Chitenay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chitenay
Chitenay
Blason de Chitenay
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Loir-et-Cher
Arrondissement Blois
Canton Vineuil
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Blois « Agglopolys »
Maire
Mandat
Jean-Albert Boulay
2014-2020
Code postal 41120
Code commune 41052
Démographie
Gentilé Castanéen, Castanéenne
Population
municipale
1 058 hab. (2016 en augmentation de 3,42 % par rapport à 2011)
Densité 68 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 29′ 53″ nord, 1° 22′ 18″ est
Altitude Min. 67 m
Max. 116 m
Superficie 15,61 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loir-et-Cher

Voir sur la carte administrative de Loir-et-Cher
City locator 14.svg
Chitenay

Géolocalisation sur la carte : Loir-et-Cher

Voir sur la carte topographique de Loir-et-Cher
City locator 14.svg
Chitenay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Chitenay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Chitenay
Liens
Site web chitenay.net

Chitenay est une commune française située dans le département de Loir-et-Cher, en région Centre-Val de Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Géologie, topographie et hydrographie[modifier | modifier le code]

Chitenay est une commune de Loir-et-Cher située à environ 15 km au sud de Blois, préfecture du département. Anciennement rattachée au canton de Contres, la commune fait désormais partie du Canton de Vineuil. D'un point de vue culturel et historique, le village se situe au commencement nord-ouest de la Sologne, dans la partie dénommée Sologne viticole, dans l'aire de l'AOC Cheverny.

La topographie du village est assez peu prononcée, le point le plus bas se trouvant à proximité du Beuvron, aux lieux-dits du Meunuet et du Moulin Neuf, avec une altitude de 67 m. Le point le plus élevé quant à lui culmine à 116 m, au sud-ouest du village, au niveau du lieu-dit des Nonains.

Le réseau hydrographique de la commune est assez simple. Au nord-ouest, le Beuvron sert de limite administrative avec la commune de Seur, sur environ 2 km de long. Un seul affluent du Beuvron est intégralement castanéen, prenant sa source dans le parc du Château de Chitenay (et alimenté par les fossés de drainage des champs alentours). Ce ruisseau se jette dans le Beuvron au niveau du moulin Neuf. On peut également remarquer la présence d'une vingtaine d'étangs et de fosses. La Fontaine de Foiroux au sud du Chateau de Chitenay est également un élément pittoresque du village.

Accès et transports[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Sous influence océanique, le climat du village est tempéré. Les quatre saisons sont relativement marquées. Les vents soufflant sont principalement des vents d'ouest.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom de la commune viendrait de l'ancienne présence de nombreux châtaigniers sur son territoire, et d'une exploitation de la châtaigne jusqu'aux alentours du XVIIIe siècle. Du latin "castanea", la chataigne, Chitenay portait anciennement le nom de Villa Castanea, d'où l'origine de la gentilé.

Plusieurs fait marquants, du moins localement, ont forgé l'histoire de la commune. La naissance de Denis Papin, en 1647, au lieu-dit Des Coudraies, marque le village dans l'histoire par des inventions qui marqueront le développement de l'énergie vapeur.

Une expression locale, apparue dans la seconde partie du XIXe siècle, est assez présente dans les mémoires des environs : "Le partage de Cormeray, tout d'un côté, rien de l'autre !". Cette expression fait suite à la création par décret du village autonome voisin à l'est, Cormeray, anciennement un hameau du village de Chitenay. Éloignés du centre-bourg castanéen, notamment par un chemin sinueux difficilement empruntable l'hiver, les habitants du hameau se sont rassemblés pour l'érection d'une chapelle pour une meilleure accessibilité. Puis une pétition fût lancée pour que Cormeray devienne une commune. Les délibérations administratives suite à cette demande préconisaient de former Cormeray à partir des territoires appartenant à Chitenay à l'ouest et à Cour-Cheverny à l'est. Mais finalement, la décision notifiait de ménager le territoire de Cour-Cheverny. Le nouveau territoire de Cormeray fût presque entièrement issu de terres castanéennes, d'où l'expression "Tout d'un côté, rien de l'autre !".

Croix du Buisson.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

La commune fait partie d'Agglopolys, du Pays des Châteaux et du SIAB.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

  • 2001- 2008 : M. Jacques Bouges.
  • 2008-2014 : M. Didier Stetten-Pigasse.
  • Depuis le 29 mars 2014 : M. Jean Albert Boulay.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[2].

En 2016, la commune comptait 1 058 habitants[Note 1], en augmentation de 3,42 % par rapport à 2011 (Loir-et-Cher : +0,45 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 2701 0431 0041 1311 1891 2121 2771 3311 376
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 416853883893903850877860863
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
869887884728690642656628635
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
6206556657778889219891 0171 051
2016 - - - - - - - -
1 058--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (24,7 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (26,3 %). À l'instar des répartitions nation le et départemental, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,5 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 49,5 % d'hommes (0 à 14 ans = 24,3 %, 15 à 9 ans = 10,7 , 30 à 44 ans = 22,1 %, 45 à 59 ans = 20,9 %, plus de 60 ans = 22,1 %) ;
  • 50,5 % de femmes (0 à 14 ans = 21,2 %, 15 à 29 ans = 9,5 %, 30 à 44 ans 21,8 %, 45 à 59 ans = 20,2 %, plus de 60 ans = 27,3 %).
Pyramide des âges à Chitenay en 2007 en pourcentage[5]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90  ans ou +
1,2 
7,2 
75 à 89 ans
10,1 
14,9 
60 à 74 ans
16,0 
20,9 
45 à 59 ans
20,2 
22,1 
30 à 44 ans
21,8 
10,7 
15 à 29 ans
9,5 
24,3 
0 à 14 ans
21,2 
Pyramide des âges du département de Loir-et-Cher en 2007 en pourcentage[6]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,6 
90  ans ou +
1,6 
8,3 
75 à 89 ans
11,5 
14,8 
60 à 74 ans
15,7 
21,4 
45 à 59 ans
20,6 
20,3 
30 à 44 ans
19,2 
16,2 
15 à 29 ans
14,7 
18,5 
0 à 14 ans
16,7 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Association « Circuit Vapeur Denis Papin »[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La commune présente un patrimoine bâti diversifié : habitat, châteaux, domaines, grandes propriétés, bâti agricole, séchoirs à tabac, fontaine... Et quelques arbres remarquables.

Le château de Chitenay est inscrit au titre des monuments historiques depuis le [7]. Il y avait historiquement trois fermes rattachées au château.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Chitenay Blason D'argent au chevron de sinople chargé de trois châtaignes d'or posées à plomb et accompagné en chef à dextre d'un épi de blé en barre et à senestre d'une grappe de raisin pamprée, le tout aussi de sinople, et en pointe d'une machine à vapeur de gueules.

Devise : « Ab igne vis oritur » (c'est du feu que naît la puissance).
Détails
Adopté en 2009

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Denis Papin, médecin et scientifique, est né à Chitenay.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :