Avoine (Indre-et-Loire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Avoine (homonymie).
Avoine
Hôtel de ville d'Avoine
Hôtel de ville d'Avoine
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Indre-et-Loire
Arrondissement Chinon
Canton Chinon
Intercommunalité Communauté de communes Chinon, Vienne et Loire (siège)
Maire
Mandat
Didier Godoy
2014-2020
Code postal 37420
Code commune 37011
Démographie
Gentilé Avoinais
Population
municipale
1 758 hab. (2014)
Densité 140 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 12′ 21″ nord, 0° 11′ 02″ est
Altitude Min. 29 m
Max. 42 m
Superficie 12,58 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire

Voir sur la carte administrative d'Indre-et-Loire
City locator 14.svg
Avoine

Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire

Voir sur la carte topographique d'Indre-et-Loire
City locator 14.svg
Avoine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Avoine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Avoine
Liens
Site web ville-avoine.fr

Avoine est une commune française située dans le département d'Indre-et-Loire, en région Centre-Val de Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située au sud-ouest du département d'Indre-et-Loire, la commune d’Avoine, à seulement quelques kilomètres de Chinon, est proche de Tours et des châteaux de la Loire, mais aussi d’Angers et Saumur.

La commune d’Avoine se trouve sur la départementale 749 à :

  • 7 km de Chinon,
  • 22 km de Saumur,
  • 53 km de Tours,
  • 82 km de Poitiers,
  • 83 km d’Angers,
  • 250 km de Paris.

Au cœur du Parc Naturel Régional d’Anjou-Touraine, Avoine est une ville fleurie (4 fleurs aux Concours des Villes et Villages fleuris), qui possède un environnement soigné. Les commerces variés lui confèrent un certain dynamisme. De nombreuses infrastructures et services, un réseau associatif dense offrent à Avoine un cadre de vie agréable. Les manifestations culturelles animent également la commune tout au long de l’année.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1995 mars 2014 Patrick Guionnet [réf. nécessaire]SE  
mars 2014 en cours Didier Godoy DVG[1] Retraité

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Au dernier recensement de 2014, la commune comptait 1 758 habitants. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Les autres chiffres sont des estimations.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
765 905 1 006 1 074 1 159 1 088 722 760 785
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
827 803 839 837 818 846 839 802 803
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
763 758 723 693 676 691 662 590 669
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
973 1 212 1 331 1 800 1 664 1 778 1 846 1 834 1 758
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[3].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

  • Fête de l'environnement
  • Festival de Blues Avoine Zone Blues
  • Open International d'échecs d'Avoine
  • Fêtes des écoles primaire et maternelle d'Avoine
  • Fête de la musique (organisée en alternance avec les autres communes membres de la communauté de communes du Véron)
  • Fête républicaine
  • Le Podium de l'été : grand concert gratuit en plein air
  • Forum Sports-Loisirs-Culture
  • Semaine Bleue
  • Marché de Noël

Enseignement[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le château de la Caillerie
  • Église Saint-Maurice.
  • Château de la Caillerie.

Avoine dans les arts[modifier | modifier le code]

Un village Avoine est cité dans le poème d’Aragon, Le conscrit des cent villages, écrit comme acte de Résistance intellectuelle de manière clandestine au printemps 1943, pendant la Seconde Guerre mondiale[4].

Sans précision de la part de l'auteur, il peut s'agir de deux villages :

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.lemonde.fr/centre-val-de-loire/indre-et-loire,37/avoine,37011/elections/presidentielle-2017/
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  4. Louis Aragon, « Le Conscrit des cent villages », publié initialement dans La Diane française, consulté dans Pierre Seghers, La Résistance et ses poètes : France, 1940-1945, Paris : Seghers, 2004 (2e édition). (ISBN 2-232-12242-5), p. 373-375