Saint-Laurent-Nouan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Laurent et Nouans (homonymie).
Saint-Laurent-Nouan
La mairie.
La mairie.
Blason de Saint-Laurent-Nouan
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Loir-et-Cher
Arrondissement Blois
Canton Chambord
Intercommunalité Grand Chambord
Maire
Mandat
Christian Lalleron
2014-2020
Code postal 41220
Code commune 41220
Démographie
Population
municipale
4 324 hab. (2015 en augmentation de 2,42 % par rapport à 2010)
Densité 71 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 43′ 03″ nord, 1° 36′ 45″ est
Altitude Min. 72 m
Max. 112 m
Superficie 60,98 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire

Voir sur la carte administrative du Centre
City locator 14.svg
Saint-Laurent-Nouan

Géolocalisation sur la carte : Loir-et-Cher

Voir sur la carte topographique de Loir-et-Cher
City locator 14.svg
Saint-Laurent-Nouan

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Laurent-Nouan

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Laurent-Nouan

Saint-Laurent-Nouan est une commune française située dans le département de Loir-et-Cher en région Centre-Val de Loire.

Rue au Lait.
Route d'Orléans.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située dans la région naturelle de la Sologne.

Le lieu-dit Moque-Baril doit son nom au vin qui y fut produit.

Localisation de la Commune de Saint-Laurent-Nouan dans l'arrondissement de Blois (Loir-et-Cher)
Localisation de la Commune de Saint-Laurent-Nouan dans le canton de Chambord (Loir-et-Cher)
Localisation de la Commune de Saint-Laurent-Nouan dans la Communauté de communes du Grand Chambord (Loir-et-Cher)

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Lestiou Beaugency Rose des vents
Avaray N Lailly en Val
O    Saint-Laurent-Nouan    E
S
Muides sur Loire La Ferté St Cyr Ligny le Ribault

bhh

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant 1971, Saint-Laurent-des-Eaux et Nouan-sur-Loire formaient deux communes distinctes. Elles ont fusionné en 1971 pour former Saint-Laurent-Nouan.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1972 mars 1977 Jean Payen    
mars 1977 mars 1983 Marcel Rubline    
mars 1983 juin 1995 Étienne Nivault    
juin 1995 mars 2001 Serge Audat   Agent EDF
mars 2001 mars 2008 Jean-Pierre Lapeyre    
mars 2008 mai 2011[1] Claude Guilleray DVG  
juin 2011 en cours Christian Lalleron DVD Retraité EDF
Les données manquantes sont à compléter.

À la suite de tensions internes au sein de la majorité de gauche, plus de la moitié du conseil municipal démissionne[2]. Des élections anticipées sont donc organisées et la liste divers droite menée par Christian Lalleron remporte l'élection municipale du [3].

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Les personnalités exerçant une fonction élective dont le mandat est en cours et en lien direct avec le territoire de la commune de Saint-Laurent-Nouan sont les suivantes :

Élection Territoire Titre Nom Début de mandat Fin de mandat
Municipales Saint-Laurent-Nouan Maire Christian Lalleron 2011 2014
Cantonales Bracieux Conseiller général Gilles Clement 27 mars 2011 2015
Législatives 2e circonscription Député Patrice Martin-Lalande
Régionales Centre-Val de Loire Président du conseil régional François Bonneau 2015
Présidentielles France Président de la République François Hollande

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5].

En 2015, la commune comptait 4 324 habitants[Note 1], en augmentation de 2,42 % par rapport à 2010 (Loir-et-Cher : +0,9 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
972 1 155 1 125 1 020 1 159 1 260 1 388 1 410 1 516
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 546 1 565 1 631 1 657 1 550 1 504 1 540 1 484 1 422
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 308 1 306 1 209 1 103 1 060 1 055 1 050 1 038 961
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
992 1 725 2 139 3 079 3 399 3 686 4 068 4 227 4 324
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (19,5 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (26,3 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51,3 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 48,7 % d’hommes (0 à 14 ans = 20,6 %, 15 à 29 ans = 17,6 %, 30 à 44 ans = 23,3 %, 45 à 59 ans = 21,6 %, plus de 60 ans = 16,9 %) ;
  • 51,3 % de femmes (0 à 14 ans = 20,6 %, 15 à 29 ans = 15,6 %, 30 à 44 ans = 21,4 %, 45 à 59 ans = 20,3 %, plus de 60 ans = 22 %).
Pyramide des âges à Saint-Laurent-Nouan en 2007 en pourcentage[8]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,5 
90  ans ou +
2,1 
6,2 
75 à 89 ans
9,8 
10,2 
60 à 74 ans
10,1 
21,6 
45 à 59 ans
20,3 
23,3 
30 à 44 ans
21,4 
17,6 
15 à 29 ans
15,6 
20,6 
0 à 14 ans
20,6 
Pyramide des âges du département de Loir-et-Cher en 2007 en pourcentage[9]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,6 
90  ans ou +
1,6 
8,3 
75 à 89 ans
11,5 
14,8 
60 à 74 ans
15,7 
21,4 
45 à 59 ans
20,6 
20,3 
30 à 44 ans
19,2 
16,2 
15 à 29 ans
14,7 
18,5 
0 à 14 ans
16,7 


Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Vue aérienne de la commune (au fond) et de la centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-eaux (au premier plan) - 2016

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr saint laurent nouan (loir-et-cher).svg

Les armoiries de Saint-Laurent-Nouan se blasonnent ainsi :

Parti : au premier d'azur au grêlier d'or, au second de gueules au fer de moulin d'argent ; au chef-retrait d'argent.

Création J.P Fernon - J.P Lapeyre (1994)

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Vincent Caillard (1758-1843), industriel français, fondateur, administrateur et directeur général des Messageries Générales de France, est né dans la commune.
  • Le baron Bich (1914-1994), industriel français d'origine italienne, a été propriétaire du domaine des Bordes[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Implosion municipale à Saint-Laurent-Nouan
  2. Du rififi chez nos voisins de Saint-Laurent-Nouan
  3. Élection municipale partielle de Saint-Laurent-Nouan, sur le site Politiquemania
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  8. « Évolution et structure de la population à Saint-Laurent-Nouan en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 5 octobre 2010)
  9. « Résultats du recensement de la population du Loir-et-Cher en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 5 octobre 2010)
  10. Drouet S, Silence, il tourne, Le journal de la Sologne, hiver 2007, no 140 p. 25
  11. De Laage S, Les Bordes, à l'aube d'une nouvelle ère..., Le Petit Solognot, hiver 2011, p. 49-54.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]