La Monnerie-le-Montel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Monnerie-le-Montel
La ligne de Clermont-Ferrand à Saint-Just-sur-Loire passe dans la commune.
La ligne de Clermont-Ferrand à Saint-Just-sur-Loire passe dans la commune.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Puy-de-Dôme
Arrondissement Thiers
Canton Thiers
Intercommunalité Communauté de communes Thiers Dore et Montagne
Maire
Mandat
Jean-Louis Gadoux
2014-2020
Code postal 63650
Code commune 63231
Démographie
Population
municipale
1 786 hab. (2014 en diminution)
Densité 384 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 52′ 19″ nord, 3° 36′ 07″ est
Altitude Min. 519 m – Max. 696 m
Superficie 4,65 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte administrative du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
La Monnerie-le-Montel

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte topographique du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
La Monnerie-le-Montel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Monnerie-le-Montel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Monnerie-le-Montel

La Monnerie-le-Montel est une commune française, située dans le département du Puy-de-Dôme en région Auvergne-Rhône-Alpes près de Thiers.

Ses habitants se nomment les Monnerinois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Intégrée à l'origine à Saint-Rémy-sur-Durolle dont elle avait accueilli la gare ferroviaire, La Monnerie était organisée en un petit bourg central et plusieurs villages espacés plus ou moins importants.

Ses communes limitrophes sont Celles-sur-Durolle, Palladuc, Saint-Rémy-sur-Durolle et Thiers.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

La commune est traversée pas la Route nationale 89 devenue Route départementale 2089 dont elle est la principale rue de la ville. Plus au nord, une sortie sur l'Autoroute A89 vient désenclaver le territoire.

Transports en commun[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par plusieurs lignes départementales du réseau Transdôme :

Ligne Tracé
1 Clermont-FerrandThiers ↔ La Monnerie (quatre arrêts) ↔ Saint-Rémy-sur-Durolle[1]
18 Clermont-Ferrand ↔ Thiers ↔ La Monnerie (ancienne gare) ↔ Chabreloche[2]
39 Palladuc ↔ La Monnerie[3]
83 Thiers ↔ La Monnerie (mairie) ↔ ViscomtatVollore-Montagne[4]

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune actuelle est due à une séparation avec Saint-Rémy-sur-Durolle dont elle faisait partie avant 1932. Palladuc est dans le même cas que La Monnerie-Le Montel.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
    Antoine Collay    
décembre 1974   André Roman    
mars 2001   Simon Comte    
mars 2014 en cours
(au 9 avril 2014)
Jean-Louis Gadoux[5]   Gérant de société
Vice-président de la communauté de communes de la Montagne Thiernoise[6]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1936. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[8],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 786 habitants, en diminution de -10,7 % par rapport à 2009 (Puy-de-Dôme : 2,3 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999
2 028 1 878 2 074 2 430 2 714 2 868 2 729 2 594 2 241
2004 2009 2014 - - - - - -
2 140 2 000 1 786 - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Médecine[modifier | modifier le code]

Une clinique privée nommée "clinique Sainte-Marguerite" ouvra ses portes sur la commune en 1991 et les ferma en 1992[11] après un an d'ouverture et de problèmes de fonctionnements.

Le centre hospitalier de Thiers est situé à:

  • 16,3 km de la commune, soit à 15 minutes via l'autoroute A89;
  • 10,4 km de la commune soit 19 minutes via la Route départementale 2089;
  • 11 km de la commune soit 20 minutes via la Route départementale 44.

La commune est aussi à 52,9 km du CHU Gabriel-Montpied de Clermont-ferrand pour un temps de trajet de 40 minutes via l'A89.

Économie[modifier | modifier le code]

L'activité industrielle et la présence de la route nationale 89 (déclassée) et du chemin de fer a permis un développement rapide, englobant les villages et formant une petite ville bien plus importante en taille que Saint-Rémy-sur-Durolle.

Elle est la plus importante commune de la communauté de communes de la Montagne Thiernoise avec Saint-Rémy-sur-Durolle.

L'échangeur Thiers-Est de l'autoroute A89 (Bordeaux - Clermont-Ferrand - Lyon) y est implanté depuis 1983. Une zone industrielle a été créée conjointement et comprend des entreprises de travail des métaux (découpage, emboutissage…).

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'Eglise Saint-Antoine de Padoue surplombe le centre-bourg depuis son haut clocher[12].
  • La commune, avec Saint-Rémy-sur-Durolle possèdaient une gare aujourd'hui transformée en banque.

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Saint-Rémy-sur-Durolle – Thiers – Clermont-Ferrand » [PDF], Conseil départemental du Puy-de-Dôme, (consulté le 30 septembre 2016).
  2. « Chabreloche – Clermont-Ferrand » [PDF], Conseil départemental du Puy-de-Dôme, (consulté le 30 septembre 2016).
  3. « Palladuc – La Monnerie » [PDF], Conseil départemental du Puy-de-Dôme, (consulté le 30 septembre 2016).
  4. « Thiers – Viscomtat – Vollore-Montagne » [PDF], Conseil départemental du Puy-de-Dôme, (consulté le 30 septembre 2016).
  5. « Liste des Maires du Puy-de-Dôme » [PDF], Préfecture du Puy-de-Dôme, 9 avril 2014 (consulté le 13 juillet 2014).
  6. « Le bureau et les commissions », sur le site de la communauté de communes (consulté le ).
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  11. « Fonds de la Direction départementale des affaires sanitaires et sociales - Archives départementales du Puy-de-Dôme - Archives départementales du Puy-de-Dôme », sur www.archivesdepartementales.puydedome.fr (consulté le 23 février 2017)
  12. « La monnerie-le montel », sur eklablog.com (consulté le 23 février 2017)