Veuzain-sur-Loire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Veuzain-sur-Loire
Veuzain-sur-Loire
Vue aérienne d'Onzain.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Loir-et-Cher
Arrondissement Blois
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Blois « Agglopolys »
Maire
Mandat
Pierre Olaya
2020-2026
Code postal 41150
Code commune 41167
Démographie
Population
municipale
3 452 hab. (2019)
Densité 91 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 30′ 01″ nord, 1° 10′ 30″ est
Altitude Min. 41 m
Max. 119 m
Superficie 37,96 km2
Type Commune rurale
Unité urbaine Veuzain-sur-Loire
(ville-centre)
Aire d'attraction Blois
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Veuzain-sur-Loire
(bureau centralisateur)
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Veuzain-sur-Loire
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Veuzain-sur-Loire
Géolocalisation sur la carte : Loir-et-Cher
Voir sur la carte topographique de Loir-et-Cher
City locator 14.svg
Veuzain-sur-Loire
Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire
Voir sur la carte administrative du Centre-Val de Loire
City locator 14.svg
Veuzain-sur-Loire

Veuzain-sur-Loire est une commune nouvelle, située dans le département de Loir-et-Cher en région Centre-Val de Loire, créée le .

Elle est issue du regroupement de deux communes : Onzain et Veuves, qui sont devenues « communes déléguées »[1].

Son chef-lieu est fixé à Onzain[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation et communes limitrophes[modifier | modifier le code]

La commune de Veuzain-sur-Loire se trouve au centre-ouest du département de Loir-et-Cher, dans la petite région agricole des Vallée et Coteaux de la Loire[3],[4]. À vol d'oiseau, elle se situe à 15,2 km de Blois[5], préfecture du département. La commune fait en outre partie du bassin de vie d'Onzain[6].

Les communes les plus proches sont[7] : Chaumont-sur-Loire (2,4 km) , Mesland (3,9 km) , Veuves (4,7 km) , Rilly-sur-Loire (4,7 km) , Monteaux (4,8 km) , Seillac (5,1 km) , Chouzy-sur-Cisse (5,9 km) , Coulanges (5,9 km) et Candé-sur-Beuvron (6,7 km).

Paysages et relief[modifier | modifier le code]

Dans le cadre de la Convention européenne du paysage, adoptée le et entrée en vigueur en France le , un atlas des paysages de Loir-et-Cher a été élaboré en 2010 par le CAUE de Loir-et-Cher, en collaboration avec la DIREN Centre (devenue DREAL en 2011), partenaire financier[8]. Les paysages du département s'organisent ainsi en huit grands ensembles et 25 unités de paysage[Note 1],[9]. La commune fait partie de deux unités de paysage : « la Loire et la Cisse » et « la vallée de la Cisse blésoise »[10].

La Cisse, entrée dans le Val de Loire à Valencisse, qui y dessine « une vallée dans la vallée », est contrainte de longer le coteau de la rive droite par le bombement médian de la plaine. Cet affluent est particulièrement représentatif de cette originalité propre à la Loire, puisqu'il longe le fleuve sur 40 kilomètres avant d'y mêler ses eaux[11].

La Cisse naît sur le plateau de Beauce, mais elle ne présente vraiment un profil de vallée qu'à partir de Saint-Bohaire, où les coteaux sont visuellement marqués et s'élèvent à 25 mètres de haut. Plus à l'aval, autour de Valencisse, ils atteignent 45 mètres et retrouvent une trentaine de mètres à l'approche de la vallée de la Loire. Le dessin de la vallée est renforcé par la platitude de son fond qui contraste avec la vigueur de ses coteaux. Les nombreux méandres et les boucles de Valencisse enrichissent la morphologie de la Cisse, qui déroule progressivement un paysage tout en souplesse[12].

L'altitude du territoire communal varie de 41 mètres à 119 mètres[13],[14].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Carte en couleur présentantle réseau hydrographique de la commune
Réseau hydrographique de Veuzain-sur-Loire.

La commune est drainée par la Cisse (4,775 km), la Loire (1,362 km), le Cissereau (8,542 km) et par divers petits cours d'eau, constituant un réseau hydrographique de 27,46 km de longueur totale[Note 2],[15].

La Cisse traverse la commune du nord-est vers le sud-ouest. D'une longueur totale de 87,7 km, elle prend sa source dans la commune de Rhodon et se jette dans la Loire à Rochecorbon (37), après avoir traversé 23 communes[16].

Le cours de la Loire s'insère dans une large vallée qu'elle a façonnée peu à peu depuis des milliers d'années. Elle traverse d'est en ouest le département de Loir-et-Cher depuis Saint-Laurent-Nouan jusqu'à Veuves, avec un cours large et lent. La Loire présente des fluctuations saisonnières de débit assez marquées.

Le Cissereau traverse la commune du nord au sud. D'une longueur totale de 14,3 km, il prend sa source dans la commune de Valencisse et se jette dans la Cisse à Veuzain-sur-Loire, après avoir traversé 3 communes[17].

La Cisse est un cours d'eau de première catégorie, où le peuplement piscicole dominant est constitué de salmonidés (truite, omble chevalier, ombre commun, huchon), alors que la Loire et Nom inconnu sont deux cours d'eau de deuxième catégorie, où le peuplement piscicole dominant est constitué de poissons blancs (cyprinidés) et de carnassiers (brochet, sandre et perche)[18].

Climat[modifier | modifier le code]

Paramètres climatiques pour la commune sur la période 1971-2000

- Moyenne annuelle de température : 11,1 °C
- Nombre de jours avec une température inférieure à -5 °C : 3,5 j
- Nombre de jours avec une température supérieure à 30 °C : 4,3 j
- Amplitude thermique annuelle[Note 3] : 15,1 °C
- Cumuls annuels de précipitation : 665 mm
- Nombre de jours de précipitation en janvier : 11,2 j
- Nombre de jours de précipitation en juillet : 7,2 j

La commune bénéficie d'un climat « océanique dégradé des plaines du Centre et du Nord », selon la typologie des climats de la France définie en 2010. Ce type affecte l'ensemble du Bassin parisien avec une extension vers le sud, et en particulier la plus grande partie du département de Loir-et-Cher. Le climat reste océanique mais avec de belles dégradations. Les températures sont intermédiaires et les précipitations sont faibles (moins de 700 mm de cumul annuel), surtout en été, mais les pluies tombent en moyenne sur 12 jours en janvier et sur 8 en juillet, valeurs moyennes rapportées à l'ensemble français. La variabilité interannuelle des précipitations est minimale tandis que celle des températures est élevée[19].

Les paramètres climatiques qui ont permis d'établir cette typologie comportent 6 variables pour les températures et 8 pour les précipitations, dont les valeurs correspondent aux données mensuelles sur la normale 1971-2000[Note 4]. Les sept principales variables caractérisant la commune sont présentées dans l'encadré ci-contre[19]. Avec le changement climatique, ces variables ont pu depuis évoluer.

Milieux naturels et biodiversité[modifier | modifier le code]

Sites Natura 2000[modifier | modifier le code]

Le réseau Natura 2000 est un réseau écologique européen de sites naturels d'intérêt écologique élaboré à partir des Directives « Habitats » et « Oiseaux ». Ce réseau est constitué de Zones spéciales de conservation (ZSC) et de Zones de protection spéciale (ZPS). Dans les zones de ce réseau, les États membres s'engagent à maintenir dans un état de conservation favorable les types d'habitats et d'espèces concernés, par le biais de mesures réglementaires, administratives ou contractuelles. L'objectif est de promouvoir une gestion adaptée des habitats tout en tenant compte des exigences économiques, sociales et culturelles, ainsi que des particularités régionales et locales de chaque État membre. Les activités humaines ne sont pas interdites, dès lors que celles-ci ne remettent pas en cause significativement l'état de conservation favorable des habitats et des espèces concernés[20]. Des parties du territoire communal sont incluses dans les sites Natura 2000 suivants[21] :

  • une ZSC, la « Vallée de la Loire de Mosnes à Tavers », d'une superficie de 2 278 ha, un des sites ligériens les plus remarquables par son originalité, avec des milieux naturels incontournables tels que les habitats d'eaux courantes et stagnantes accueillant de nombreux poissons et autres animaux de l'Annexe II (Castor), les pelouses et prairies de grèves et zones inondables et les forêts alluviales[22] ;
  • une ZPS, le « Vallée de la Loire du Loir-et-Cher », d'une superficie de 2 398 ha[23].

Zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique[modifier | modifier le code]

L'inventaire des zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) a pour objectif de réaliser une couverture des zones les plus intéressantes sur le plan écologique, essentiellement dans la perspective d'améliorer la connaissance du patrimoine naturel national et de fournir aux différents décideurs un outil d'aide à la prise en compte de l'environnement dans l'aménagement du territoire. Le territoire communal de Veuzain-sur-Loire comprend deux ZNIEFF[24] :

  • la « Loire Blésoise » (2 380,68 ha)[25] ;
  • la « Vallée de la Loire de la Gaillardière à Saugeons » (417,8 ha)[26].

Espaces naturels et sensibles[modifier | modifier le code]

Dans le cadre de sa politique environnementale, le Conseil départemental labellise certains sites au patrimoine naturel remarquable, les « espaces naturels sensibles », dans le but de les préserver, les faire connaître et les valoriser. Vingt-six sites sont ainsi identifiés dans le département dont un situé sur le territoire communal : la « Terrasse de la Loire à Onzain et Veuves », constituée de milieux des terrasses de Loire[27].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Veuzain-sur-Loire est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 7],[28],[29],[30]. Elle appartient à l'unité urbaine de Veuzain-sur-Loire, une agglomération intra-départementale regroupant 3 communes[31] et 7 027 habitants en 2017, dont elle est ville-centre[32],[33].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Blois, dont elle est une commune de la couronne[Note 8]. Cette aire, qui regroupe 78 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[34],[35].

Infrastructures et occupation des sols de la commune de Veuzain-sur-Loire.

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Selon l'Insee, Veuzain-sur-Loire est une commune urbaine[Note 9]. Elle appartient en effet à l'unité urbaine de Onzain et à l'aire urbaine de Blois[36],[37].

L'occupation des sols est marquée par l'importance des espaces agricoles et naturels (92,2 % sur l'ancienne commune Onzain). La répartition détaillée ressortant en 2012 sur Onzain de la base de données européenne d'occupation biophysique des sols Corine Land Cover est la suivante : cultures permanentes (7 %), terres arables (33,7 %), zones agricoles hétérogènes (11,3 %), forêts (26,8 %), prairies (10,7 %), milieux à végétaion arbustive ou herbacée (1,8 %), zones urbanisées (7,3 %), mines, décharges et chantiers (0,5 %), eaux continentales (1,4 %)[15].

Le territoire présente une identité forte autour de l'eau : le paysage est riche d'une diversité de points de vue liés aux vallées (Cisse et Loire), et d'ouvrages liés à l'eau. À l'échelle de l'unité géographique « Veuzain-sur-Loire / Chaumont-sur-Loire», qui regroupe sept communes, dont Veuzain-sur-Loire, la consommation d'espaces agricoles et naturels pour répondre aux besoins de développement a été soutenue : 81 % des aménagements (logements, équipements, entreprises) ont été réalisés sur de nouveaux terrains, soit 112 hectares entre 2002 et 2015[38].

Planification[modifier | modifier le code]

La loi SRU du a incité fortement les communes à se regrouper au sein d'un établissement public, pour déterminer les partis d'aménagement de l'espace au sein d'un SCoT, un document essentiel d'orientation stratégique des politiques publiques à une grande échelle. La commune est dans le territoire du SCOT du Blésois, approuvé en 2006 et révisé en [39].

En matière de planification, la commune disposait en 2017 d'un plan local d'urbanisme en révision[40]. Par ailleurs, à la suite de la loi ALUR (loi pour l'accès au logement et un urbanisme rénové) de , un plan local d'urbanisme intercommunal couvrant le territoire de la Communauté d'agglomération de Blois « Agglopolys » a été prescrit le [41].

Habitat et logement[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous présente la typologie des logements à Veuzain-sur-Loire en 2016 en comparaison avec celle du Loir-et-Cher et de la France entière. Une caractéristique marquante du parc de logements est ainsi la faible proportion des résidences secondaires et logements occasionnels (7,9 %) par rapport au département (18 %) et à la France entière (9,6 %). Concernant le statut d'occupation de ces logements, 89,4 % des habitants de la commune sont propriétaires de leur logement (89,7 % en 2011), contre 68,1 % pour le Loir-et-Cher et 57,6 pour la France entière.

Le logement à Veuzain-sur-Loire en 2016.
Veuzain-sur-Loire[42] Loir-et-Cher[43] France entière[44]
Résidences principales (en %) 82,1 74,5 82,3
Résidences secondaires et logements occasionnels (en %) 7,9 18 9,6
Logements vacants (en %) 10,0 7,5 8,1

Risques majeurs[modifier | modifier le code]

Le territoire communal de Veuzain-sur-Loire est vulnérable à différents aléas naturels : inondations (par débordement de la Loire ou par ruissellement), climatiques (hiver exceptionnel ou canicule), feux de forêts, mouvements de terrains ou sismique (sismicité très faible). Il est également exposé à un risque technologique : le transport de matières dangereuses[45],[46].

Risques naturels[modifier | modifier le code]

Zones inondables de la commune de Veuzain-sur-Loire.

Les mouvements de terrains susceptibles de se produire sur la commune sont soit des mouvements liés au retrait-gonflement des argiles, soit des glissements de terrains[45]. Le phénomène de retrait-gonflement des argiles est la conséquence d'un changement d'humidité des sols argileux. Les argiles sont capables de fixer l'eau disponible mais aussi de la perdre en se rétractant en cas de sécheresse[47]. Ce phénomène peut provoquer des dégâts très importants sur les constructions (fissures, déformations des ouvertures) pouvant rendre inhabitables certains locaux. La carte de zonage de cet aléa peut être consultée sur le site de l'observatoire national des risques naturels Georisques[48].

En Loir-et-Cher, les crues de la Loire représentent des volumes d'eau et des débits quatre à cinq fois supérieurs à ceux du Cher et du Loir : la superficie des zones et l'ampleur des dégâts peuvent être considérables. Les crues historiques sont celles de 1846 (6,60 m à l'échelle de Blois), 1856 (6,78 m), 1866 (6,70 m), 1907 (5,63 m) et 2003 (3,78 m). Le débit maximal historique est de 5 100 m3/s (crue de 1846) et caractérise une crue de retour centennal[49]. Le risque d'inondation est pris en compte dans l'aménagement du territoire de la commune par le biais du Plan de prévention du risque inondation (PPRI) de la Loire aval[50].

Risques technologiques[modifier | modifier le code]

Le risque de transport de marchandises dangereuses sur la commune est lié à sa traversée par une route à fort trafic et une ligne de chemin de fer. Un accident se produisant sur de telles infrastructures est en effet susceptible d'avoir des effets graves au bâti ou aux personnes jusqu'à 350 m, selon la nature du matériau transporté. Des dispositions d'urbanisme peuvent être préconisées en conséquence[51].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Probablement une contraction de Veuves et d'Onzain.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il convient de se reporter aux articles consacrés aux anciennes communes fusionnées.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Conseil municipal[modifier | modifier le code]

Jusqu'aux prochaines élections municipales de 2020, le conseil municipal de la nouvelle commune est constitué de l'ensemble des conseillers municipaux des anciennes communes[1]. Un nouveau maire est élu début 2016. Les maires actuels des communes deviennent maires délégués de chacune des anciennes communes.

Liste des communes déléguées
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Onzain
(siège)
41167 CA Blois-Agglopolys 29,89 3 456 (2014) 116


Veuves 41272 CA Blois-Agglopolys 8,07 219 (2014) 27

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
10 janvier 2017 En cours Pierre Olaya[52] SE Retraité

Équipements et services[modifier | modifier le code]

Eau et assainissement[modifier | modifier le code]

L'organisation de la distribution de l'eau potable, de la collecte et du traitement des eaux usées et pluviales relève des communes. La compétence eau et assainissement des communes est un service public industriel et commercial (SPIC)[53].

Alimentation en eau potable[modifier | modifier le code]

Le service d'eau potable comporte trois grandes étapes : le captage, la potabilisation et la distribution d'une eau potable conforme aux normes de qualité fixées pour protéger la santé humaine[54]. En 2019, la commune est membre du syndicat intercommunal d'adduction d'eau potable du Val de Cisse qui assure le service en le délégant à une entreprise privée, dont le contrat arrive à échéance le [55].

Assainissement des eaux usées[modifier | modifier le code]

En 2019, la gestion du service d'assainissement collectif de la commune de Veuzain-sur-Loire est assurée par la communauté d'agglomération Agglopolys qui a le statut de régie à autonomie financière[56]. Quatre stations de traitement des eaux usées sont en service au sur le territoire communal[57] :

  • « Rue De La République », un équipement utilisant la technique de l'aération par boues activées, avec prétraitement, dont la capacité est de 5 900 EH , mis en service le [58] ;
  • « Vauliard », un équipement utilisant la technique des filtres plantés, dont la capacité est de 180 EH , mis en service le [59] ;
  • « Gare Sncf », un équipement utilisant la technique du lagunage naturel, dont la capacité est de 270 EH , mis en service le [60] ;
  • « Span », un équipement utilisant la technique de l'aération par boues activées, dont la capacité est de 4 600 EH[61].

L'assainissement non collectif (ANC) désigne les installations individuelles de traitement des eaux domestiques qui ne sont pas desservies par un réseau public de collecte des eaux usées et qui doivent en conséquence traiter elles-mêmes leurs eaux usées avant de les rejeter dans le milieu naturel[62]. La Communauté d'agglomération de Blois « Agglopolys » assure pour le compte de la commune le service public d'assainissement non collectif (SPANC), qui a pour mission de vérifier la bonne exécution des travaux de réalisation et de réhabilitation, ainsi que le bon fonctionnement et l'entretien des installations[63].

Sécurité, justice et secours[modifier | modifier le code]

La sécurité de la commune est assurée par la brigade de gendarmerie de Veuzain-sur-Loire qui dépend du groupement de gendarmerie départementale de Loir-et-Cher installé à Blois[64].

En matière de justice, Veuzain-sur-Loire relève du conseil de prud'hommes de Blois, de la Cour d'appel d'Orléans (juridiction de Blois)[65], de la Cour d'assises de Loir-et-Cher, du tribunal administratif de Blois, du tribunal de commerce de Blois et du tribunal judiciaire de Blois[66].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis sa création.

En 2019, la commune comptait 3 452 habitants[Note 10].

Évolution de la population  [ modifier ]
2015 2016 2017 2018 2019
3 6103 5563 5033 4823 452
(Sources : Insee à partir de 2015[67].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Il convient de se reporter aux articles consacrés aux anciennes communes fusionnées.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine mondial de l'Unesco[modifier | modifier le code]

Le , le Val de Loire, dans son cours moyen de Sully-sur-Loire (Loiret) à Chalonnes-sur-Loire (Maine-et-Loire), est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO comme « paysage culturel ». Cette inscription reconnaît au site une « valeur universelle exceptionnelle » fondée sur la densité de son patrimoine monumental, architectural et urbain, l'intérêt du paysage fluvial et la qualité exceptionnelle d'expressions paysagères héritées de la Renaissance et du Siècle des Lumières. Toute altération de la V.U.E. est considérée comme une perte pour la mémoire de l'Humanité. Veuzain-sur-Loire fait partie des vingt-six communes de Loir-et-Cher dont le territoire est dans le périmètre inscrit[68],[69].

Un plan de gestion pour le Val de Loire patrimoine mondial couvrant les quatre départements concernés par le périmètre inscrit a été adopté le par le préfet de la région Centre, coordonnateur du site. L'État et les collectivités territoriales, dont les communes, au titre de leurs compétences en matière de patrimoine et d'urbanisme, ou encore de leurs politiques socioéconomiques et d'aménagement du territoire, s'engagent à mettre en place les moyens d'identification, de protection, de conservation et de mise en valeur de ce paysage culturel vivant[70].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Provost, Carte archéologique de la Gaule : Le Loir-et-Cher, Paris, Académie des inscriptions et belles-lettres, , 159 p. (ISBN 2-87754-003-0)
  • Christian Poitou, Paroisses et communes de France : Loir-et-Cher, Paris, CNRS Editions, , 591 p. (ISBN 2-271-05482-6)
  • Stéphane Gendron, Les noms de lieux du Centre, Paris, éditions Bonneton, , 232 p. (ISBN 978-2-86253-226-4).
  • Claude Motte, Isabelle Séguy & Christine Théré, avec la collaboration de Dominique Tixier-Basse, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : Les communes de la France métropolitaine, 1801-2001. Dictionnaire d'histoire administrative, Paris, Institut National d'Études Démographiques,, , 408 p. (ISBN 978-2-7332-1028-4, lire en ligne)

Il convient de se reporter aux articles consacrés aux anciennes communes fusionnées.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une unité de paysage est un pan de territoire qui présente des caractéristiques paysagères propres.
  2. Les linéaires sont données pour l'ancienne commune Onzain
  3. L'amplitude thermique annuelle mesure la différence entre la température moyenne de juillet et celle de janvier. Cette variable est généralement reconnue comme critère de discrimination entre climats océaniques et continentaux.
  4. Les normales climatiques sont des produits statistiques calculés sur des périodes de 30 ans, permettant de caractériser le climat sur cette période et servant de référence.
  5. Les ZNIEFF de type 1 sont des secteurs d'une superficie en général limitée caractérisée par la présence d'espèces, d'association d'espèces ou de milieux rares, remarquables, ou caractéristiques du milieu du patrimoine naturel régional ou national.
  6. Les ZNIEFF de type 2 sont de grands ensembles naturels riches, ou peu modifiés, qui offrent des potentialités biologiques importantes.
  7. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  8. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  9. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  10. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Arrêté no 41-2016-09-26-004 : création commune nouvelle de Veuzain-sur-Loire », sur http://www.loir-et-cher.gouv.fr (consulté en ), p. 295.
  2. « Commune de Veuzain-sur-Loire (41167) », sur https://www.insee.fr/ (consulté en ).
  3. « Petites régions agricoles (PRA) par commune », sur https://geo.data.gouv.fr/ (consulté le ).
  4. [PDF]« Carte des petites régions agricoles de Loir-et-Cher », sur la plateforme de l'information territoriale de Loir-et-Cher (consulté le ).
  5. « Orthodromie entre "Veuzain-sur-Loire" et "Blois" », sur le site lion1906 de Lionel Delvarre (consulté le ).
  6. « Métadonnées de la commune de Veuzain-sur-Loire », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  7. « Communes les plus proches de Veuzain-sur-Loire », sur le site lion1906 de Lionel Delvarre (consulté le ).
  8. « Pourquoi un Atlas des paysages du Loir-et-Cher ? », sur le site de l'atlas des paysages de Loir-et-Cher (consulté le ).
  9. « Comment s'organise le contenu Internet de l'Atlas ? », sur le site de l'atlas des paysages de Loir-et-Cher (consulté le ).
  10. « Unité de paysage : La Loire et la Cisse - intro », sur le site de l'atlas des paysages de Loir-et-Cher (consulté le ).
  11. « Unité de paysage : La Loire et la Cisse - description », sur le site du CAUE dédié à l'atlas des paysages de Loir-et-Cher (consulté le ).
  12. « Unité de paysage : La vallée de la Cisse Blésoise - description », sur le site du CAUE dédié à l'atlas des paysages de Loir-et-Cher (consulté le ).
  13. Répertoire géographique des communes (RGC) 2015. En 2016, le RGC a été remplacé par la base Admin Express qui ne comporte plus que l'altitude moyenne de la commune, les altitudes minimale et maximale pouvant être trouvées par un système d'information géographique.
  14. Carte de Veuzain-sur-Loire, sur Géoportail, consulté le 15 mars 2020.
  15. a et b « Fiche communale d'Onzain », sur le système d'information pour la gestion des eaux souterraines en Centre-Val de Loire (consulté le ).
  16. Sandre, « la Cisse ».
  17. Sandre, « le Cissereau ».
  18. « Décret n°58-873 du 16 septembre 1958 déterminant le classement des cours d'eau en deux catégories - Version consolidée », sur https://www.legifrance.gouv.fr (consulté le ).
  19. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI https://doi.org/10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le ).
  20. « Réseau européen Natura 2000 », sur le site du Ministère de la transition écologique et solidaire (consulté le ).
  21. « Liste des zones Natura 2000 de la commune de Veuzain-sur-Loire » (consulté le ).
  22. « site Natura 2000 la « Vallée de la Loire de Mosnes à Tavers » - fiche descriptive », sur le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  23. « site Natura 2000 le « Vallée de la Loire du Loir-et-Cher » - fiche descriptive », sur le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  24. « Liste des ZNIEFF de la commune de Veuzain-sur-Loire » (consulté le ).
  25. « ZNIEFF la « Loire Blésoise » - fiche descriptive », sur le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  26. « ZNIEFF la « Vallée de la Loire de la Gaillardière à Saugeons » - fiche descriptive », sur le site de l'inventaire national du patrimoine naturel (consulté le ).
  27. [PDF]« Schéma départemental des espaces naturels sensibles », sur le site du conseil départemental de Loir-et-Cher, (consulté le ).
  28. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  29. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  30. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  31. « Unité urbaine 2020 de Veuzain-sur-Loire », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  32. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  33. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur insee.fr, (consulté le ).
  34. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  35. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  36. « Métadonnées de la commune de Veuzain-sur-Loire », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  37. « Découpage communal - Table d'appartenance géographique des communes et tables de passage », sur https://www.insee.fr/, (consulté le ).
  38. [PDF]« Fiche diagnostic de l'unité géographique « Veuzain-sur-Loire / Chaumont-sur-Loire», réalisée dans le cadre des travaux préparatoires à l'élaboration du PLU intercommunal d'Agglopolys », sur https://www.agglopolys.fr/, (consulté le ).
  39. « Les SCOT en Loir-et-Cher », sur http://www.loir-et-cher.gouv.fr/ (consulté le ).
  40. « Etat par commune des POS, PLU et cartes communales », sur https://www.observatoire-des-territoires.gouv.fr/ (consulté le ).
  41. « Les PLUi (Plans locaux d'urbanisme intercommunaux) de Loir-et-Cher », sur http://www.loir-et-cher.gouv.fr/ (consulté le ).
  42. « Chiffres clés - Logement en 2016 à Veuzain-sur-Loire », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  43. « Chiffres clés - Logement en 2016 dans le Loir-et-Cher », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  44. « Chiffres clés - Logement en 2016 dans la France entière », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  45. a et b [PDF]« Le Dossier Départemental des Risques Majeurs (DDRM) de Loir-et-Cher - Liste des risques par commune », sur http://www.loir-et-cher.gouv.fr/ (consulté le ), p. 74-86.
  46. « Rapport présentant les risques affectant la commune », sur l'observatoire national des risques naturels, (consulté le ).
  47. « Argiles - Aléa retrait-gonflement des argiles - Description du phénomène », sur le site « Géorisques » du ministère de la transition écologique et solidaire (consulté le ).
  48. « Carte de zonage de l'aléa retrait-gonflement des argiles sur la commune de Veuzain-sur-Loire », sur http://www.georisques.gouv.fr/ (consulté le ).
  49. [PDF]« Le Dossier Départemental des Risques Majeurs (DDRM) de Loir-et-Cher - Liste des risques par commune », sur http://www.loir-et-cher.gouv.fr/ (consulté le ), p. 18-23.
  50. « PPRI de la Loire approuvés », sur le site de la préfecture de Loir-et-Cher (consulté le ).
  51. [PDF]« Le Dossier Départemental des Risques Majeurs (DDRM) de Loir-et-Cher - Liste des risques par commune », sur http://www.loir-et-cher.gouv.fr/ (consulté le ), p. 58-66.
  52. Pierre Olaya, maire de la commune nouvelle, article publié sur lanouvellerepublique.fr
  53. « Le service public local de l'eau potable et de l'assainissement », sur https://www.vie-publique.fr/, (consulté le ).
  54. « L'alimentation en eau potable », sur https://www.eaufrance.fr/ (consulté le ).
  55. « syndicat intercommunal d'adduction d'eau potable du Val de Cisse - Fiche descriptive », sur https://www.eaufrance.fr/ (consulté le ).
  56. « composition communale des services d'assainissement collectif pour l'année 2019 », sur http://www.services.eaufrance.fr, (consulté le ).
  57. « Catalogue des stations d'épuration en service en Loir-et-Cher au 31 janvier 2019 », sur le site de l'agence de l'eau Loire-Bretagne (consulté le ).
  58. « Fiche descriptive de l'ouvrage « Rue De La Republique » », sur http://www.sandre.eaufrance.fr/ (consulté le ).
  59. « Fiche descriptive de l'ouvrage « Vauliard » », sur http://www.sandre.eaufrance.fr/ (consulté le ).
  60. « Fiche descriptive de l'ouvrage « Gare Sncf » », sur http://www.sandre.eaufrance.fr/ (consulté le ).
  61. « Fiche descriptive de l'ouvrage « Span » », sur http://www.sandre.eaufrance.fr/ (consulté le ).
  62. « Tout savoir sur l'assainissement non collectif », sur le portail ministériel de l'assainissement non collectif (consulté le ).
  63. « composition communale des services d'assainissement non collectif pour l'année 2019 », sur http://www.services.eaufrance.fr, (consulté le ).
  64. « Compétence territoriale gendarmerie et police nationales », sur https://www.data.gouv.fr (consulté le ).
  65. « Les tribunaux - Juridictions du ressort », sur https://www.cours-appel.justice.fr/ (consulté le ).
  66. « Liste des juridictions compétentes pour la commune de Veuzain-sur-Loire », sur le site du ministère de la Justice et des libertés (consulté le ).
  67. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  68. « Le Bien inscrit du Val de Loire patrimoine mondial », sur https://www.valdeloire.org/, (consulté le ).
  69. « Carte du périmètre du val de Loire inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco », sur https://www.valdeloire.org/, (consulté le ).
  70. « Le plan de gestion pour le Val de Loire Patrimoine Mondial », (consulté le ).