Bouchemaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bouchemaine
Bouchemaine
Place à La Pointe.
Blason de Bouchemaine
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Maine-et-Loire
Arrondissement Angers
Canton Angers-2
Intercommunalité Angers Loire Métropole
Maire
Mandat
Véronique Maillet
2014-2020
Code postal 49080
Code commune 49035
Démographie
Gentilé Bouchemainois
Population
municipale
6 709 hab. (2016 en augmentation de 6,21 % par rapport à 2011)
Densité 339 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 25′ 24″ nord, 0° 36′ 30″ ouest
Altitude Min. 11 m
Max. 73 m
Superficie 19,81 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire

Voir sur la carte administrative de Maine-et-Loire
City locator 14.svg
Bouchemaine

Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire

Voir sur la carte topographique de Maine-et-Loire
City locator 14.svg
Bouchemaine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bouchemaine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bouchemaine
Liens
Site web www.ville-bouchemaine.fr

Bouchemaine est une commune française située dans le département de Maine-et-Loire, en région Pays de la Loire.

Elle se trouve en périphérie sud-ouest de la capitale angevine et fait partie de la communauté urbaine Angers Loire Métropole.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Bouchemaine est accolée à Angers dans sa banlieue sud-ouest. Située à neuf kilomètres au sud-ouest d’Angers, elle est composée de trois villages : Pruniers, Bouchemaine et la Pointe.

Rose des vents Saint-Jean-de-Linières Beaucouzé Angers Rose des vents
N Sainte-Gemmes-sur-Loire
O    Bouchemaine    E
S
Savennières Denée

Topographie et relief[modifier | modifier le code]

D’une superficie de 1 981 hectares, une grande partie des terres forme un surplomb au-dessus de la Maine, atteignant par endroits plus d’une trentaine de mètres au-dessus de la rivière.

La commune est située à la confluence de la Maine qui se jette dans la Loire.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Gare de La Pointe - Bouchemaine.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

La commune de Bouchemaine est née de deux paroisses, Saint-Aubin de Pruniers et de Saint-Symphorien de Bouchemaine[1].

Bouchemaine : Bucca Meduanae en 1009-1060[2], paroisse de Saint-Symphorien de Bouchemaine[1], Bouchemaine en 1793 et 1801[3].

Comme son nom l'indique « c'est la bouche de la Maine », c'est l'endroit où la Maine se jetait, jadis, dans la Loire[4].

Pruniers : Prunarius en 769, du latin prunus (prunier)[2], paroisse de Saint-Aubin de Pruniers[1], puis Pruniers[5].

Ses habitants sont appelés les Bouchemainois[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune de Bouchemaine né à la fin du XVIIIe siècle de la réunion de Pruniers et de Bouchemaine[1],[6], celle de Pruniers ayant été très vite été absorbée par Bouchemaine[2],[5]. Dès lors, la commune se compose de trois villages : Pruniers, La Pointe et Bouchemaine[6].

Pendant la Première Guerre mondiale, 58 habitants perdent la vie. Lors de la Seconde Guerre mondiale, 6 habitants sont tués dont un résistant mort en déportation[7].

Le , les troupes alliées, commandées par le général Patton, franchirent la Maine en utilisant le Pont de Pruniers et libérèrent Angers[8].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1957 Yan Després    
René-Régis de Coniac    
Raymond Denoual    
Gérard Poirier   Pharmacien
[9]
(démission)
Christian Mettelet Les Verts Ancien DRH de l'Ademe
[10] Catherine Deroche UMP Médecin
Sénatrice de Maine-et-Loire (2010 → )
Conseillère régionale des Pays-de-la-Loire (2010 → )
Anne-Sophie Hocquet-de-Lajartre PS Enseignante dans le supérieur
en cours Véronique Maillet[11] UMPLR Inspectrice des finances publiques
9e vice-présidente d'Angers Loire Métropole
Les données manquantes sont à compléter.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Élections municipales de 2008, des 9 et le 16 mars :

2e tour des élections de 2008 [12]
Candidat Parti % Voix
Anne-Sophie Hocquet De Lajartre PS 41,80 % 1 462
Catherine Deroche UMP 38,99 % 1 364
Jean Denis DVG 19,21 % 672

Les Élections municipales de 2014 des 23 et le 30 mars :

2e tour des élections de 2014[13]
Candidat Parti % Voix
Véronique Maillet UMP 45.61 % 1 756
Anne-Sophie Hocquet De Lajartre PS 44.67 % 1 720
Philippe Lucas SE 9.71 % 374

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune est intégrée à la communauté urbaine Angers Loire Métropole[14], elle-même membre du syndicat mixte Pôle métropolitain Loire Angers[15].

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

La commune a obtenu deux fleurs au palmarès 2006 du concours des villes et villages fleuris.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Bouchemaine est jumelée avec Lamego, au Portugal[16].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[17]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[18].

En 2016, la commune comptait 6 709 habitants[Note 1], en augmentation de 6,21 % par rapport à 2011 (Maine-et-Loire : +2,61 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8301 1511 2351 3191 3331 2291 2201 3071 386
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 2261 1971 1661 1591 2251 1411 1961 2161 128
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 2011 2091 2821 1821 1501 1551 1471 2661 328
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
1 2821 6853 2235 0145 7996 1535 9185 8866 459
2016 - - - - - - - -
6 709--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[19] puis Insee à partir de 2006[20].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (25,4 %) est en effet supérieur au taux national (22,1 %) et au taux départemental (21,4 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2008, la suivante :

  • 49 % d’hommes (0 à 14 ans = 17,8 %, 15 à 29 ans = 16,3 %, 30 à 44 ans = 16,5 %, 45 à 59 ans = 25,4 %, plus de 60 ans = 24,1 %) ;
  • 51 % de femmes (0 à 14 ans = 16,2 %, 15 à 29 ans = 14 %, 30 à 44 ans = 16,8 %, 45 à 59 ans = 26,1 %, plus de 60 ans = 26,9 %).
Pyramide des âges à Bouchemaine en 2008 en pourcentage[21]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,7 
90 ans ou +
2,0 
5,0 
75 à 89 ans
7,4 
18,4 
60 à 74 ans
17,5 
25,4 
45 à 59 ans
26,1 
16,5 
30 à 44 ans
16,8 
16,3 
15 à 29 ans
14,0 
17,8 
0 à 14 ans
16,2 
Pyramide des âges du département de Maine-et-Loire en 2008 en pourcentage[22]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90 ans ou +
1,1 
6,3 
75 à 89 ans
9,5 
12,1 
60 à 74 ans
13,1 
20,0 
45 à 59 ans
19,4 
20,3 
30 à 44 ans
19,3 
20,2 
15 à 29 ans
18,9 
20,7 
0 à 14 ans
18,7 

Enseignement[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

La commune accueille tous les ans depuis 2010 le festival Bouche à Oreille, festival de jazz en ballade. La 6e édition se déroule durant le week-end de la Pentecôte, en mai, avec une trentaine de concerts au programme[23],[24]. L'édition suivante est programmée du 13 au 16 mai 2016, à La Pointe, où 10 000 spectateurs sont attendus[25].

Article détaillé : Festival Bouche à Oreille.

Économie[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

Sur 354 établissements présents sur la commune à fin 2010, 6 % relevaient du secteur de l'agriculture (pour une moyenne de 17 % sur le département), 5 % du secteur de l'industrie, 9 % du secteur de la construction, 63 % de celui du commerce et des services et 17 % du secteur de l'administration et de la santé[26].

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

En 2010, le revenu fiscal médian par ménage était de 41 397 €, ce qui plaçait Bouchemaine au 1 881e rang parmi les 31 525 communes de plus de 39 ménages en métropole et au seccond rang du département du Maine-et-Loire, derrière la commune de Saint-Melaine-sur-Aubance (42 284 €)[27].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La commune de Bouchemaine comporte plusieurs édifices recensés aux Monuments historiques :

Autres lieux :

Équipements culturels[modifier | modifier le code]

Les Boîtes à Culture (les BAC) sont l'espace culturel de la commune. Il se compose de trois éléments[32] :

  • La médiathèque s'étend sur deux niveaux, et compte 16 000 livres, 3 500 CD et 1 000 DVD ;
  • Le hall d'accès, ouvert sur une terrasse jardin, accueille des expositions ;
  • La salle d'animation, avec une capacité d'accueil de 120 personnes, reçoit des projections de films, des conférences et divers spectacles[33].

En 2014, la 12e édition du concours angevin Prix de l'architecture, organisé par le conseil d'architecture, d'urbanisme et d'environnement (CAUE) et le conseil général de Maine-et-Loire, récompense la médiathèque[34].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • François L’Enfant : écuyer, seigneur de Louzil, époux de Gillette de Champagné, XVe siècle.
  • Jacques L'Enfant : connu sous le nom de Capitaine Louzil, "Jacques, qui n’allait pas hélas ! laisser le meilleur souvenir: connu sous le nom de capitaine Louzil, au temps des guerres de religion, il se fera capitaine de brigands et battra la campagne en pillant et en assassinant ; c’était l’année sombre de l’accession d’Henri III au trône de France, où se déchaînaient passions et haines religieuses et, dans leur sillage, toutes les cupidités. Le “capitaine Louzil” finira par être pris, le 5 décembre 1574, déféré devant le Présidial d’Angers et dès le 24 du même mois, décapité sur la place du Pilori." (Manoirs et Gentilshommes d’Anjou. André Sarazin)
  • Vicomte Louis la Combe : Propriétaire du Manoir de Louzil et bienfaiteur de la commune.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Bouchemaine Blason Écartelé, au premier d'azur à trois fleurs de lis d'or, à la bordure cousue de gueules, au deuxième d'argent à deux fasces ondées d'azur, à la barque de gueules au mât croiseté du même, brochant sur le tout, au troisième contre-écartelé d'azur au rencontre de bouc d'or et d'argent à la rose tigée et feuillée de gueules, au quatrième de gueules au prunier d'or fruité du champ[35].
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Célestin Port (Édition révisée par Jacques Levron et Pierre d'Herbécourt), Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou : A-C, t. 1, Angers, H. Siraudeau et Cie, , 2e éd. (notice BnF no FRBNF33141105, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Mairie de Bouchemaine, « Votre commune », sur ville-bouchemaine.fr (consulté le 1er août 2015).
  2. a b c et d Pierre-Louis Augereau, Les secrets des noms de communes et lieux-dits du Maine-et-Loire, Éditions Cheminements, , 398 p., p. 34-35.
  3. École des hautes études en sciences sociales (EHESS), « Notice communale - Bouchemaine », sur cassini.ehess.fr (consulté le 1er août 2015).
  4. Pierre-Louis Augereau - Les secrets des noms de communes et lieux-dits du Maine-et-Loire - page 34 - (ISBN 2844783384).
  5. a et b École des hautes études en sciences sociales (EHESS), « Notice communale - Pruniers », sur cassini.ehess.fr (consulté le 1er août 2015).
  6. a et b Port 1965, p. 436.
  7. Port 1965, p. 437.
  8. « Histoire de la ville. », sur ville-bouchemaine.fr
  9. « Bouchemaine : Christian Mettelet démissionne de son poste de maire », Ouest-France,‎
  10. « Bouchemaine : C. Deroche élue maire », Ouest-France,‎
  11. « Liste des maires élus en 2014 », sur le site de la préfecture du département de Maine-et-Loire (consulté le 19 avril 2014).
  12. « Résultats des élections municipales 2008 - Bouchemaine », sur Ministère de l'Intérieur, .
  13. « Résultats des élections municipales et communautaires 2014 - Bouchemaine », sur Ministère de l'Intérieur, .
  14. Insee, Composition de l'EPCI d'Angers Loire Métropole (244900015), consulté le 15 novembre 2012.
  15. Préfecture de Maine-et-Loire, Arrêté DRCL no 879 du 13 décembre 2011, RAA spécial du 21 décembre 2011.
  16. ville-bouchemaine.fr, consulté le 9 juillet 2017.
  17. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  18. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  19. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  20. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  21. Évolution et structure de la population sur statistiques-locales.insee.fr
  22. « Résultats du recensement de la population de Maine-et-Loire en 2008 », sur insee.fr (consulté le 2 juillet 2011)
  23. Ouest-France, « Jazz. Le festival Bouche à oreille fin mai à Bouchemaine », sur ouest-france.fr, article du 27 mars 2015.
  24. Le Courrier de l'Ouest, « Bouchemaine. Jazz : le « Bouche à oreille » a fonctionné », sur courrierdelouest.fr, article du 26 mai 2015.
  25. Le Courrier de l'Ouest, « Angers Le festival de jazz Bouche à Oreille de retour du 13 au 16 mai », sur courrierdelouest.fr, article du 26 avril 2016.
  26. Insee, Statistiques locales du territoire de Bouchemaine (49), consultées le 9 décembre 2012.
  27. « Indicateurs de structure et de distribution des revenus en 2010 | Insee », sur www.insee.fr (consulté le 10 mai 2019)
  28. « Château du Petit-Serrant et ses communs », notice no PA00108979, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  29. « Église paroissiale Saint-Symphorien », notice no IA49008732, base Mérimée, ministère français de la Culture, Inventaire général du patrimoine culturel.
  30. « Église », notice no PA00108980, base Mérimée, ministère français de la Culture, inscrit MH.
  31. « Manoir de Louzil », notice no PA00108981, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  32. Mairie de Bouchemaine, « La culture à Bouchemaine », sur ville-bouchemaine.fr (consulté le 2 août 2015).
  33. Mairie de Bouchemaine, « Les Boîtes à Culture - Bouchemaine », sur ville-bouchemaine.fr, document du 4 septembre 2009.
  34. Le Courrier de l'Ouest, « Bouchemaine. Architecture : l’éclatante revanche des Boîtes à Culture », sur courrierdelouest.fr, article du 12 décembre 2014.
  35. Le blason de la commune sur armorialdefrance.fr.