Boisseau (Loir-et-Cher)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boisseau (homonymie).

Boisseau
Boisseau (Loir-et-Cher)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Loir-et-Cher
Arrondissement Blois
Canton La Beauce
Intercommunalité Beauce Val de Loire
Maire
Mandat
Marc Gaulandeau
2014-2020
Code postal 41290
Code commune 41019
Démographie
Population
municipale
104 hab. (2015 en augmentation de 4 % par rapport à 2010)
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 46′ 23″ nord, 1° 17′ 51″ est
Altitude Min. 103 m
Max. 129 m
Superficie 8,06 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire

Voir sur la carte administrative du Centre
City locator 14.svg
Boisseau

Géolocalisation sur la carte : Loir-et-Cher

Voir sur la carte topographique de Loir-et-Cher
City locator 14.svg
Boisseau

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Boisseau

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Boisseau

Boisseau est une commune française située dans le département de Loir-et-Cher en région Centre-Val de Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

L’origine de Boisseau viendrait du latin «buxus» - bouis, buis - qui désigne à la fois l’arbuste toujours vert et sous des formes dérivées comme «buxea» - boisse, buisse - et «buxio» - buisson - des espèces végétales touffues et de petites tailles.

Histoire[modifier | modifier le code]

Entre le 29 janvier 1939 et le 8 février, plus de 3 100 réfugiés espagnols fuyant l'effondrement de la république espagnole devant les troupes de Franco, arrivent dans le Loir-et-Cher. Devant l'insuffisance des structures d'accueil (les haras de Selles-sur-Cher sont notamment utilisés), 47 villages sont mis à contribution[1], dont Boisseau. À Boisseau, les réfugiés sont hébergés à Bois-Brûlé[2] ; il s’agit essentiellement de femmes et d’enfants, qui sont soumis à une quarantaine stricte, vaccinés, le courrier est limité, le ravitaillement, s'il est peu varié et cuisiné à la française, est cependant assuré[3]. Au printemps et à l'été, les réfugiés du département sont tous regroupés à Bois-Brûlé. Les regroupements familiaux sont empêchés. Malgré les facilités offertes pour le retour, et même les incitations, et il reste encore 665 réfugiés en décembre 1939[2].

Articles détaillés : Retirada et Histoire du Loir-et-Cher.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Bas latin buxetellum, buxetum et diminutif ellum, petit terrain où le buis abonde, qui aboutit régulièrement à boisseau.
Boissellum, 1079 (Cartulaire de Vendôme, charte 282) ; Arrêt pour l’abbé de Vendôme contre le comte de Blois, déclarant que le village de Boissello = Boisseau est de la châtellenie de Vendôme et non de celle de Marchesnoir, novembre 1268 (Archives Nationales-X1A-Olim, t. I, fol. 52 v°, n° 1264) ; Boisseau, mai 1353 (Archives Nationales-JJ 81, n° 741, fol. 382) ; Boisseau, 1740 (Bibliothèque Municipale d’Orléans, Ms 995, fol. 22) ; Boësseau, XVIIIe s. (Carte de Cassini).
Délimitation réalisée en 1790 : plusieurs fermes de Villeneuve-Frouville sont rattachées à Boisseau (A.D. 41-L 114, p. 205). Boisseau était une paroisse vendômoise enclavée dans le Dunois.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2014 Jean-Paul Trublard    
mars 2014 en cours Marc Gaulandeau   Agriculteur[4]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

D’après le recensement Insee de 2010, Boisseau compte 100 habitants. La commune occupe le 33 353e rang au niveau national, alors qu'elle était au 33 443e en 1999, et le 279e au niveau départemental sur 291 communes.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
171201172206214207227226218
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
228226224229260241242241212
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
221195195188186168176177152
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
13514112410099869394104
2015 - - - - - - - -
104--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (27,7 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (26,3 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51,1 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 48,9 % d’hommes (0 à 14 ans = 26,1 %, 15 à 29 ans = 19,6 %, 30 à 44 ans = 19,6 %, 45 à 59 ans = 13 %, plus de 60 ans = 21,7 %) ;
  • 51,1 % de femmes (0 à 14 ans = 12,5 %, 15 à 29 ans = 16,7 %, 30 à 44 ans = 20,8 %, 45 à 59 ans = 16,7 %, plus de 60 ans = 33,4 %).
Pyramide des âges à Boisseau en 2007 en pourcentage[7]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90  ans ou +
0,0 
6,5 
75 à 89 ans
14,6 
15,2 
60 à 74 ans
18,8 
13,0 
45 à 59 ans
16,7 
19,6 
30 à 44 ans
20,8 
19,6 
15 à 29 ans
16,7 
26,1 
0 à 14 ans
12,5 
Pyramide des âges du département de Loir-et-Cher en 2007 en pourcentage[8]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,6 
90  ans ou +
1,6 
8,3 
75 à 89 ans
11,5 
14,8 
60 à 74 ans
15,7 
21,4 
45 à 59 ans
20,6 
20,3 
30 à 44 ans
19,2 
16,2 
15 à 29 ans
14,7 
18,5 
0 à 14 ans
16,7 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Jeanine Sodigné-Loustau, « L'accueil des réfugiés civils espagnols de 1936 à 1940. Un exemple : la région Centre », Matériaux pour l'histoire de notre temps. 1996, no 44. p. 43.
  2. a et b Jeanine Sodigné-Loustau, op. cit., p. 47.
  3. Jeanine Sodigné-Loustau, op. cit., p. 43-44.
  4. https://www.lemonde.fr/centre-val-de-loire/loir-et-cher,41/boisseau,41019/elections/primaire-droite-2016/
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  7. « Évolution et structure de la population à Boisseau en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 11 octobre 2010)
  8. « Résultats du recensement de la population du Loir-et-Cher en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 11 octobre 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :