 
20,7 
0 à 14 ans
18,7 

Vie locale[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Sur 40 établissements présents sur la commune à fin 2010, 25 % relevaient du secteur de l'agriculture (pour une moyenne de 17 % sur le département), aucun du secteur de l'industrie, 10 % du secteur de la construction, 53 % de celui du commerce et des services et 13 % du secteur de l'administration et de la santé[14].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Mégalithes[modifier | modifier le code]

Menhirs
  • Menhir de Bessé
  • Pierre de Torche Anesse
  • Menhir des varennes de Cumeray
  • Menhir de St-Gondon
  • Petits menhirs de la butte aux Houx
  • Menhir du vallon du Bois de la Bodinière
  • Menhir couché des Bois de la Bodinière
  • Menhir de Nézan
Dolmens
  • Pierre Longue de la Filoussière
  • Grand dolmen des varennes de Cumeray
  • Petit dolmen des varennes de Cumeray
  • La Hutte en Pierre de la Butte aux Houx
  • Dolmen de la Butte aux Houx

Monuments religieux[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Arrêté no DRCL-NCL-2015-62 en date du 5 octobre 2015 », Recueil spécial des actes administratifs de la préfecture de Maine-et-Loire, no 74,‎ (lire en ligne [PDF])
  2. IGN et BRGM, Géoportail Le Thoureil (49), consulté le 13 novembre 2012
  3. Lion1906, Distances orthodromiques à partir de Le Thoureil (49), consulté le 13 novembre 2012 - Les distances affichées sont des distances orthodromiques (à vol d'oiseau).
  4. IGN, Répertoire Géographique des Communes (RGC 2011), consulté le 13 novembre 2012 - Données consultables sur WikiAnjou
  5. « Arrêté no DRCL-NCL-2015-62 en date du 5 octobre 2015 portant création de la commune nouvelle de Gennes-Val-de-Loire », Recueil spécial des actes administratifs de la préfecture de Maine-et-Loire, no 74,‎ (lire en ligne [PDF])
  6. Préfecture de Maine-et-Loire, Liste des maires élus en 2014, document du 11 avril 2014
  7. Insee, Composition de l'EPCI du Gennois (244900767), consulté le 7 septembre 2013
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 201120122013 .
  12. « Évolution et structure de la population à Le Thoureil en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 16 juin 2012)
  13. « Résultats du recensement de la population de Maine-et-Loire en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 16 juin 2012)
  14. Insee, Statistiques locales du territoire de Le Thoureil (49), consultées le 9 juin 2013