Montmorin (Puy-de-Dôme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Montmorin.
Montmorin
Le château de Montmaurin.
Le château de Montmaurin.
Blason de Montmorin
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Puy-de-Dôme
Arrondissement Clermont-Ferrand
Canton Billom
Intercommunalité Billom Communauté
Maire
Mandat
Gérard Guillaume
2014-2020
Code postal 63160
Code commune 63239
Démographie
Population
municipale
731 hab. (2014)
Densité 54 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 41′ 42″ nord, 3° 21′ 38″ est
Altitude Min. 370 m – Max. 703 m
Superficie 13,65 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte administrative du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Montmorin

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte topographique du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Montmorin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montmorin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montmorin

Montmorin est une commune française, située dans le département du Puy-de-Dôme en région d'Auvergne-Rhône-Alpes. Elle fait partie de l'aire urbaine de Clermont-Ferrand.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Montmorin est situé à trois kilomètres au sud-est de Billom, en bordure du parc naturel régional Livradois-Forez.

Ses lieux-dits et écarts sont[1] :

  • Artine
  • La Baraque
  • Bas de la Côte
  • Bessadet
  • Champciaux
  • Champredon
  • Le Clos
  • Les Coheriers
  • Coissard
  • Les Côtes
  • Géhant
  • Espinasse
  • Etang des Maures
  • Fontbetoux
  • Gardy
  • Maison Neuve
  • Masson
  • Montmorin
  • Oriol
  • la Othe
  • le Peyreyret
  • le Perrier
  • Pichoux
  • la Pilleyre
  • la Martre
  • les Pirins
  • les Plaines
  • Puy Fouilhoux
  • Rif Bonnet
  • les Robertins
  • Serpanoux
  • le Theillet
  • la Vialle

Cinq communes sont limitrophes[2] :

Communes limitrophes de Montmorin
Billom Égliseneuve-près-Billom
Saint-Julien-de-Coppel Montmorin
Isserteaux Fayet-le-Château

Transports[modifier | modifier le code]

Le territoire communal est traversé par les routes départementales 9 (reliant Billom à Isserteaux), 9a, 14 (reliant Billom à Sallèdes et passant à l'ouest de la commune), 301 et 337[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune abrite une forteresse des XIIe et XIIIe siècles qui fut le berceau de la puissante famille de Montmorin.

Au cours de la période révolutionnaire de la Convention nationale (1792-1795), la commune a porté le nom de Mont-Libre[3].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Montmorin (Puy-de-Dôme).svg

De gueules semé de molettes d'éperon d'argent, au lion de même brochant.

Ce blason est celui de la famille de Montmorin, famille seigneuriale auvergnate qui posséda la seigneurie de Montmorin à partir du Xe siècle jusqu'à la Révolution française, d'abord par la branche ainée, puis par celles cadette des Montmorin Saint-Hérem, qui garda les mêmes armes.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours Gérard Guillaume[4]    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[6],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 731 habitants, en augmentation de 28,02 % par rapport à 2009 (Puy-de-Dôme : 2,3 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 021 1 136 1 479 1 394 1 213 1 243 1 264 1 260 1 176
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 166 1 103 1 030 1 045 1 008 1 015 946 962 849
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
865 874 762 629 581 514 457 388 336
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2014
295 276 301 349 431 518 562 650 731
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château de Montmorin. Forteresse médiévale dont les parties les plus anciennes remontent aux XIIe et XIIIe siècles. Petit musée. Vaste panorama depuis le chemin de ronde. Classé M.H. (1985).

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

La commune de Montmorin est adhérente du parc naturel régional Livradois-Forez.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. LIEUX-DITS DU PUY-DE-DÔME, sur le site roelly.org.
  2. a et b Carte de Montmorin sur le site Géoportail de l'IGN (consulté le 16 septembre 2016).
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. « Liste des Maires du Puy-de-Dôme », Préfecture du Puy-de-Dôme, (consulté le 22 juin 2014).
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .