Lussault-sur-Loire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lussault-sur-Loire
Lussault-sur-Loire
La mairie.
Blason de Lussault-sur-Loire
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Indre-et-Loire
Arrondissement Loches
Canton Amboise
Intercommunalité C.C. des Deux Rives
Maire
Mandat
Georges Ramuscello
2014-2020
Code postal 37400
Code commune 37138
Démographie
Gentilé Lussaudiens, Lussaudiennes
Population
municipale
764 hab. (2016 en augmentation de 6,56 % par rapport à 2011)
Densité 82 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 23′ 51″ nord, 0° 55′ 08″ est
Altitude Min. 51 m
Max. 109 m
Superficie 9,36 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire

Voir sur la carte administrative d'Indre-et-Loire
City locator 14.svg
Lussault-sur-Loire

Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire

Voir sur la carte topographique d'Indre-et-Loire
City locator 14.svg
Lussault-sur-Loire

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lussault-sur-Loire

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lussault-sur-Loire

Lussault-sur-Loire est une commune française du département d'Indre-et-Loire, en région Centre-Val de Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation et paysages[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes : Amboise, Saint-Martin-le-Beau, Montlouis-sur-Loire et de l'autre côté de la Loire : Noizay et Nazelles-Negron.

C'est à Lussault que commence l'AOC montlouis-sur loire, pour les vins, qui s'étend entre Loire et Cher.

Lussault-sur-Loire, AOC Montlouis.

Lussault fait partie de l'unité paysagère du plateau d'Amboise[1].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Réseau hydrographique de Lussault-sur-Loire.

La commune est bordée sur son flanc nord par la Loire (1,485 km). Le réseau hydrographique communal, d'une longueur totale de 3,41 km, comprend en outre deux petits cours d'eau[2],[3].

Le cours de la Loire s’insère dans une large vallée qu’elle a façonnée peu à peu depuis des milliers d’années. Elle traverse d'est en ouest le département d'Indre-et-Loire depuis Mosnes jusqu'à Candes-Saint-Martin, avec un cours large et lent. La Loire présente des fluctuations saisonnières de débit assez marquées. Sur le plan de la prévision des crues, la commune est située dans le tronçon de la Loire tourangelle, qui court entre la sortie de Nazelles-Négron et la confluence de la Vienne[4], dont la station hydrométrique de référence la plus proche est située à Tours [aval pont Mirabeau]. Le débit mensuel moyen (calculé sur 62 ans pour cette station) varie de 112 m3/s au mois d'août à 622 m3/s au mois de février. Le débit instantané maximal observé sur cette station est de 3 050 m3/s et s'est produit le , la hauteur maximale relevée a été de 5,78 m ce même jour[5],[6]. La hauteur maximale historique a été atteinte le 3 juin 1856 avec une hauteur inconnue mais supérieure à 6,20 m[7]. Sur le plan piscicole, la Loire est classée en deuxième catégorie piscicole. L'espèce biologique dominante est constituée essentiellement de poissons blancs (cyprinidés) et de carnassiers (brochet, sandre et perche)[8].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Provient du gaulois Uxello (haut, élevé) auquel est agglutiné l’article défini.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2008 2014 Hélène Dellier    
2014 En cours Georges Ramuscello DVG Retraité de l'enseignement
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[10].

En 2016, la commune comptait 764 habitants[Note 1], en augmentation de 6,56 % par rapport à 2011 (Indre-et-Loire : +2,11 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
449438473336411455466467477
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
464490486524508494485437422
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
431418416370361351368370388
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
446386464575665693694719730
2016 - - - - - - - -
764--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Lussault-sur-Loire se situe dans l'Académie d'Orléans-Tours (Zone B) et dans la circonscription d'Amboise.

L'école primaire accueille les élèves de la commune.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Méline

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Lussault-sur-Loire

Les armes de Lussault-sur-Loire se blasonnent ainsi :

D'azur aux pics du carrier et du vigneron passés en sautoir, manches au naturel, lames d'argent, adextrés de cinq besants d'or [17].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. DREAL Centre-Val de Loire, « Le plateau d'Amboise » (consulté le 24 décembre 2015), p. 157 à 167
  2. « Fiche SIGES de la commune », sur le site du Système d'information pour la gestion des eaux souterraines en Centre-Val de Loire (consulté le 4 février 2019)
  3. « Carte hydrologique de Lussault-sur-Loire », sur https://www.geoportail.gouv.fr/ (consulté le 4 février 2019)
  4. Règlement SPC Loire-Cher-Indre, 23 décembre 2013, actualisé août 2015 (lire en ligne), p. 19
  5. « Référentiel hydrométrique », sur http://www.sandre.eaufrance.fr/ (consulté le 4 février 2019)
  6. « Station hydrométrique K4900030, la Loire à Tours [aval pont Mirabeau] », sur le site de la banque Hydro (consulté le 4 février 2019)
  7. Règlement SPC Loire-Cher-Indre, 23 décembre 2013, actualisé août 2015 (lire en ligne), p. 52
  8. (id) « Décret n°58-873 du 16 septembre 1958 déterminant le classement des cours d'eau en deux catégories », sur https://www.legifrance.gouv.fr/ (consulté le 4 février 2019)
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  13. Notice no PM37000294, base Palissy, ministère français de la Culture
  14. Notice no PM37001316, base Palissy, ministère français de la Culture
  15. Notice no PM37001317, base Palissy, ministère français de la Culture
  16. Notice no PM37000295, base Palissy, ministère français de la Culture
  17. http://armorialdefrance.fr/page_blason.php?ville=4619

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Monographies
  • Naître à Saint-Martin-le-Beau [Lussault] aux 18e et 19e siècles, Jean-François Badier, Auto-édition, 2009 (ISBN 978-2-7466-1430-7)
  • Maires d'Indre-et-Loire - Saint-Martin-le-Beau, Montlouis-sur-Loire, Amboise, Lussault-sur-Loire, Mosnes, Saint-Pierre-des-Corps..., Jean-François Badier, Auto-édition, 2013 (ISBN 978-2-9546-0290-5)