Saint-Jean-d'Aubrigoux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Jean.

Saint-Jean-d'Aubrigoux
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Loire
Arrondissement Puy-en-Velay
Canton Plateau du Haut-Velay granitique
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Puy-en-Velay
Maire
Mandat
Pierrette Bouthéron
2014-2020
Code postal 43500
Code commune 43196
Démographie
Population
municipale
182 hab. (2015 en diminution de 2,67 % par rapport à 2010)
Densité 10 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 21′ 43″ nord, 3° 48′ 51″ est
Altitude Min. 880 m
Max. 1 191 m
Superficie 17,8 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Loire

Voir sur la carte administrative de la Haute-Loire
City locator 14.svg
Saint-Jean-d'Aubrigoux

Géolocalisation sur la carte : Haute-Loire

Voir sur la carte topographique de la Haute-Loire
City locator 14.svg
Saint-Jean-d'Aubrigoux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Jean-d'Aubrigoux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Jean-d'Aubrigoux
Traversée de Saint-Jean via la RD 9.

Saint-Jean-d'Aubrigoux est une commune française située dans le département de la Haute-Loire en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Au cours de la période révolutionnaire de la Convention nationale (1792-1795), la commune a porté le nom d'Ous-Brigoux[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
juin 1995 mars 2001 Jean-Paul Maitre    
mars 2001 avril 2014 Pierre Demur    
avril 2014 août 2014 Raphaël Soleillant    
août 2014 en cours Pierrette Bouthéron    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3].

En 2015, la commune comptait 182 habitants[Note 1], en diminution de 2,67 % par rapport à 2010 (Haute-Loire : +1,35 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
9586429881 0231 1121 1551 1041 1911 191
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 0271 0731 0181 0911 0291 021894868744
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
752723694630636585549486452
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
382356314301260184178190182
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • la commune possède sur son sol un dolmen nommé la Pierre des Fades, inscrit sur l'Inventaire supplémentaire des monuments historiques, ainsi que plusieurs menhirs.
  • Un site gallo-romain est connu depuis le XVIIIe siècle, au lieu-dit la Fonboine. Il a été fouillé en partie à partir de 1960. Une borne milliaire romaine a été classée Monument Historique à 500 m au sud de Saint-Jean.
  • Église de Sancti Johannis Baptiste deus Bracos, dont l'existence est attestée en 938.
  • L'église romane actuelle est datée des XIIe, XVe et XVIe siècles ; deux colonnes carolingiennes (IXe ou Xe siècle) encadrent son porche d'entrée.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :


Liens externes[modifier | modifier le code]